skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

L’exercice après un AVC


Faire de l’exercice après un AVC est une bonne façon de rester en santé durant votre rétablissement et votre réadaptation post-AVC, ainsi que toute votre vie. L’activité physique vous permet de garder la forme et la santé – physique et mentale – pour réduire votre risque de récidive et pour améliorer votre qualité de vie. Toutefois, l’AVC est lié à des problèmes de santé complexes, qui peuvent affecter votre capacité à faire de l’exercice en toute sécurité. Un programme d’exercices personnalisé conçu par un physiothérapeute saura répondre à vos besoins et respecter vos capacités.

Un programme d’exercices personnalisé conçu par un physiothérapeute est l’approche la plus sécuritaire pour atteindre vos objectifs.

Les personnes ayant subi un AVC ont des besoins différents. D’un côté, un programme de réadaptation classique sous la supervision d’un physiothérapeute formé pourrait vous convenir, à moins que vous éprouviez des difficultés à y accéder (liées à votre couverture d’assurance ou au transport). D’un autre côté, vous pourriez préférer un programme communautaire ou même un programme que vous pouvez exécuter à la maison. Bonne nouvelle! Les programmes d’exercices post-AVC se multiplient et se diversifient pour répondre aux besoins de tous.

  •  On forme actuellement des entraîneurs de centres de conditionnement physique communautaires pour qu’ils puissent élaborer des programmes d’exercices favorisant le rétablissement post-AVC.
  • On développe et évalue des programmes d’exercices qui permettront aux survivants d’AVC de s’entraîner de manière autonome, à la maison ou dans des groupes communautaires.

Parlez avec votre dispensateur de soins – avant votre départ de l’hôpital – à propos des programmes disponibles dans votre communauté.

Les clés du succès de l’exercice après un AVC
  1. Communiquez avec l’équipe de l’AVC pour savoir si vous êtes prêt à faire de l’exercice, avant d’entreprendre un programme.

    Pourquoi? Seule cette équipe sait si vous pouvez commencer un programme d’exercices en toute sécurité.

  2. Consultez un physiothérapeute spécialisé en réadaptation post-AVC et d’autres membres de l’équipe de l’AVC pour choisir le programme adéquat.

    Pourquoi? Il est essentiel de fixer vos objectifs, d’évaluer votre état de santé et de déterminer vos capacités avec eux pour trouver un programme sécuritaire et efficace qui sera idéal pour votre situation.

  3. Faites-vous réévaluer périodiquement par votre entraîneur.

    Pourquoi? Des évaluations régulières permettent de savoir si vous faites vos exercices correctement – de manière sécuritaire et efficace – et d’ajuster le niveau de difficulté pour vous aider à vous rapprocher de vos objectifs.

  4. Soyez assidu et persévérant : faire de l’exercice peut être difficile, mais vos efforts seront récompensés.

    Pourquoi? Beaucoup d’exercices sont répétitifs, voire ennuyeux parfois, et très exigeants. Cependant, de nombreuses études révèlent que l’activité physique profite aux survivants d’AVC.

  5. Faites de l’exercice avec d’autres personnes.

    Pourquoi? Des études indiquent que faire de l’exercice avec d’autres personnes stimule votre intérêt et votre motivation.

  6. Restez motivé. Qu’est-ce qui vous motive? Y a-t-il une activité physique que vous préférez? Aimez-vous écouter de la musique à l’entraînement? N’hésitez pas à vous fixer des objectifs et à vous récompenser lorsque vous les atteignez!


    Pourquoi? Savoir ce qui vous incite à faire de l’exercice vous aidera à garder le cap longtemps.

  7. Cessez de faire de l’exercice si vous décelez un problème avec votre corps ou votre respiration. Si vous ne vous sentez pas mieux après quelques minutes, ne recommencez pas l’entraînement, et consultez votre médecin ou un membre de l’équipe de l’AVC le plus tôt possible.

    Pourquoi? Vous ne devriez pas ressentir de malaise ou travailler trop fort.

  8. Parlez à votre physiothérapeute de protecteurs de hanche. Si vous tombez, consultez votre médecin ou un membre de l’équipe des AVC.

    Pourquoi? Un trouble de l’équilibre, qui est une des séquelles possibles de l’AVC, et l’ostéoporose, dont vous souffrez peut-être, sont deux facteurs de risque d’une fracture de la hanche.

  9. Si des exercices vous causent de la douleur, cessez de les faire. Consultez un physiothérapeute ou un entraîneur formé, pour que tout votre programme soit sans douleur.

    Pourquoi? Ne faites que les exercices que vous êtes capable de faire. Les avantages des exercices compensent le risque de blessures seulement si ceux-ci sont exécutés en toute sécurité.
Quatre types d’exercices
  1. Exercices d’endurance ou aérobique

    Ces exercices améliorent la condition physique du cœur et des poumons, réduisent la fatigue et procurent l’énergie nécessaire afin de rester actif toute la journée. Consultez notre page sur l’exercice aérobique après l’AVC.
  2. Exercices de musculation

    Ces exercices renforcent les muscles, ce qui facilite les tâches du quotidien comme monter les escaliers, se lever d’une chaise et faire les courses.

  3. Exercices d’équilibre

    Ces exercices augmentent la mobilité en facilitant les déplacements et en réduisant le risque de chutes, à la maison ou ailleurs.

  4. Exercices d’étirement ou de souplesse

    Ces exercices gardent les muscles détendus et les articulations mobiles, ce qui permet à une personne de s’habiller et d’atteindre des objets plus facilement.

Les programmes d’exercices communautaires

Votre communauté offre peut-être des programmes de conditionnement physique qui pourraient vous convenir. De plus en plus d’entraîneurs sont formés pour travailler avec des survivants d’AVC.

Parlez à votre médecin ou à un membre l’équipe de l’AVC pour savoir si un de ces programmes est approprié à votre situation.

L’exercice à la maison

Vous pouvez peut-être faire vos exercices à la maison sous la supervision d’un thérapeute formé. Parlez à votre médecin ou à un membre de l’équipe de l’AVC pour savoir si un tel programme est approprié à votre situation.

L’exercice d’aérobie et votre santé

L’activité physique aide à préserver la force musculaire, à améliorer l’équilibre, à bien marcher et à augmenter l’énergie – tous des éléments essentiels à l’exécution des tâches quotidiennes. L’exercice aérobique devrait faire partie intégrante d’un programme d’exercices post-AVC. En savoir plus

Chefs de file en programme d’exercices communautaire

Si vous offrez un programme d’exercices communautaire aux survivants d’AVC, les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC pourraient vous être utiles.