skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Vivre avec les changements émotionnels et cognitifs ainsi que sur le plan de l’énergie et de la perception


Faible niveau d’énergie (fatigue)

La fatigue, physique et mentale, est un des effets invisibles de l’AVC. Elle est souvent décrite comme une fatigue qui ne s’estompe jamais, même après une bonne nuit de sommeil. Les personnes qui l’éprouvent ont l’impression de n’avoir aucune énergie. Elles se fatiguent même après une courte période d’activité, comme se lever pour déjeuner.

En tant que mère, femme, et fille de parents âgés, je voulais toujours faire les mêmes choses qu’avant. Sans faire attention, j’étais épuisée à midi, et je ne pouvais participer à des activités importantes. Il faut planifier!

Patrice

Un manque d’énergie pendant quelques semaines n’a rien de préoccupant. La fatigue après un AVC consiste en une fatigue intense qui ne disparaît pas, même après une période de repos habituellement suffisante. Elle représente un risque de dépression et d’isolement. Il est important de dire à votre équipe de soins de santé que vous souffrez de fatigue après un AVC.

Se rétablir d’un AVC demande beaucoup d’énergie et de planification. Voici quelques conseils pour stabiliser votre niveau d’énergie à un niveau approprié et le maximiser.

Prévoyez des journées relativement structurées
  • Préparez un horaire indiquant vos différentes activités quotidiennes.
  • Trouvez les périodes de la journée où vous vous sentez faible ou au contraire plein d’énergie.
  • Planifiez vos activités une journée à l’avance. Tenez compte de la dépense en énergie que ces activités nécessiteront.
  • Prévoyez des périodes de repos. Pratiquez les activités plus fatigantes le matin ou après une sieste.
  • Ne prévoyez pas trop d’activités qui vous fatiguent dans la même journée et assurez-vous de maintenir un niveau d’énergie suffisant pour durer jusqu’à ce que vous alliez au lit.
  • Si plusieurs activités fatigantes sont prévues dans une courte période de temps, établissez des priorités. N’oubliez pas non plus les activités qui vous font plaisir.
  • Parlez à votre entourage de votre niveau d’énergie et de votre besoin de repos. Demandez à quelqu’un de vous aider lorsque vous devez effectuer une tâche particulièrement fatigante.
Organisez votre espace
  • Dans la mesure du possible, organisez votre chez-vous pour faciliter les déplacements.
  • Réduisez le nombre de raisons de monter ou descendre les escaliers.
  • Mettez les objets souvent utilisés là où ils seront faciles à saisir.
  • Adoptez la position assise plutôt que la position debout pour certaines tâches comme le repassage ou le lavage de la vaisselle.
  • Profitez des technologies et du matériel qui réduisent l’effort demandé. Par exemple, vous pouvez faire vos achats en ligne.
Restez actif et surveillez votre alimentation et votre sommeil
  • Maximisez votre niveau d’énergie en ayant une saine alimentation.
  • Visez une certaine stabilité de vos heures de sommeil. Allez vous coucher et réveillez-vous aux mêmes heures tous les jours.
  • Prévoyez des pauses, des périodes de repos ou des siestes pendant la journée.
  • Évitez les médicaments à effet sédatif et les quantités excessives d’alcool.
  • Ne prenez part qu’aux activités physiques et aux loisirs pour lesquels vous avez assez d’énergie. Demandez à votre équipe de soins de vous recommander des niveaux d’intensité qui sont sécuritaires pour vous.
  • Augmentez graduellement le niveau d’intensité et la durée de vos activités.
Où obtenir du soutien :

Un ergothérapeute vous montre comment dépenser moins d’énergie dans la réalisation de vos différentes tâches quotidiennes.

Un physiothérapeute vous recommande des activités physiques et vous montre comment augmenter votre niveau d’activité de façon sécuritaire.

Des personnes de votre entourage peuvent vous aider à accomplir vos tâches quotidiennes.