skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Relations: La famille

Gérer la maladie du coeur avec le soutien de votre famille

Une crise cardiaque peut chambouler la vie de tous les membres de votre famille. Les changements physiques et émotionnels auxquels vous êtes confrontés auront une incidence sur vos proches aussi et peuvent être synonymes de grands changements dans votre routine familiale.

Sources de stress
  • Apprendre et intégrer de nouvelles informations au sujet des maladies coronariennes et de leurs traitements.

Pratique

  • Vous habituer aux changements liés à la façon de faire les tâches ménagères.
  • Vous adapter au changement de vos habitudes de vie (alimentation, exercice, etc.).
  • Maintenir votre vie familiale, professionnelle et sociale le plus normalement possible dans le contexte des soins que vous devez apporter à votre santé coronarienne.

Interpersonnelle

  • Vous habituer aux changements des besoins de votre famille et de votre réseau de soutien social; par exemple, certains amis peuvent prendre leurs distances, alors que d’autres peuvent se rapprocher.

Physique

  • Gérer la fatigue.
Psychologique
  • Ressentir de la détresse, de la peur face aux changements, de l’incertitude par rapport à l’avenir et des craintes quant à la mort. Tout comme vous, les membres de votre famille peuvent subir un choc émotionnel et ressentir de la peur, de l’anxiété, de la colère, de la tristesse, de l’impuissance ou de la culpabilité, pour n’en nommer que quelques-uns. Ignorer ces émotions peut aggraver les choses. Votre famille et vous devez y faire face tout en adoptant des habitudes et des comportements sains afin d’améliorer la santé de votre coeur et de reprendre une vie normale de qualité à la maison. Voici quelques conseils pour vous aider, votre famille et vous, à traverser cette épreuve :
  • Demandez aux membres de votre famille de s’informer sur les maladies coronariennes et leurs traitements. Vous pouvez tous en apprendre à ce sujet grâce à votre équipe soignante, aux livres, aux sites Internet médicaux officiels, ainsi qu’aux associations professionnelles, aux organismes communautaires et aux professionnels de la santé mentale.
  • Parlez ouvertement de l’impact qu’a votre coronaropathie sur votre famille. Exprimez les difficultés que vous rencontrez pour vous y adapter et pour changer vos habitudes de vie.
  • Allez chercher de l’aide auprès de votre famille, vos amis, votre communauté et votre équipe soignante. Plus votre réseau de soutien social est grand, plus il est facile de faire face à la maladie.
  • Changez le moins possible votre routine à la maison. Continuez les activités que vous aviez l’habitude de faire avec vos amis, avec votre famille et par vous-même.
  • Assurez-vous de parler d’autre chose que de votre maladie dans votre vie quotidienne. Suivez les nouvelles du monde extérieur, et continuez à pratiquer vos loisirs et à entretenir vos champs d’intérêt.
  • Faites-vous à l’idée que les sentiments que vous et votre famille ressentez dans le processus d’adaptation à votre coronaropathie ne sont pas mauvais, mais tout à fait normaux.
  • Faites part de vos sentiments aux autres et soyez à l’écoute des leurs. Respectez les sentiments et les opinions de chacun des membres de votre famille. Le partage peut vous rapprocher de vos proches et réduire votre stress. Lorsque vous parlez de ce que vous ressentez, restez calme, ne criez pas et évitez de blâmer et d’interrompre les autres.
  • Prenez soin de vous avant de veiller sur les autres. Souvenez-vous que chacun est responsable de ses propres besoins, de son bien-être, de ses émotions et de ses réactions.
En savoir plus sur les relations