skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Neuf moyens faciles pour marcher à l’école

La Journée internationale Marchons vers l’école est un bon départ
 Trois enfants avec des sacs à dos marchent pour aller à l’école.

Des horaires surchargés peuvent facilement mettre la santé de votre famille à l’épreuve. Les enfants ont besoin d’un minimum de 60 minutes d’activité physique par jour pour conserver un cœur en santé. La bonne nouvelle : ils ne doivent pas faire ces 60 minutes en une seule fois.

« Marcher à l’école est un moyen simple et peu dispendieux d’inclure l’exercice physique dans la journée des enfants », dit Colleen Hill, gestionnaire de Jeunes cœurs en santé à Cœur + AVCMC.

Elle précise que ces quelques pas comptent en vue des 60 minutes d’activité physique quotidienne dont les enfants ont besoin pour demeurer en bonne santé. Et il y a d’autres raisons : la marche aide les enfants à se sentir plus intégrés à leur collectivité, leur enseigne à tenir compte de la circulation automobile, et réduit les émissions de polluants ainsi que la circulation autour des écoles. De plus, elle permet aux parents et aux enfants de discuter de leur quotidien respectif.

Mais comment faire pour y arriver, surtout quand le temps presse?

« Commencez tranquillement, dit Colleen. Pas besoin de le faire tous les jours pour obtenir un impact. Une fois par semaine, même une fois par mois constitue un bon départ. »

Elle recommande d’utiliser la Journée internationale de la marche vers l’école (4 octobre) afin de présenter l’idée aux enfants. Voici quelques moyens de faire marcher les enfants avec entrain.

Organisez une pratique : Parcourez l’itinéraire ensemble la fin de semaine et minutez la durée du déplacement. Prévoyez cinq minutes de plus en cas d’oubli d’effets scolaires.

Marchez avec un ami : Si un des amis de votre enfant habite sur le chemin, songez à passer le chercher pour avoir de la compagnie.

Déposez l’enfant en chemin et marchez avec lui : Si vous manquez de temps pour le trajet complet, stationnez à quelques rues de l’école et marchez. Vous ferez davantage d’activité physique et minimiserez la circulation autour de l’école.

Fixez-vous un objectif : Demandez aux enfants de calculer la distance sur Google Maps et inscrivez la distance qu’ils ont parcourue. Essayez de marcher l’équivalent de la longueur du Lac-Saint-Jean (43 km), de la rivière Mitis (74 km) dans le Bas-Saint-Laurent, ou la distance jusqu’au domicile des grands-parents de votre enfant. Une fois cet objectif atteint, offrez une récompense, comme un après-midi dans un centre récréatif ou à la patinoire.

Pédalez : Si votre enfant préfère prendre son vélo, pas de problème, à condition d’être capable et prudent.

Essayez en groupe : Faites la connaissance des familles habitant votre quartier. Relayez-vous pour être le point de ralliement de la marche des enfants vers l’école. Se répartir cette tâche avec d’autres parents peut faciliter la marche vers l’école.

Faites participer l’école : Parlez à la direction et au conseil d’établissement de l’école afin qu’ils encouragent le transport actif. Par exemple, le Trottibus de la Société canadienne du cancer est un programme qui encourage les élèves du primaire à se rendre à l’école à pied au moyen d’un « autobus pédestre ».

Soyez souple : Vous ne voulez pas en faire une punition. Si la météo est mauvaise ou si l’enfant est fatigué, vous pouvez prendre la voiture. Si les déplacements vers l’école à pied ou à vélo sont impossibles pour votre famille, ne vous torturez pas. « Il y a d’autres moyens de faire de l’activité physique. Peut-être pourrez-vous aller marcher après le souper ou la fin de semaine? »

Faites-nous part de vos réussites!
Prenez une photo de votre marche matinale et faites-la partager avec vos amis et votre famille. Vous ne savez pas qui vous pourriez inspirer à faire de sa santé une priorité.