skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Crise cardiaque ou arrêt cardiaque?

Certains décès dont il est question dans les médias soulignent la confusion entourant les urgences cardiaques. Il est pourtant essentiel de faire la distinction entre les différents types de cas
Carrie Fisher and Debbie Reynolds

Les derniers mois de 2016 n’ont pas manqué de reportages sur le décès de grandes célébrités : Alan Thicke, George Michael, Carrie Fisher et sa mère, puis Debbie Reynolds. Les spéculations en ligne sur les causes de ces décès fait état de la confusion entourant la mortalité liée à un problème cardiaque.

Par exemple, les premiers reportages disaient que l’actrice, trouvée inconsciente pendant un vol, avait fait une crise cardiaque. Les médias ont ensuite raconté qu’elle avait subi un arrêt cardiaque ou un « épisode cardiaque ». Le magazine Rolling Stone a écrit qu’elle était morte d’une crise cardiaque « foudroyante ». 

Même si ces termes peuvent sembler interchangeables, ils ne le sont pas. Il est important de comprendre la différence entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et une insuffisance cardiaque pour obtenir le traitement qui convient, et dans certains cas, sauver une vie.

Nous avons demandé au Dr Farhan Bhanji de nous expliquer ces différences. Il est professeur agrégé de pédiatrie à la Faculté de médecine de l’Université McGill, travaille aux soins intensifs pédiatriques à l’Hôpital de Montréal pour enfants et agit en tant que représentant de Cœur + AVC dans des groupes internationaux du domaine de la réanimation.

Crise cardiaque

Une crise cardiaque se produit lorsque la circulation sanguine vers une partie du muscle cardiaque est interrompue. Sans oxygène, cette partie du cœur se détériore. Selon la durée de l’interruption de la circulation, il peut y avoir des lésions de faible gravité, ou des lésions graves, et même mortelles.

Le Dr Bhanji explique que plus vous reconnaissez rapidement une crise cardiaque, plus la personne victime a des chances de survivre.

« Si une personne se plaint d’une douleur à la poitrine, qu’elle transpire, qu’elle a une douleur qui s’étend jusqu’à l’épaule, au bras ou à la mâchoire, ou qu’elle semble ressentir un inconfort, vous devez l’emmener à l’hôpital le plus rapidement possible. »

Apprenez-en plus sur la crise cardiaque et sur les mesures à prendre. 

Arrêt cardiaque

Un arrêt cardiaque survient lorsque le cœur cesse de battre et que la circulation sanguine transportant l’oxygène vers les organes est interrompue. Cela peut arriver à n’importe qui et pour différentes raisons, par exemple une crise cardiaque. Il s’agit d’une urgence médicale qui demande de réagir immédiatement : composez le 9-1-1, pratiquez la RCR et utilisez un DEA (défibrillateur externe automatisé) jusqu’à l’arrivée des services d’urgence.

« En gros, la personne sous vos yeux est en train de mourir et elle ne survivra pas si vous ne faites rien, explique le Dr Bhanji. Si vous agissez, vous doublez ses chances de survie. »  

On estime que moins de 10 % des personnes au pays qui subissent un arrêt cardiaque hors de l’hôpital survivent et retournent auprès de leurs proches. 

« La plupart des arrêts cardiaques surviennent à la maison ou dans des situations où la victime sera probablement entourée de ses proches », ajoute le Dr Bhanji.  

Apprenez-en plus sur l’arrêt cardiaque et sur la manière d’intervenir. 

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une affection qui apparaît lorsque le cœur est endommagé ou affaibli et que son action de pompage n’est plus suffisamment forte pour faire circuler le sang et l’oxygène dont l’organisme a besoin. Elle a plusieurs causes, mais elle est fréquemment la conséquence de lésions découlant d’une crise cardiaque ou d’une pression artérielle trop élevée (hypertension artérielle).

Une personne qui est atteinte d’insuffisance cardiaque présentera, dans certains cas, des symptômes d’essoufflement, de fatigue, d’œdème des pieds et des chevilles, ou de ballonnements. Même si on ne peut guérir l’insuffisance cardiaque, un diagnostic précoce, une modification des habitudes de vie et un traitement médicamenteux adapté aux besoins aident le patient à conserver un mode de vie actif.

Apprenez-en plus sur l’insuffisance cardiaque et sur sa prise en charge. 

Apprenez la RCR

La RCR n’a rien de sorcier. Elle consiste, à un niveau élémentaire, à pousser fort et vite au milieu de la poitrine de la victime (au rythme de la chanson Stayin Alive). Bien sûr, suivre un cours vous aide à vous exercer et à bien mémoriser ce qu’il faut faire.

Le Dr Bhanji ajoute que nous avons tous la responsabilité morale d’apprendre la RCR, car elle nous prépare à toute urgence cardiaque qui peut survenir.

« Ce sont des situations qui font vraiment très peur, mais nous devons être capables de réagir, et la meilleure façon de s’en assurer, c’est de suivre un cours de RCR de Cœur + AVC, ou simplement de s’exercer en visionnant une vidéo. » 

Trouvez un cours de RCR près de chez vous.