skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Quand la publicité de produits alimentaires envahit la maison

Des parents et des enfants font partager leur expérience pratique avec la publicité de produits alimentaires
Mère et sa jeune fille font leur épicerie dans l’allée des produits laitiers du supermarché.

Nous avons demandé à des parents, des enfants, et des chercheurs du pays de faire partager leur expérience pratique avec la publicité d’aliments et de boissons. Voici ce qu’ils ont répondu.

Kristina Casey

« À l’épicerie, mes enfants voulaient toujours que j’achète un produit avec un personnage de dessin animé - pas à cause du produit, à cause de l’emballage. » – Kristina Casey, parent

nathan sing

« Mes parents n’achetaient pas de la malbouffe. La seule fois où j’ai mangé de la pizza, des gâteaux ou des bâtonnets de fromage plein de colorant orange, c’était à la fête d’un ami. Tout a changé à l’école secondaire. J’étais libre d’acheter tous les produits que je voulais. J’étais attiré par les produits malsains commercialisés à la télévision ; des aliments qui, selon moi, étaient cools. » – Nathan Sing, 18 ans, étudiant 

Jamie Damak

« Je trouve que mes enfants sont surtout influencés par la façon dont certains aliments sont étalés dans les épiceries et autres magasins. Toutes ces barres de chocolat et tous ces bonbons offerts juste à côté de la caisse… Aussi, de plus en plus de grands magasins nous font attendre en file, avec toutes sortes de produits tout autour de nous, dont des bonbons, des barres de chocolat, des boissons gazeuses, etc. » — Jaime Damak, mère et blogueuse, Je suis une maman

Leah Chaulk

« Quand mon plus jeune jouait au hockey, il faisait  exactement tout comme Sidney Crosby. Si Sidney Crosby mangeait un sandwich au beurre d’arachides, Jordan faisait pareil. » – Leah Chaulk, mère  

 

« Quand je revois des publicités plusieurs fois, elles trottent dans ma tête. » – Thomas Simonson, 10 ans

 

« J’ai deux enfants d’âge scolaire. Je suis très contente d’apprendre que le gouvernement fédéral appuie l’interdiction des publicités de la malbouffe aux enfants. Les enfants sont tellement vulnérables aux stratégies du marketing des entreprises alimentaires de produits malsains, en partie en raison de leur développement (ils sont plus réceptifs à tout ce qui est brillant, coloré, et amusant, mais il leur manque le développement cognitif dont ils ont besoin pour comprendre ces messages), mais aussi parce que ces entreprises les ciblent délibérément et si fréquemment. »  — Brenda Kent, mère

  • En quoi la publicité d’aliments et de boissons a-t-elle eu un impact sur votre famille? Faites-en part @coeuretavc.ca #PubDestineeAuxEnfants