skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

La réaction de Lydia a sauvé sa sœur

Une adolescente à l’esprit vif administre la RCR lorsqu’une fillette s’effondre en arrêt cardiaque.

Par un beau dimanche après-midi enneigé de février dernier, les quatre sœurs Fréchette prévoient de faire de la planche à neige, mais il fait trop froid. Elles décident donc de rendre visite à leur grand-mère.

Tout à coup, Madeleine, la cadette de cinq ans, s’effondre à quelques pas de l’appartement de leur grand-mère à Gatineau. Lydia, sa sœur aînée de 19 ans, la transporte à la porte, puis commence à effectuer la RCR (réanimation cardiorespiratoire). Elle ordonne à ses autres sœurs d’aller cogner aux portes pour demander de l’aide.

<p>Madeleine et Lydia</p>
<p> </p>

Madeleine et Lydia

 

Pendant ce temps, les résidents qui voient ce qui se passe par la caméra de surveillance de l’édifice composent le 9-1-1. Une ambulance arrive quelques minutes plus tard et amène Madeleine à l’Hôpital de Gatineau, où les médecins du service des urgences déterminent qu’elle est en arrêt cardiaque.

Madeleine est transférée au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), où les médecins  diagnostiquent un type rare de trouble de la fréquence cardiaque appelé « tachycardie ventriculaire polymorphe catécholergique » (TVPC).

Le père des jeunes filles, Luc Fréchette, est convaincu que la réaction rapide de Lydia a sauvé la vie de sa sœur.

Lydia a appris la RCR dans son cours de sciences au secondaire, puis elle a obtenu un certificat pour cette compétence pour son emploi d’été comme monitrice dans un camp de jour communautaire.

Luc est fier de sa fille aînée. « Elle savait exactement quoi faire et comment le faire, commente-t-il. Ma femme et moi sommes très reconnaissants envers Lydia, les premiers répondants des services d’urgences de Gatineau, l’équipe d’urgence de notre centre de santé local et l’équipe de cardiologie du CHEO, qui ont tous pris soin de Madeleine et de notre famille durant ces moments très difficiles et stressants. »

Madeleine va bien. Elle prend des médicaments pour contrôler son arythmie et visite régulièrement un cardiologue qui surveille son cœur. Ses parents expliquent que son problème de cœur est dû à une mutation génétique. Heureusement, les tests génétiques effectués sur les autres membres de la famille ont révélé qu’aucun d’entre eux n’est atteint de cette maladie.

L’association des résidents de l’édifice où habite la grand-mère a remis un cadeau aux deux filles pour souligner l’héroïsme de Lydia et le rétablissement de Madeleine. « Nous sommes très heureux de voir qu’elle va bien. Ce petit cadeau est notre façon de lui dire qu’on espère qu’elle viendra rendre visite à sa grand-mère encore très longtemps », dit Roger Tanguay, président de l’association.

Les parents de Madeleine et la famille entière sont tout simplement très reconnaissants de la voir retourner à la maison saine et sauve.

Le saviez-vous? Un arrêt cardiaque survient toutes les 13 minutes au Canada. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC a publié récemment les Lignes directrices 2015 en matière de RCR et de Soins d’urgence cardiovasculaire. Ces nouvelles lignes directrices visent à améliorer l’intervention et le traitement en cas d’arrêt cardiaque et de premiers secours.

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC est le chef de file du Canada en science, en éducation et en formation dans le domaine de la réanimation.

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir les plus récentes nouvelles de Cœur + AVC

Il semble que notre système ait eu un problème. Veuillez réessayer.
Veuillez saisir une adresse électronique valide.