skip-to-main-content
Faire un don
Faire un don maintenant

Ces mythes répandus sur l’activité physique vous empêchent d’en faire?

On retrouve des tas de conseils gratuits au sujet de l’activité physique de nos jours. Certains sont dignes de confiance, mais d’autres pas.

C’est facile de se faire prendre au piège : un ami vous donne un conseil d’activité physique que vous transmettez à plusieurs de vos connaissances. Un de ces jours, à votre cours de yoga, vous entendez le même conseil, alors vous vous dites que ça doit être vrai. En cas de doute, la chose importante à faire consiste à demander à un entraîneur professionnel de vous conseiller. Entre temps, en sachant la différence entre les faits et la fiction, vous demeurez en santé, vous évitez les blessures et vous progressez vers vos objectifs d’activité physique. Voici quelques mythes qu’il faut remettre en question :

 

Mythe No. 1 : Un entraînement d’aérobie vous fera brûler des calories plus rapidement plusieurs heures après avoir terminé.

Faux : Ne mélangez pas la dépense de calories et le métabolisme. Bien que votre métabolisme continue de fonctionner à l’accéléré après avoir fini un entraînement d’aérobie, la quantité de calories que vous dépensez n’est pas statistiquement différente. En fait, vous n’utiliserez qu’environ 20 calories de plus durant tout le reste de la journée. Bien que le métabolisme s’accélère légèrement plus après un entraînement de musculation, c’est encore une fois négligeable. En d’autres mots, n’utilisez pas le fait que vous vous soyez entraîné comme excuse pour manger davantage.

Mythe No. 2 : Si vous ne transpirez pas, c’est que vous ne vous entrainez pas suffisamment fort.

Faux : La sueur ou la transpiration n’est pas nécessairement un indicateur d’effort. La transpiration est le mécanisme de refroidissement utilisé par l’organisme. Il est possible de dépenser une quantité importante de calories sans transpirer.

Mythe No. 3 : La musculation fait grossir les muscles

Faux : Augmenter la masse musculaire est possible en travaillant très fort, que l’on soit un homme ou une femme. Les femmes ont tendance à éviter la musculation pour ne pas prendre de volume. Cependant, la musculation est un élément essentiel du maintien d’un poids sain et pour renforcer le corps. Nous savons qu’en moyenne, les femmes ne prennent pas de masse musculaire par la musculation, parce qu’elles ne produisent pas les hormones nécessaires à développer des grosses quantités de tissus musculaires.

Mythe No. 4 : Les appareils sont plus sécuritaires, car vous faites le mouvement correctement à chaque fois.

Faux : Bien qu’il puisse sembler qu’un appareil de musculation place automatiquement votre corps dans la bonne position et vous aide à effectuer tous les mouvements correctement, ce n’est vrai que si l’appareil est bien ajusté à votre poids et à votre taille. Avant d’utiliser de l’équipement ou d’effectuer une activité, vous devriez vous assurer de comprendre toute la mécanique du mouvement et les points limites adéquats. À moins de pouvoir compter sur un entraîneur qui détermine les ajustements qui vous conviennent, vous pouvez faire toutes sortes d’erreurs de forme et de fonction et risquez tout autant de vous blesser sur une machine qu’avec des haltères ou tout autre type d’entraînement.

Mythe No. 5 : En matière d’activité physique, il faut souffrir pour en soutirer des bienfaits.

Faux : Bien que vous devez vous attendre à une certaine mesure de raideurs ou de douleurs une journée ou deux après une activité physique, ce n’est pas la même chose que souffrir pendant l’activité physique. Une activité de conditionnement physique ne doit pas faire mal pendant que vous la pratiquez et si c’est le cas, ou bien vous ne la pratiquez pas correctement, ou bien vous souffrez d’une blessure. Quand à « s’entraîner malgré la douleur », les spécialistes le déconseillent. Si ça brûle, arrêtez, reposez-vous et voyez si la douleur se dissipe. Si elle persiste, recommence ou augmente après le début d’une activité, consultez un médecin.

Mythe No. 6 : Si je ne peux pas être actif assez souvent, autant ne rien faire.

Faux : Rappelez-vous : Toute activité vaut mieux qu’aucune activité, même s’il ne s’agit que d’une marche de 15 minutes. L’activité physique est importante pour la santé du cœur et il est prouvé qu’elle réduit le stress. Alors, même si vous ne pouvez vous rendre au gymnase ou au cours de yoga, vous pouvez quand même être actif chaque jour. Prendre une marche, monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, tout compte!

Mythe No. 7 : Vous pouvez perdre du poids à certains endroits du corps en pratiquant des exercices visant ces régions en particulier.

Faux : Ce concept s’appelle « entraînement ciblé » et malheureusement, il ne cible pas les zones adipeuses. Quand vous perdez du poids, votre corps prédéterminera le gras qu’il éliminera. Par exemple, faire des redressements assis renforcera vos abdominaux mais ne réduira pas votre gras abdominal. De la même façon, une activité comme la course élimine le gras dans tout l’organisme, pas seulement dans les jambes. Vous pouvez cependant compléter un programme d’activité physique équilibré par une sélection d’activités de musculation afin de perdre du poids graduellement et de tonifier votre corps.

Mythe No. 8 : Vous dépenserez plus de gras si vous pratiquez une activité plus longtemps à une intensité modérée.

Faux : Le facteur le plus important en activité physique et pour le contrôle du poids n’est pas le pourcentage de calories dépensées, mais le nombre total de calories dépensées au cours de l’activité. Plus vous marchez, pédalez ou nagez vite, plus vous dépensez de calories à chaque minute. Vous pourriez dépenser quand même plus de calories (ce sera sans doute le cas) provenant du gras, mais le pourcentage relatif de la source sera modifié. Donc, les activités à une intensité vigoureuse dépensent vraisemblablement plus de calories de toutes provenances, notamment d’énergie provenant du métabolisme du gras.

Mythe No. 9 : Je peux manger tout ce que je veux, car mon entraînement m’empêche de prendre du poids.

Faux : Si vous avez tendance à consommer des repas copieux, comme des biftecks de 340 g (12 oz), deux ou trois tasses de pâtes, trois ou quatre pointes de pizza ou des aliments riches en calories comme les laits fouettés aux chocolat et les frites sur une base régulière, aucune forme d’entraînement ne vous fera dépenser suffisamment d’énergie pour vous empêcher de prendre du poids. Une façon saine d’atteindre et de conserver un poids sain consiste à combiner saine alimentation et pratique régulière d’une activité physique, deux activités qui vont main dans la main.

Pour retrouver un poids santé et le conserver

Essayez notre Plan d'action pour un poids santéMC


Mythe No. 10 : Le meilleur moment pour l’activité physique est le petit matin.

Faux : Il n’y a pas de moment optimal pour être actif. Le meilleur moment est celui qui vous plaît et qui convient le mieux à votre horaire sur une base régulière. Certaines personnes aiment débuter la journée par un entraînement matinal, tandis que d’autres jurent que l’activité pratiquée en fin de journée leur donne de l’énergie pour la soirée et élimine leur stress. Choisissez ce qui vous convient le mieux.

Avant d’entreprendre un programme d’activité physique, assurez-vous de consulter votre médecin ou un autre professionnel de la santé.

Cette chronique d’activité physique est rédigée par un entraîneur personnel certifié et instructeur de conditionnement physique et révisée par un spécialiste de la kinésiologie.