skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

La vie dépend du bon rythme

Voici le conseil sur le rythme cardiaque de Cœur + AVC

Un cœur en santé bat normalement de 60 à 100 fois par minute. Les impulsions électriques dans le cœur provoquent ces battements, qui permettent d’assurer la circulation du sang et de l’oxygène dans l’organisme.

Des millions de personnes au pays souffrent d’anomalies du rythme cardiaque ou d’arythmie, qui nuisent au flux sanguin.

Dans les pires cas, une anomalie du rythme cardiaque peut entraîner un arrêt cardiaque soudain.

Il existe plusieurs types d’anomalies du rythme cardiaque. Dans certains cas, l’anomalie ne s’accompagne d’aucun symptôme ou d’aucun signe précurseur. Certains cas sont subits et mortels. On parle alors d’arrêt cardiaque soudain.

C’est la raison pour laquelle Cœur + AVC a décidé de faire du rythme cardiaque un des six secteurs qui selon nous a de meilleures chances d’avoir un plus grand impact (faire défiler vers le bas pour en savoir plus). Que ce soit en mettant au point de nouvelles solutions pour la détection, la prévention et le traitement des anomalies du rythme cardiaque, en prévenant l’arrêt cardiaque soudain, ou en sauvant plus de vies grâce à la RCR (réanimation cardiorespiratoire), ce qui donnera plus de moments précieux à des milliers de personnes au pays.

Un conseil qui se prononcera sur les mesures à prendre

Les membres du conseil sur le rythme cardiaque de Cœur + AVC, qui sont des chercheurs et des membres de la communauté à parts égales, proviennent de différents milieux et comprennent des personnes ayant une expérience vécue des anomalies du rythme cardiaque (soit à titre de patient, soit à titre d’aidant) et des personnes issues des secteurs des politiques, de la technologie, de la philanthropie et des soins de santé.

Le groupe, dirigé par deux coprésidents, reflète également la représentation géographique (milieux ruraux et urbains, et échelle régionale et provinciale), la diversité culturelle et la langue maternelle (français ou anglais). D’autres éléments ont été pris en compte pour les chercheurs, notamment l’avancement professionnel, les sujets de recherche et l’environnement de travail et de recherche, tandis que la profession et les compétences précises ont été prises en considération pour les membres de la communauté.

Depuis janvier 2018 et pendant les deux prochaines années, les membres du conseil examineront les priorités et les possibilités les plus prometteuses en matière de détection, de traitement et de prise en charge des anomalies du rythme cardiaque.

Leurs connaissances et leurs commentaires aideront Cœur + AVC à déterminer comment avoir l’impact le plus tangible sur les personnes atteintes des anomalies du rythme cardiaque et leur famille.

La coprésidence du conseil

Dr Andrew Krahn, coprésident de recherche : Le Dr Andrew Krahn est un expert de renommée internationale dans le domaine des arythmies cardiaques et le chef de la division de cardiologie de la Faculté de médecine de l’Université de Colombie-Britannique. Il est le titulaire de la chaire de cardiologie de la famille Sauder/Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, ainsi que de la chaire Paul-Brunes en troubles du rythme cardiaque. Il est également membre du conseil des fiduciaires de la Heart Rhythm Society.

Ses travaux de recherche portent principalement sur les causes génétiques des arythmies ou de la perte de conscience, et sur les dispositifs implantables de correction du rythme cardiaque. Il voue une vraie passion à l’amélioration du diagnostic et du traitement des arythmies ainsi qu’à la détection précoce des affections génétiques. Le Dr Krahn est un leader exceptionnel, et nous sommes très chanceux de le voir exercer les fonctions de coprésident du conseil sur le rythme cardiaque.

 

William Jones, coprésident communautaire : William Jones est directeur des produits d’imagerie intracardiaque pour Conavi Medical Inc. Il mène de front les lancements de produit et les stratégies de marketing de la société, et ce, à l’échelle mondiale. Son travail est axé sur leur principal produit, un cathéter d’échocardiographie intracardiaque (EIC) utilisé par les médecins dans le cadre d’interventions en chirurgie cardiaque à effraction minimale.

