skip-to-main-content
Faire un don
Faire un don maintenant

Demandez à un cardiologue : L’essoufflement

Q : Je me sens essoufflé lorsque je prends les escaliers ou que je marche d’un pas rapide. Est-ce le signe d’un problème cardiaque?
Fatigué jeune femme reprenant son souffle après une longue course

R : Probablement pas. L’essoufflement est un symptôme courant pour de nombreux problèmes de santé. Dans la plupart des cas, il n’a rien à voir avec le cœur.

Si ce n’est pas le cœur, c’est quoi?

En général, chez les personnes qui se sentent essoufflées après un effort physique, seulement 1 sur 100 est atteinte d’un problème cardiaque. Qu’en est-il des 99 autres? Pour certaines, l’essoufflement n’est que le résultat du vieillissement ou de la sédentarité. Il peut également être lié à l’anémie, à des problèmes pulmonaires (bronchite, emphysème, asthme, etc.), au tabagisme, au manque de sommeil, au stress et à bien d’autres troubles potentiels. Votre médecin vous posera sûrement des questions sur votre mode de vie ou vous fera subir une prise de sang pour mieux cibler la cause sous-jacente à votre essoufflement.

 

<p>Le Dr Jay Udell </p>
<p> </p>

Le Dr Jay Udell 

 

Heureusement, ce symptôme n’est plus aussi alarmant qu’il y a 60, voire 30 ans. En effet, la science a réalisé de grands progrès en matière de dépistage, de diagnostic et de traitement dans ce domaine.

Et si c’est le cœur?

L’essoufflement est un signe précurseur d’insuffisance cardiaque, une maladie qu’on associe généralement à un cœur trop affaibli pour pomper le sang adéquatement. Toutefois, celle-ci peut également être causée par la dysfonction diastolique, qui se produit lorsque le muscle cardiaque est incapable de se détendre. D’ailleurs, en cas d’essoufflement, il est plus probable qu’elle soit causée par un problème de relaxation que par un affaiblissement du cœur. Lorsque c’est le cas, le muscle cardiaque, comme tout autre muscle qui serait constamment tendu, se distord et se durcit avec le temps. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela fait en sorte qu’il a plus de difficulté à faire circuler le sang oxygéné dans l’organisme.

Que se passe-t-il ensuite?

Si votre médecin dépiste un problème cardiaque, il évaluera les facteurs de risque qui pourraient vous prédisposer à un durcissement du muscle cardiaque, comme l’hypertension artérielle ou le diabète. Heureusement, il est possible de les réduire de manière considérable en améliorant votre alimentation et en faisant plus d’activité physique. Si votre risque est toujours élevé après avoir apporté des changements sains à votre mode de vie, votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments, ou encore vous recommander de passer une épreuve d’effort cardiovasculaire ou de subir une intervention cardiaque, selon votre situation. À l’occasion, on peut déceler des lésions qui auraient affaibli ou durci le muscle cardiaque, comme une crise cardiaque passée dont le patient n’aurait pas eu connaissance. Parfois, l’essoufflement peut être le signe d’un problème évolutif, comme une artère coronarienne très obstruée qui bloquerait la circulation du sang oxygéné vers le muscle cardiaque. D’autres fois, il peut être causé par une perturbation du rythme cardiaque. L’épreuve d’effort cardiovasculaire peut permettre aux médecins de traiter et de détecter d’autres lésions cardiaques. Cependant, si le problème est héréditaire, il est recommandé de faire passer un dépistage auprès de la famille immédiate du patient (enfants, parents, frères et sœurs), car un dépistage précoce permettra de maîtriser la maladie plus rapidement.

De nouveaux travaux de recherche prometteurs réalisés à Toronto au sein de notre clinique collaborative BREATH, située à l’Hôpital Mount Sinai, avec le soutien de l’Hôpital général de Toronto et de l’Hôpital Women’s College, pourraient révolutionner le dépistage – et ultimement le traitement – de l’insuffisance cardiaque. La Dre Susanna Mak, une chercheure anciennement financée par la Fondation, est à la tête de ce projet. Elle fait appel à des technologies de pointe pour détecter les changements subtils que subit le muscle cardiaque dans les toutes premières phases de la maladie. Le dépistage précoce est particulièrement important pour les patients souffrant d’un problème de relaxation cardiaque, qui exige un traitement différent de celui utilisé pour un affaiblissement du muscle cardiaque.

L’une des recommandations que les médecins font à presque tous leurs patients est de faire de l’activité physique modérée. Il s’agit d’un des meilleurs traitements à notre disposition. Peu importe la cause sous-jacente du problème, dès que les patients commencent à faire plus d’activité physique, ils augmentent leur endurance. Puis, graduellement, ils arrivent à bouger davantage tout en réduisant leur essoufflement.

Je recommande à mes patients de faire de l’activité physique même si leurs tests n’indiquent aucun problème. Si votre essoufflement vous inquiète, ne soyez pas sévère envers vous-même; soyez honnête. Au pays, la plupart des gens ne respectent pas la quantité minimale recommandée d’activité physique. Si vous vous reconnaissez, il n’est jamais trop tard pour vous mettre en forme, un jour à la fois.

Les femmes ont tendance à faire passer la santé et les priorités de leur famille avant les leurs. Trouvez un médecin ou un fournisseur de soins de santé avec qui vous vous sentez à l’aise de discuter librement. Il n’est jamais trop tard pour trouver des stratégies saines qui renforceront votre sentiment d’être appuyée et qui vous aideront à vivre pleinement, plus longtemps.

Restez informé

Il semble que notre système ait eu un problème. Veuillez réessayer.
Veuillez saisir une adresse électronique valide.