skip-to-main-content
Faire un don
Faire un don maintenant

30 jours pour un cœur en meilleure santé

L’auteure et conférencière Ann Douglas a fait l’essai de notre application <30 jours améliorée. Voyez ce qu’elle en pense.
femme courir à l

Pouvez-vous adopter un mode de vie plus sain en 30 jours ou moins? Absolument! Et la nouvelle version de l’application <30> de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC vous aidera à conserver votre motivation chaque jour alors que vous entreprendrez ce changement.

 

J’ai récemment eu l’occasion de faire l’essai de cette application. La Fondation m’a approchée en raison de mes expériences positives antérieures avec leur outil d’évaluation du risque cardiovasculaire. J’ai promis de rédiger une critique honnête (le seul genre de critique que je sais faire, en fait). J’ai essayé cette application pendant deux semaines. Voici les faits saillants consignés dans mon journal.

Jour 1 : Jusqu’à présent, j’aime bien ce que je vois. L’application 30 jours est positive et encourageante; elle m’aide à me concentrer sur les modifications de mode de vie les plus susceptibles d’avoir un impact sur moi en ce moment. Dans mon cas, il s’agit de réduire mon stress et de contrôler mon poids. Pour quelqu’un d’autre, ça pourrait être cesser de fumer, consommer moins d’alcool, adopter une alimentation plus saine ou pratiquer davantage d’activité physique. J’ai déjà très bien réussi avec d’autres applications relatives au mode de vie (j’ai réussi à perdre 135 lb en deux ans en tenant un journal alimentaire avec MyFitnessPal et à faire le suivi de mon activité physique avec Fitbit), alors j’ai bien hâte de voir ce que cette application peut faire pour moi.

Jour 2 : S’engager à adopter un mode de vie plus sain peut parfois s’avérer une tâche ardue, mais ce n’est pas toujours le cas. Il suffit de se concentrer sur un petit changement à la fois. C’est l’un des avantages de 30 jours. Elle présente un défi quotidien raisonnable en lien avec le sujet choisi (j’ai appris plus tard qu’on peut choisir jusqu’à trois sujets simultanément). Si vous n’aimez pas la suggestion de l’application, il est possible de la décliner et de choisir un défi qui vous correspond mieux. Vous pouvez aussi en refaire un que vous avez déjà terminé, ce qui a du bon sens. La répétition permet à une nouvelle habitude de s’incruster.

Jour 3 : Le défi d’aujourd’hui s’appelle « Détour de la salle de réunion » et je le prends très au sérieux. Au lieu de sauter dans ma voiture pour aller rencontrer un client ce matin, j’y vais à pied. C’est une expérience agréable, et chaque pas que je fais pendant la journée s’additionne aux autres (j’en fais autour de 7 500, soit dit en passant). Et 30 jours tient compte de chacun de ces pas en surveillant le mouvement de votre téléphone intelligent. J’espère qu’une prochaine mise à jour permettra à l’application de se synchroniser à mon Fitbit (ce petit appareil de surveillance de l’activité physique que je porte à mon bras en tout temps) et à d’autres appareils du même genre. Je dois faire un effort conscient pour apporter mon téléphone intelligent avec moi chaque fois que je sors marcher si je veux que 30 jours tienne compte de tous mes pas.

Jour 4 : J’ai l’impression que les concepteurs de l’application ont pensé justement à moi (ou à quelqu’un qui me ressemble énormément) quand ils ont eu l’idée du défi que je tente de surmonter aujourd’hui. « Lâchez prise sur quelque chose aujourd’hui » en est la consigne. « Distrayez-vous. Choisissez vos batailles… Cette énergie perdue et tous ces soucis à propos de questions sans importance sont inutiles. » Ils peuvent aussi vous empêcher de profiter de la vie. Alors, aujourd’hui, je me rappelle de prendre congé de quelques-uns de mes soucis et d’oublier les choses sans importance.

Jour 5 : Le défi du jour, qui consiste à surveiller mon poids, en est un autre de taille pour moi. J’aime bien l’approche sensée de l’application, qui cherche un équilibre sain entre l’obsession (s’alarmer de toute fluctuation, même minime) et la béatitude de l’ignorance (qui ne survit jamais à la prochaine pesée). L’application me rappelle que les fluctuations sont normales et m’invite à voir plus loin que la lecture du poids corporel, en tenant compte de l’ajustement (parfois excessif!) de mes vêtements, par exemple.

