skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Relations : Sexualité et intimité

Retour à votre vie sexuelle

De nombreuses personnes sont anxieuses ou effrayées à l’idée d’avoir des relations sexuelles après une crise cardiaque ou une chirurgie du cœur. Elles ont peur que l’effort requis soit trop intense pour leur cœur. Gardez à l’esprit que l’activité sexuelle (rapport sexuel complet) requiert la même quantité d’énergie que de monter deux paliers d’escalier (15 marches). De plus, les effets de la masturbation ou de la stimulation manuelle ou orale sur le cœur sont semblables à ceux des rapports sexuels.

Demandez à votre cardiologue quel est le meilleur moment pour reprendre vos activités sexuelles sans risque. Pour la plupart des gens, deux à huit semaines sont nécessaires après une crise cardiaque ou une chirurgie du cœur. Les personnes souffrant d’angine de poitrine instable persistante, d’essoufflement ou de fatigue après avoir monté deux paliers d’escalier devraient attendre de se sentir mieux. Pendant ce temps, prenez soin de votre intimité en ayant des contacts physiques avec votre partenaire. Vous pouvez, par exemple, vous faire des câlins ou vous tenir les mains.

Obstacles courants qui nuisent au retour à la vie sexuelle

Certaines personnes peuvent être moins actives, ou développer des problèmes temporaires par rapport à leur intérêt pour la sexualité ou un dysfonctionnement érectile (problèmes à obtenir ou à maintenir une érection) pendant qu’elles apprennent à vivre avec leur coronaropathie. Des problèmes d’ordre médical (maladie coronarienne, diabète de type 2, problèmes de prostate, hypertension artérielle), des effets indésirables de médicaments, des problèmes de santé mentale (dépression, anxiété) ou des problèmes conjugaux peuvent entraîner ces difficultés.

Une vie sexuelle saine a de nombreux avantages. Elle peut réduire le stress, vous faire sentir mieux par rapport à vous-même et approfondir votre relation avec votre partenaire. Voici quelques conseils pour reprendre votre vie sexuelle :

  • Acceptez que les choses ne soient pas parfaites dès le départ. Vous pourriez avoir à réduire vos attentes. Il est important de respecter votre rythme.
  • Faites part de vos peurs, vos besoins, vos désirs et vos souhaits à votre partenaire pour ce qui est d’avoir à nouveau des rapports sexuels. Beaucoup de patients sentent que la proximité qu’ils entretiennent avec leur partenaire depuis qu’ils ont eu leur diagnostic de maladie coronarienne contribue à améliorer la qualité de leur relation et de leur vie sexuelle.
  • Établissez une routine saine en matière d’alimentation, de repos, de sommeil, d’exercice et de gestion du stress. Ainsi, vous vous sentirez bien dans votre corps, ce qui vous permettra d’avoir davantage confiance en vous et de prendre soin de la santé de votre cœur.
  • Accordez beaucoup de temps de qualité à votre relation avec votre partenaire.
  • Planifiez des rapports sexuels lorsque vous êtes reposé et non stressé. Choisissez un endroit calme où vous ne serez pas interrompu. Les préliminaires dans une atmosphère détendue permettent à votre fréquence cardiaque et votre pression artérielle d’augmenter graduellement.
  • N’ayez pas de relation sexuelle dans un environnement très chaud ou très froid, après un repas lourd ou après avoir consommé beaucoup d’alcool. Les rapports sexuels dans ces situations peuvent causer davantage de stress à votre cœur. Attendez de deux à trois heures après un repas pour avoir une relation sexuelle.
  • Prenez votre temps. Arrêtez-vous si vous ressentez une douleur à la poitrine. Communiquez avec votre cardiologue ou votre médecin de famille dès que possible.
Dysfonction érectile

Certains médicaments utilisés pour traiter les maladies coronariennes ou l’hypertension artérielle peuvent réduire votre désir sexuel et entraîner des difficultés à obtenir une érection ou un orgasme. Ne cessez jamais de prendre vos médicaments parce qu’ils provoquent des effets secondaires qui nuisent à votre vie sexuelle. Parlez à votre cardiologue pour savoir s’il est possible de changer vos médicaments.

Les médicaments traitant les dysfonctions érectiles, comme le sildénafil (ViagraMD), le tadalafil (CialisMD) et le vardénafil (LevitraMD), peuvent faire chuter dangereusement la pression artérielle si vous les prenez moins de 48 heures avant ou après avoir pris toute forme de nitrates (par exemple, comprimés, timbres ou vaporisateurs de nitroglycérine [ISMN ou Imdur]). Si vous présentez des symptômes cardiaques pour lesquels vous utiliseriez normalement des nitrates et que vous avez pris un médicament pour traiter une dysfonction érectile au cours des 48 dernières heures, ne prenez pas de nitrates et rendez-vous immédiatement aux urgences de votre hôpital local afin d’y obtenir un traitement. Parlez à votre équipe soignante de vos inquiétudes à ce sujet.

Ne prenez pas de médicaments à base de plantes pour traiter votre dysfonction érectile parce qu’ils peuvent avoir un effet négatif sur vos médicaments pour le cœur.

Parlez aux membres de votre équipe soignante de vos problèmes par rapport à la reprise de votre vie sexuelle. Ils seront en mesure d’évaluer les causes de vos difficultés et pourront vous offrir des traitements ou vous diriger vers les spécialistes médicaux ou les services de psychologie ou de sexologie appropriés.

En savoir plus sur les relations