skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Pourquoi je fais du bénévolat

La semaine des bénévoles est l’occasion de fêter plus de 125 000 personnes qui luttent contre les maladies du cœur et l’AVC
Jyoti Paranjape

Nos bénévoles sont essentiels aux travaux de recherche qui sauvent des vies. Leur don généreux de temps aide à propulser les découvertes qui donnent de l’espoir à des millions de personnes. Ils sont la raison pour laquelle nous faisons des progrès dans la lutte contre les maladies du cœur et l’AVC. Alors, qu’est-ce qui inspire plus de 125 000 personnes à donner si généreusement?

Nous avons demandé à des bénévoles aux quatre coins du pays pourquoi Cœur + AVC est une cause qui leur tient à cœur. Voici ce qu’ils en disent :


 

Jyoti Paranjape (Ontario)

« Il y a 9 ans, mon père a fait une crise cardiaque. Quand je lui ai dit que je faisais du bénévolat pour Cœur + AVC, il était si fier. Il m’a dit que c’était une bonne chose et que j’aiderais des gens. Mon père a eu une autre crise le premier jour de mon bénévolat. Ça fait trois mois qu’il est décédé. Il m’a donné la force et la motivation de continuer et de donner en retour. Vous ne vous attendez à rien lorsque vous faites du bénévolat et c’est vraiment gratifiant. C’est aussi une activité que vous pouvez faire à tout âge. Si vous souhaitez aider les autres, vous pouvez le faire. Il est très encourageant de voir que même une petite contribution de votre part peut avoir un grand impact sur la vie de quelqu’un. »


 

David Ellis(Île-du-Prince-Édouard)

« J’ai joint les rangs de Cœur + AVC il y a deux ans en participant à Stars for Life Foundation, un programme qui s’occupe d’adultes souffrant d’autisme. Ce programme n’existerait pas sans ses bénévoles. Maintenant, c’est à mon tour d’aider les autres. Il est important de redonner à la communauté, et je veux donner en retour à Cœur + AVC pour sensibiliser la population aux maladies cardiovasculaires et aider les autres à améliorer leur santé. C’est aussi une occasion d’en savoir plus sur ma propre santé et de trouver des façons de l’améliorer. »