Je mentionne ici une des lacunes de cette application : son approche « tout ou rien » au sujet du poids comme facteur de risque. L’outil d’évaluation du risque cardiovasculaire intégré dans l’application vous étiquette « en surpoids ou obèse », donc exposé à des problèmes de santé, que vous ayez 1 ou 100 kg de poids en trop. Oui, je suis temporairement en surpoids (en raison d’un repas riche en sodium consommé la veille). Est-ce que ça justifie d’en faire un enjeu majeur dans mon cas? Je ne le crois pas. Je souhaite que les futures mises à jour de 30 jours aident les utilisateurs à distinguer leur niveau de risque en matière de poids.

Jour 7 : J’ai trouvé mon défi du jour (« Écrivez-le ») facile. Depuis deux ans et demi, je tiens un journal des aliments que je consomme. Non seulement ce journal me « permet de déterminer mes habitudes alimentaires », comme l’indique l’application, mais il m’aide à rester engagé envers mes grands objectifs de santé. Tenir un journal a changé ma vie et c’est une habitude que je tiens à conserver.

Jour 9 : Parfois, au moment d’aller au lit, je me sens comme si je portais le poids du monde sur mes épaules – sans parler de mon cou. Le défi d’aujourd’hui (« Rouler la tête ») sert à me rappeler de détendre mes épaules et d’évacuer le stress tout au long de la journée : « Chaque fois que vous vous installez à un bureau ou devant un ordinateur aujourd’hui, roulez les épaules et la tête une ou deux fois… Vous relâcherez la tension et préviendrez la tension accumulée. »

Jour 10 : Avez-vous déjà avalé un repas ou une collation en vitesse et réalisé seulement après coup avoir mangé beaucoup plus que ce dont votre corps demandait ou avait besoin? C’était mon habitude (plutôt malsaine), ce qui m’emmène au défi du jour, « Apprendre à prendre son temps ». L’application suggère ceci : « À un de vos repas d’aujourd’hui, ralentissez le rythme auquel vous mangez. Il faut 20 minutes après le repas pour que l’organisme produise les hormones qui vous font sentir rassasié. » C’est un conseil judicieux auquel je reviendrai.

Jour 11 : L’une des meilleures choses que vous puissiez faire lorsque vous tentez d’adopter des changements sains et durables à votre mode de vie, c’est de vous associer à une autre personne qui partage votre engagement à vivre plus sainement. C’est l’essence même du défi d’aujourd’hui (« Choisissez un partenaire ») : joindre ses forces à celles d’une autre personne afin que vous puissiez vous encourager mutuellement (que vous utilisiez ou non l’application). Comme je l’ai appris par expérience, un partenaire permet de ressentir le meilleur type d’encouragement des pairs. Je ne peux m’empêcher de me sentir motivée à quitter le divan et à faire le tour du pâté de maisons quand mon amie me texte pour me parler de sa course d’après-souper.

Jour 13 : Aujourd’hui, j’ai accepté de relever le défi « Vert et orangé », Non, il ne s’agit pas de me déguiser en citrouille, mais plutôt de consommer des légumes colorés. Le midi, je me suis servie des légumes grillés : patate douce, courgette, poivron rouge et oignon rouge, avec salade d’épinards en accompagnement. (Miam!)

Jour 14 : L’application fait vraiment plaisir à la jeune guide en moi, en me décernant l’écusson de Artisan d’une vie saine (pour avoir relevé avec succès 15 défis de mode de vie jusqu’à présent) ainsi que celui de Champion de la marche (pour avoir enregistré 100 000 pas sur l’application). C’est valorisant d’être reconnue pour mon engagement continu à être en meilleure santé (que dire de plus? J’ai toujours aimé les écussons).

Est-ce que je continuerai d’utiliser cette application maintenant que j’ai terminé mon évaluation « officielle »? Définitivement! J’aimerais revoir régulièrement certains défis comme « Manger son stress », « Lâcher prise » et « Apprendre à prendre son temps », par exemple, parce qu’il s’agit pour moi d’enjeux de toute une vie. Ces rappels sur mon téléphone intelligent m’aident à les garder bien en tête alors que je m’efforce de conserver ma perte de poids afin de profiter des innombrables avantages (physiques et mentaux) de l’activité physique quotidienne.

L’application 30 jours a été développée par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC grâce à l’appui financier d’Assurance Desjardins et de Pharmaprix/Shoppers Drug Mart.