skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Reconnaître les premiers signes peut vous permettre de bien vivre avec une insuffisance cardiaque

Tracy recommande à tous de porter attention aux changements à leur santé
Tracy Bawtinheimer marche en forêt vêtue d’une veste mauve et de pantalons courts.

On estime que 600 000 personnes souffrent d’insuffisance cardiaque; il s’agit d’un diagnostic dévastateur qui est en hausse. 

« Considérant qu’il y a plus de 50 000 nouveaux diagnostics par année, il est urgent que la population se familiarise avec l’insuffisance cardiaque, affirme le Dr Gavin Arthur, chef principal du programme de Cœur + AVC visant à favoriser le rétablissement. Il n’existe pas de remède à l’insuffisance cardiaque. Par contre, un diagnostic rapide, des changements de mode de vie et des traitements médicamenteux appropriés sont les clés pour vivre une vie normale, active et plus longue, et ce, ailleurs qu’à l’hôpital. »

Le défi est d’obtenir un diagnostic rapide. Selon Tracy Bawtinheimer, 51 ans et directrice au sein d’une multinationale en services financiers à Victoria (C.-B.), il est essentiel de savoir reconnaître les signes.

Battements de cœur rapides, étourdissements, souffle court, gains de poids inexpliqués : pendant des mois, Tracy a connu des malaises qu’elle attribuait au stress de son travail et aux voyages d’affaires.

Finalement, un soir en décembre 2013, elle s’est rendue à l’urgence. Une fois à l’hôpital, elle a reçu un diagnostic de tachycardie à complexe QRS large, soit un trouble du rythme cardiaque. Après avoir passé des tests complets, elle a subi une intervention chirurgicale pour se faire implanter un appareil qui viendrait réguler son rythme cardiaque. 

Même si ce traitement lui a sauvé la vie, Tracy devait désormais vivre avec l’insuffisance cardiaque causée par le tissu cicatriciel et les lésions que son cœur a subies.

L’insuffisance cardiaque se développe lorsque le cœur est endommagé ou affaibli. Sa capacité de pompage n’est plus suffisante pour faire circuler le sang correctement dans le corps, surtout lors d’une activité intense ou dans une situation de stress. De plus, le muscle cardiaque peut ne pas se relâcher de façon adéquate pour faire place au sang qui circule des poumons vers le cœur.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque peuvent comprendre les suivants :

  • souffle court accru, surtout lorsque la personne est couchée
  • gain de poids soudain de plus de 1,5 kg (3 lb) en un ou deux jours, ou de 2,5 kg (5 lb) en une semaine;
  • ballonnements ou sensation de gonflement continuels;
  • toux ou symptômes du rhume qui durent plus d’une semaine;
  • fatigue, pertes d’énergie ou fatigue excessive;
  • perte ou modification de l’appétit;
  • enflure accrue des chevilles, des pieds, des jambes, du sacrum (au bas de la colonne vertébrale) ou de l’abdomen (région de l’estomac);
  • miction nocturne accrue.

Pour Tracy, vivre avec l’insuffisance cardiaque signifie prendre des médicaments tous les jours et voir ses activités préférées autrement, soit la randonnée et le vélo. « Maintenant, je dois réfléchir davantage à mes activités et bien les planifier. Je peux encore les pratiquer, mais différemment. Mon niveau d’énergie varie de jour en jour; je dois donc me montrer souple face aux changements. »

Tracy recommande à tous de porter attention aux changements à leur santé et de consulter un médecin s’ils ont des inquiétudes.

« Apprenez à connaître les signes et les symptômes et faites confiance à votre intuition. Il vaut mieux consulter un médecin que prétendre connaître la cause des changements inexpliqués », précise Tracy.

Créer des liens avec des gens qui vous comprennent peut être une excellente source d’information et de soutien. Cœur + AVC a créé un groupe Facebook pour les personnes vivant avec une maladie du cœur. Recherchez « Communauté de survivants » sur Facebook pour vous joindre au groupe.