skip-to-main-content
Faire un don
Faire un don maintenant

Le régime sans gluten, bénéfique pour tous?

Le gluten est au banc des accusés : plusieurs s’en privent, sans diagnostic précis. Isabelle Huot, docteure en nutrition, fait le point!
Pile de biscuits carrs sur fond gris

Le gluten est au banc des accusés depuis la parution de quelques ouvrages qui l’accusent d’être toxique, et surtout responsable de plusieurs maladies chroniques. Plusieurs s’en privent, sans réellement avoir de diagnostic précis. On fait le point!

 

L’intolérance au gluten

Bien que l’on parle d’intolérance, la maladie cœliaque est bien différente des autres intolérances (comme celle au lactose) puisque le système immunitaire est impliqué. Il s’agit d’une maladie auto-immune déclenchée par le gluten chez les gens ayant une prédisposition génétique. Lorsqu’une personne souffrant de la maladie cœliaque mange un aliment contenant du gluten, son système immunitaire s’active. Il occasionne la destruction de la paroi du petit intestin, ce qui engendre la malabsorption de nombreux nutriments essentiels dont le fer, le calcium et l’acide folique. Plus de un Québécois sur cent en souffrent. Les symptômes, dont la fatigue, les ballonnements, les crampes, la diarrhée et les lésions cutanées, sont communs à plusieurs maladies. Ainsi, la maladie cœliaque est difficilement détectable, si bien que neuf personnes sur dix étant atteintes l’ignorent. Seuls une biopsie de la paroi intestinale et un test sanguin permettent de confirmer le diagnostic. Une diète sans gluten permet de renverser la vapeur, de reconstruire la paroi de l’intestin, d’éliminer les symptômes, et ainsi de diminuer le risque de complications telles que l’anémie, l’intolérance au lactose ou l’ostéoporose.

Une diète restrictive

Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans plusieurs céréales, dont le blé, l’orge, l’avoine, le seigle et le triticale ainsi qu’une panoplie de produits dérivés. La diète sans gluten est très restrictive et demande d’exclure du régime alimentaire toute trace de la protéine. Pour relever ce défi de taille, il faut garder l’esprit ouvert et se tourner vers des céréales moins exploitées telles que le quinoa, le sarrasin, le riz et le maïs.

L’hypersensibilité au gluten : une nouvelle condition qui suscite l’intérêt des chercheurs

Depuis la parution de plusieurs ouvrages sur le sujet, beaucoup de personnes ont retiré le gluten de leur alimentation sans réelle pertinence scientifique. Ce régime difficile à suivre est-il bénéfique pour tous? Si la diète sans gluten est essentielle pour les personnes souffrant de maladie cœliaque, il est peu recommandable pour la majorité des gens.

Le régime sans gluten peut cependant bénéficier à certaines personnes qui souffrent d’hypersensibilité au gluten, une condition où les gens présentent divers symptômes d’intolérance (crampes abdominales, diarrhées, fatigue intense, etc.) sans atteinte intestinale. Les personnes atteintes de diabète de type 1, d’ataxie et de côlon irritable sont plus propices à l’intolérance au gluten. Dans tous les autres cas, les personnes qui rejettent le gluten sans diagnostic se privent d’aliments nutritifs à tort.

En conclusion

Plusieurs personnalités vantent les mérites de la diète sans gluten. Pourtant, une personne en santé n’a pas avantage à retirer cette protéine de son alimentation. Au contraire, adhérer à un tel régime sans les conseils d’un diététiste professionnel peut entraîner des carences en plusieurs vitamines et minéraux. De plus, la majorité des produits sans gluten sont plus chers que les autres. En somme, la diète sans gluten n’est pas une option santé, mais un traitement réservé aux individus ayant reçu un diagnostic médical de maladie cœliaque ou d’hypersensibilité au gluten.

Isabelle Huot

Nutritionniste réputée, Isabelle Huot (@Kilo_Solution) est la personne-ressource dans le domaine de la nutrition au Québec. Actuellement chroniqueuse dans plusieurs médias écrits, comme le Journal de Montréal, Le Bel  ge, Moi & Cie, Beauté HD et l’Actualité Médicale, Isabelle présente également des chroniques sur l’alimentation dans plusieurs émissions télévisées (Salut, Bonjour, Pour le Plaisir et Libre-Service).

Chaque année, elle parcourt la province pour donner des conférences s’adressant tant au grand public qu’aux employés d’entreprises privées. Auteure de neuf livres et propriétaire de cinq cliniques, la nutritionniste a également développé une gamme de repas et collations santé, offerts en ligne ou en supermarché.