skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Retour au travail


Habiletés : Liste de vérification

Certaines personnes qui se rétablissent d’un AVC se posent à un moment ou un autre la grande question du retour au travail. Elles se demandent par exemple si elles ont encore la capacité d’exercer leur ancienne activité professionnelle. D’autres examinent la possibilité de changer d’emploi ou de faire du bénévolat.

L’ergothérapeute et le conseiller en orientation professionnelle vous aideront à choisir le bon moment pour retourner au travail et à planifier ce retour.

Comparaison de vos habiletés

Il y a cinq points importants à considérer :

Capacité physique

  • usage des bras
  • usage des jambes
  • vision
  • fatigue.

 

Habiletés en matière de communication

  • parole
  • écoute
  • écriture
  • lecture.

 

Habiletés cognitives

  • mémoire
  • attention
  • résolution de problèmes
  • rapidité de pensée
  • fatigue
  • capacité de planifier et sens de l’organisation.

 

Habiletés psychologiques

  • niveau de frustration
  • niveau de stress
  • capacité de supporter le stress
  • confiance.

 

Capacité de se déplacer

  • capacité de conduire
  • accès aux transports.

 

 
Évaluez vos habiletés

Utilisez le tableau pour évaluer vos forces et vos difficultés dans chaque catégorie d’habileté indiquée ci-dessus.

Les résultats vous aident à déterminer si vos habiletés correspondent bien aux exigences de l’activité professionnelle que vous voulez pratiquer.

Votre plan pour réussir

Une fois que vous-même, votre équipe de soins de santé et votre employeur avez décidé que le moment est venu de retourner au travail, c’est à vous de déterminer de quelle façon vous allez vous y prendre.

  • Combien d’heures par semaine avez-vous la capacité de travailler, en tenant compte de vos capacités actuelles et de votre niveau d’énergie?
  • Est-il possible d’envisager un retour graduel, avec une augmentation petit à petit du nombre d’heures en fonction de vos capacités?
  • Y a-t-il une possibilité de travail à temps partiel?
  • Y a-t-il une possibilité d’horaire variable?
  • Quelles sont les mesures d’adaptation nécessaires à votre poste de travail?

Lorsque je suis retournée au travail, j’ai commencé par des demi-journées. J’ai essayé de travailler tous les jours, mais j’étais tellement fatiguée que j’ai réduit cette charge à deux ou trois jours.

Keitha Personne qui retourne au travail après son rétablissement

Changement de carrière

Le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux offrent des programmes qui visent à aider des personnes à changer de carrière. Par exemple, le Programme de réadaptation professionnelle du Régime de pensions du Canada (RPC) offre des services d’orientation professionnelle, de l’aide financière pour suivre de la formation et des services de recherche d’emploi aux bénéficiaires de prestations d’invalidité du régime.

Où obtenir du soutien :

Les ergothérapeutes, les conseillers en orientation professionnelle, les travailleurs sociaux et les psychologues vous aideront à déterminer si vous êtes prêt à retourner au travail. Ils sont également en mesure de vous aider à adapter votre milieu de travail à vos capacités. Ils connaissent habituellement les programmes de formation professionnelle et d’emploi dans votre région qui fournissent des services de soutien et de rééducation professionnelle.

Votre médecin vous remettra certains des documents nécessaires.

Le service des ressources humaines de votre employeur peut vous aider à adapter votre milieu de travail.

De nombreuses ressources locales vous soutiendront lors de votre retour au travail. Vous les trouverez dans la section Emploi ou Orientation professionnelle des guides de ressources communautaires ou sur Internet.

Bénévolat

Les activités bénévoles favorisent votre rétablissement de plusieurs façons :

  • en vous aidant à conserver vos habiletés et à les améliorer;
  • en vous donnant l’occasion de découvrir de nouvelles tâches ou d’acquérir de l’expérience;
  • en améliorant votre niveau de confiance;
  • en vous donnant de l’énergie et en vous permettant de vous détendre;
  • en vous offrant des occasions de réseautage.

Vous n’avez plus de but précis. Le monde tourne trop vite pour vous, et vous laisse tomber. Le bénévolat m’a donné un but et m’a permis de lutter contre la dépression.

Ramon

Voici des questions qu’il est bon de se poser avant de choisir une activité bénévole :

  • Quels sont mes points forts et mes habiletés?
  • Quelles habiletés exercerai-je dans le cadre de cette activité bénévole?
  • Est-ce que je préfère travailler avec d’autres personnes ou travailler seul?
  • Suis-je meilleur en coulisse, en tant que travailleur de l’ombre, ou au premier plan auprès des gens?
  • Combien de temps ai-je envie de consacrer à cette activité?
  • Quelles responsabilités suis-je prêt à accepter?
  • Quelles sont les causes que je trouve importantes?

Une fois que vous avez déterminé quel type d’expérience vous intéresse, vous pouvez effectuer une recherche sur Internet afin de trouver les occasions de bénévolat à proximité de chez vous. Demandez à vos amis et à vos voisins s’ils ont des suggestions à vous proposer. Certaines municipalités ont des bureaux de bénévolat ou publient des annonces de recherche de bénévoles dans les journaux locaux.

Protéger vos prestations

Assurez-vous que vos activités bénévoles n’auront pas d’incidence sur votre admissibilité à des prestations d’invalidité. Vérifiez au préalable votre police d’assurance.

L’information sur le retour au travail figurant dans ce chapitre a été adaptée du site Web du Southwestern Ontario Stroke Network. Pour plus d’information visitez le swostroke.ca

Ressources

Services liés à l’emploi

swostroke.ca