À 17 ans, il a survécu à un arrêt cardiaque inexpliqué, grâce à la RCR et à un DEA. Il a été le cofondateur du comité des jeunes leaders de Cœur + AVC. À la présidence de ce dernier, il dirige une équipe de jeunes qui se sont donné pour mission d’en rallier d’autres à la cause. Sa passion, ses qualités de leader, sa connaissance de la commercialisation de nouvelles technologies et son expérience vécue seront d’une grande utilité au sein du conseil sur le rythme cardiaque.

Membres

Mme Aline Bourgoin (Ontario) : infirmière en neurosciences; coordonnatrice, prévention de l’AVC, Réseau régional des AVC de Champlain, L’Hôpital d’Ottawa

Mme Sandra Carroll (Ontario) : doyenne associée par intérim, école des sciences infirmières, Université McMaster; présidente, stratégie sur l’engagement des patients, Canadian Atrial Fibrillation Stroke Prevention Intervention Network

M. Timothy Chan (Ontario) : titulaire, Chaire de recherche du Canada en analytique et optimisation en santé; directeur, Centre for Healthcare Engineering, Université de Toronto

Dr Jim Christenson (Colombie-Britannique) : urgentologue en chef, Université de la Colombie-Britannique; urgentologue, Hôpital Saint-Paul, Vancouver; cochercheur principal, Canadian Resuscitation Outcomes Consortium

Dr Derek Exner (Alberta) : titulaire, Chaire de recherche du Canada en essais cliniques cardiovasculaires; directeur médical, stimulation cardiaque et électrophysiologie, Institut cardiovasculaire Libin de l’Alberta, Université de Calgary

Mme Lisa Hutcheson (Ontario) : consultante stratégique en commerce de détail; accompagnatrice en affaires; conférencières, survivante d’un arrêt cardiaque vivant avec un défibrillateur cardioverteur implantable (DCI)

Mme Marion James (Québec) : éducatrice spécialisée vivant dans un village inuit nordique éloigné; présidente d’un comité du mieux-être local; aidante de son mari atteint d’une arythmie cardiaque

Dre Ratika Parkash (Nouvelle-Écosse) : spécialiste en rythme cardiaque et chercheuse axée sur la fibrillation auriculaire et sur les dispositifs cardiaques implantables

Mme Debra Ramage (Alberta) : ancienne chef, secteurs de la bienfaisance et de la santé; femme atteinte d’une cardiopathie congénitale et d’une arythmie cardiaque

M. Kenny Roche (Terre-Neuve-et-Labrador) : ambulancier paramédical et pompier, service régional des incendies de St. John’s; instructeur certifié en RCR et en DEA; antécédents familiaux de maladies du cœur

Dre Colette Seifer (Manitoba) : directrice médicale, programme des sciences cardiaques, Office régional de la santé de Winnipeg; Université du Manitoba

M. Filip Van Petegem (Colombie-Britannique) : chercheur interdisciplinaire (biochimie, biologie structurale et électrophysiologie) en troubles du rythme cardiaque, Université de la Colombie-Britannique

Les secteurs essentiels à la mission de Cœur + AVC

Cœur + AVC a adopté un nouveau cadre de travail qui aidera à réaliser des progrès dans ce que nous nommons nos secteurs essentiels à la mission (SEM). Ces six affections cardiovasculaires et vasculaires cérébrales représentent collectivement le plus gros fardeau du point de vue de la santé de la population, du coût économique et de l’impact sociétal.

Les SEM ne sont pas les seuls secteurs d’activité auxquels s’intéresse Cœur + AVC, mais ils restent ceux dans lesquels nous pensons que nous aurons l’impact le plus marqué. Les six SEM sont les suivants :

Le travail de nos six conseils des SEM s’inscrit dans un processus de planification stratégique actuellement en cours au sein de Cœur + AVC, lequel vise à déterminer notre orientation en tant qu’organisme.

Autres renseignements