skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Le traitement de la cardioversion


En quoi consiste-t-elle?

La cardioversion est le processus de restauration du rythme cardiaque normal à partir d’un rythme anormal. On l’appelle aussi utilisation d’un courant direct ou courant DC pour la cardioversion. La cardioversion est similaire à la défibrillation, mais elle utilise moins d’électricité.

Pourquoi l’effectue-t-on?

La plupart des cardioversions électives sont exécutées afin de traiter la fibrillation auriculaire, trouble du rythme des cavités supérieures (oreillettes) du cœur. La fibrillation auriculaire ne menace pas la vie du patient, mais elle peut nuire à l’efficacité de pompage du cœur et entraîner des battements irréguliers ou trop rapides. Elle peut être effectuée à l’aide de médicaments anti-arythmiques ou d’une intervention électrique. Dans cette section, nous traiterons de la cardioversion électrique.

Comment procède-t-on?
  • La cardioversion est effectuée en plaçant deux électrodes sur la cage thoracique du patient ou l’une sur le thorax et l’autre sur le dos du patient.
  • Une quantité prédéterminée d’énergie ou impulsion électrique est acheminée par les électrodes à travers le corps, vers le cœur.
  • Cette décharge d’énergie fait bondir le cœur, interrompt la fibrillation auriculaire et rétablit le rythme cardiaque. 
À quoi faut-il vous attendre?

La cardioversion électrique s’effectue à l’hôpital, comme à l’unité des soins intensifs, à la salle de récupération, ou dans une salle spécialement aménagée. Habituellement, il s’agit d’une intervention élective et elle est prévue d’avance.

Une semaine environ avant votre intervention, on vous demandera de vous rendre à l’hôpital.

  • On vous fera subir des tests sanguins, des tests d’urine, un électrocardiogramme, etc.
  • Il est possible qu’une échographie transoesophagienne soit prescrite pour vérifier si des caillots sanguins sont présents dans l’atrium.
  • La plupart des patients atteints de fibrillation auriculaire doivent prendre des médicaments pour éclaircir le sang et être bien anti-coagulés quelques semaines avant la cardioversion.

Votre médecin vous expliquera les risques et les bienfaits de cette intervention et vous demandera de signer un formulaire de consentement.

  • Il vous faut éviter de manger ou de boire au moins huit heures avant l’intervention.
  • À moins d’avis contraire de la part de votre médecin, vous devez prendre vos médicaments comme d’habitude le matin de l’intervention, mais avec le moins d’eau possible.
  • Évitez d’appliquer des lotions ou onguents sur votre poitrine ou votre dos, car ceux-ci peuvent empêcher les électrodes de bien adhérer.

Avant le début de l’intervention, informez le médecin si vous :

  • avez déjà eu une réaction à un agent contrastant, à l’iode, ou toute autre réaction allergique grave (p. ex., piqûre d’insecte ou fruits de mer);
  • souffrez d’asthme;
  • êtes allergique aux médicaments;
  • avez des problèmes hémorragiques ou prenez des médicaments pour éclaircir le sang;
  • avez des antécédents de problèmes rénaux ou de diabète;
  • avez des piercings au thorax ou à l’abdomen;
  • avez observé des changements récents à votre état de santé; ou
  • êtes ou pourriez être enceinte.

Parce que la secousse pourrait être désagréable, l’anesthésiste ou une infirmière spécialement formée vous administre un sédatif par voie intraveineuse.

Une fois sous sédation:

  • Les électrodes sont positionnées et la secousse est administrée.
  • Des secousses additionnelles de plus forte intensité peuvent aussi être administrées en cas d’échec de la première secousse à rétablir le rythme cardiaque normal.
  • Une légère irritation de la peau peut se produire à l’endroit où sont placées les électrodes.
  • Les patients se réveillent habituellement rapidement et sans souvenir des secousses.

La cardioversion est habituellement exécutée en clinique externe, donc vous retournerez vraisemblablement chez vous le jour même. Étant donné que l’intervention nécessite la sédation, il est important de prévoir quelqu’un pour vous reconduire. Le reste de la journée, vous ne devriez ni conduire, ni manipuler de la machinerie lourde, ni prendre de décisions importantes.