skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

La dépression


Ma foi m’a donné la force d’accepter mon nouveau quotidien

Ramon

Il y a une différence entre la tristesse et la dépression. La tristesse varie en intensité d’un jour à l’autre. Il est normal de ressentir de la tristesse et d’avoir un sentiment de « deuil » après un accident vasculaire cérébral. Une tristesse qui ne faiblit jamais peut cependant s’avérer une dépression. Il est très fréquent d’observer une vraie dépression chez des personnes qui ont survécu à un AVC ou chez leur partenaire de soins. Apprenez à reconnaître les signes de la dépression et communiquez avec votre médecin si vous les observez. La dépression risque de ralentir votre rétablissement. Il existe heureusement des traitements efficaces.

Certains signes physiques de la dépression :

Si vous craignez pour la sécurité d'une personne à cause de ses idées suicidaires, composez immédiatement le 9-1-1 ou un service de prévention du suicide. 

  • Vivre des changements dans vos habitudes de sommeil (difficulté à bien dormir ou, au contraire, dormir plus longtemps que d’habitude);
  • Vivre des changements dans l’appétit ou perte ou gain de poids involontaire;
  • Se sentir fatigué, avoir beaucoup moins d’énergie (« traîner la patte »);
  • Se sentir impatient;
  • Avoir des maux de tête persistants;
  • Avoir une douleur chronique ou des difficultés de digestion (maux de ventre, nausée, constipation, diarrhée, etc.).
Certains signes psychologiques de la dépression :
  • Se sentir triste, anxieux, irritable, nerveux, coupable, inutile ou bon à rien;
  • Ne plus s’intéresser aux activités que vous aimiez auparavant;
  • Avoir de la difficulté à se concentrer, à se souvenir de différentes choses ou à prendre des décisions;
  • Changer sa manière de travailler ou de se motiver;
  • Penser constamment à la mort.

Si vous éprouvez l’un ou l’autre de ces symptômes durant plus de deux semaines, communiquez avec votre médecin. Le traitement de la dépression pourrait impliquer des séances avec un professionnel de la santé mentale ou la prise de médicaments ou encore les deux.

La différence entre la tristesse et la dépression :


Mélancolie, tristesse

 Dépression clinique

 Vous êtes triste ou malheureux (ce qui nousarrive tous à un moment ou à un autre de notre vie).

La dépression clinique est une maladie au sens médical.

 Vous savez pourquoi vous êtes triste (il vous est arrivé quelque chose de triste).

 Vous ne savez pas pourquoi vous vous sentez ainsi.

 Vous constatez que cette tristesse disparaît d’elle-même.

 La dépression clinique ne disparaît pas sans traitement.

 Vous remarquez que votre tristesse est temporaire : elle dure quelques jours ou quelques semaines.

 La dépression clinique peut durer des mois, voire des années.

Les difficultés émotionnelles font partie de votre cheminement

Vous serez peut-être tenté de dissimuler ces sentiments. Vous n’avez peut-être pas envie de parler de votre tristesse ou de votre dépression. Cependant, taire vos émotions risque de nuire à votre rétablissement. Partager vos sentiments, aussi difficile que cela puisse être, est un pas de plus dans l’atteinte de vos objectifs de rétablissement.

Trouvez des gens à qui vous pouvez parler de vos émotions. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami, d’une personne qui a comme vous survécu à un AVC, d’une personne qui fréquente le même groupe confessionnel que vous ou d’un membre de votre équipe de soins de santé. Participez à un groupe de soutien (ou formez-en un). Si vos émotions deviennent difficiles à gérer, parlez-en immédiatement à un professionnel de la santé.

Je fais la liste d’une chose positive par jour, comme cela, quand je suis déprimé, cela me montre que la vie est belle. 

John

individuelle avec la dépression

Où obtenir du soutien :

Parlez de ce que vous vivez à un membre de votre équipe de soins en qui vous avez confiance. Un psychologue ou un travailleur social est également en mesure de vous aider.

Parlez aux personnes de votre entourage dont vous vous sentez proche et en qui vous avez confiance.

Informez-vous s’il y a des groupes d’entraide ou des programmes de visites par d’anciens patients. Il est parfois utile de parler à d’autres personnes qui vivent avec l’AVC.

Notre répertoire de ressources sur l'AVC inclut de nombreuses ressources qui vous sont offertes dans votre région, y compris le programme La vie après l'AVC. Cliquez sur « Répertoire des ressources de l’AVC » et sélectionnez « Ressources de soutien social ou par les pairs » parmi le menu déroulant.

Ressources

Répertoire de ressources sur l'AVC