skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Comment effectuer le suivi de l’activité physique?

Suivez ces conseils pour choisir le moniteur d’activité qui vous convient.
Une femme faisant de l

Jusqu’à la dernière décennie, effectuer le suivi de ses séances d’activité physique se limitait à regarder une montre et à écrire dans un journal ou sur un calendrier. Pour connaître la distance de son parcours habituel de marche ou de course, on la calculait en voiture. Aujourd’hui, il existe un éventail de produits pour effectuer ce suivi, des simples podomètres aux applications pour téléphones cellulaires et aux appareils sophistiqués pour mesurer, entre autres, la fréquence cardiaque et la vitesse.

Quel appareil vous conviendrait le mieux? Cela dépend notamment du type d’activités que vous voulez surveiller et de vos objectifs. Voici quelques points à considérer pour faire votre choix.

Les podomètres sont de petits appareils simples qui se fixent habituellement à votre ceinture, sur votre hanche. Leur fonction principale est de calculer le nombre de pas à l’aide d’un oscillateur. Certains podomètres peuvent se fixer sur d’autres parties du corps, mais le compte de pas est généralement moins exact. Il a été prouvé que l’utilisation d’un podomètre motive les gens à être physiquement actifs. Cependant, cet appareil ne peut pas calculer l’intensité de votre activité, uniquement le nombre de pas, et une utilisation fréquente brise l’oscillateur.

Les accéléromètres sont des appareils sophistiqués qui peuvent mesurer le mouvement dans différents plans (pas seulement vers l’avant) et déterminer l’intensité, ce qui permet de faire la distinction entre la course et la marche. Dans le domaine de la recherche, les accéléromètres sont portés à la taille et ils évaluent avec exactitude les mouvements de marche ou de course, mais leur capacité à bien mesurer les mouvements du haut du corps est restreinte. Certains accéléromètres se portent au poignet et peuvent mesurer diverses activités. Cependant, il existe peu d’études pour déterminer le niveau d’exactitude de nombreux appareils commerciaux. Tout comme les podomètres, les accéléromètres ne peuvent pas mesurer les activités comme le cyclisme et ils ne sont généralement pas étanches.

Les moniteurs de fréquence cardiaque mesurent la fréquence cardiaque et fournissent un indicateur de votre niveau d’effort. Il existe deux types d’appareils, soit ceux qui sont munis d’une ceinture de poitrine et ceux qui n’en ont pas. La ceinture de poitrine mesure directement la fréquence cardiaque alors que les appareils portés sur d’autres parties du corps mesurent le pouls. La fréquence cardiaque et le pouls ne sont pas exactement la même chose, et pour les personnes vivant avec une maladie du cœur, il peut être important de mesurer la fréquence cardiaque au moyen d’une ceinture de poitrine.

Les dispositifs GPS mesurent la distance et la vitesse, ce qui peut être très utile pour les coureurs et les cyclistes. Ce type d’appareil est particulièrement précieux à vos débuts ou pour un nouveau trajet. Après avoir utilisé un dispositif GPS une ou deux fois pendant chaque trajet, sa valeur diminue puisque vous n’obtenez pas de renseignements supplémentaires (le temps de l’exercice indiquera si vous avez effectué le trajet plus rapidement ou plus lentement qu’à l’habitude). De plus, cet appareil a très peu de valeur pour les personnes qui font des activités comme le tennis, les sports d’équipe et les sports nautiques (le signal GPS ne peut pas être transmis dans l’eau).

Les compteurs de calories tentent de vous indiquer le nombre de calories brûlées pendant une séance d’exercice; cet appareil peut être attrayant si vous comptez vos calories pour gérer votre poids. Connaître le nombre de calories brûlées peut également être utile pour comparer les activités en matière de volume et d’intensité. Par exemple, une longue marche peut équivaloir à une petite course sur le plan calorique. Le problème est qu’aucun appareil ne détermine le nombre de calories directement et que la plupart d’entre eux sont extrêmement inexacts. Les appareils les plus simples utilisent des équations basées sur les données relatives aux activités externes (comme la majorité des appareils de conditionnement), qui sont souvent erronées. Les appareils les plus précis demanderont à l’utilisateur d’entrer des renseignements personnels, comme l’âge, le sexe et le poids, mais les résultats ne sont quand même pas très fiables. Jusqu’à ce que leur exactitude s’améliore, utiliser ces appareils ne vaut pas la peine.

Lorsque vous décidez quel appareil utiliser, vous n’avez habituellement pas à choisir une seule des fonctions susmentionnées puisque bon nombre des moniteurs offerts sur le marché en combinent plusieurs, voir toutes, et même d’autres comme un journal en ligne. Cependant, tous les appareils ne mesurent pas chaque donnée avec la même exactitude. Par exemple, nombre d’entre eux mesurent la fréquence cardiaque d’une certaine façon et possèdent un dispositif GPS et un accéléromètre. Toutefois, s’il est important pour vous de connaître votre fréquence cardiaque, vous devriez opter pour un appareil muni d’une ceinture de poitrine. L’essentiel est de choisir un moniteur qui offre les mesures les plus exactes qui soient pour le type d’activités que vous faites fréquemment.

 

Scott LearLe DScott Lear est un chercheur éminent spécialisé en prévention et en gestion des maladies du cœur. Il est titulaire de la Chaire de recherche en prévention des maladies cardiovasculaires de la société Pfizer/Fondation des maladies du cœur et de l’AVC à l’hôpital St. Paul’s. Il est membre de la Faculté des sciences de la santé et du département de physiologie et kinésiologie biomédicales de l’Université Simon Fraser. Le DLear est lui-même atteint d’une maladie du cœur. Consultez son blogue : drscottlear.com.