skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Thérapie de resynchronisation cardiaque (TRC) (stimulateur biventriculaire)


Qu’est-ce que c’est?

Certaines personnes atteintes d’insuffisance cardiaque avancée souffrent d’un retard entre la contraction du ventricule droit et celle du ventricule gauche (les cavités inférieures du cœur). Pour un traitement de resynchronisation cardiaque, un chirurgien insère un petit dispositif électronique qui a pour fonction de synchroniser les contractions des deux ventricules. L’appareil comporte trois électrodes fixées au muscle cardiaque d’un côté (oreillette droite, ventricule droit, ventricule gauche) et à un générateur d’impulsions de l’autre côté. Le générateur d’impulsions est placé dans une loge de peau située dans la partie supérieure du thorax ou dans l’abdomen.

L’appareil de resynchronisation est parfois appelé stimulateur biventriculaire.

Pourquoi l’effectue-t-on?

La TRC est utilisée chez les personnes avec de graves symptômes d’insuffisance cardiaque et qui sont atteints par ailleurs de troubles du rythme préoccupants, qu’il s’agisse d’arythmie, de rythme accéléré ou d’autres anomalies du rythme qui mettent la vie en danger. Un cœur dont les contractions sont anormales ne peut efficacement mener à bien son travail de propulsion du sang. On observe alors une fraction d’éjection diminuée.

Lorsque les médicaments ne suffisent plus à résoudre le problème, l’appareil aide à améliorer la fonction cardiaque, la qualité de vie, la capacité d’activité physique et le taux de survie.

Comment procède-t-on?

Il existe deux techniques pour l’insertion d’un appareil de TRC. L’intervention dure de deux à cinq heures.

La technique endocardique se fait avec une anesthésie locale.

  • Le chirurgien insère des électrodes dans une veine de la poitrine et en fixe à trois endroits différents : l’oreillette droite, le ventricule droit et le ventricule gauche.
  • Le générateur d’impulsions est placé dans la partie supérieure de la poitrine.
  • Il faut prévoir une hospitalisation de 24 heures.

L’intervention épicardique se fait sous une anesthésie générale.

  • Le chirurgien utilise un appareil de fluoroscopie afin de guider les électrodes dans les cavités du cœur.
  • Dans ce cas, le générateur d’impulsions est placé dans la partie inférieure de l’abdomen.
  • L’hospitalisation est un peu plus longue pour cette intervention (trois à cinq jours).
À quoi faut-il vous attendre?

Vous ressentirez peut-être un certain malaise au site de la mise en place pendant les premières quarante-huit heures. Parlez à votre médecin ou à votre infirmière si le malaise dure plus longtemps ou s’accompagne de douleur. Pendant votre hospitalisation, l’équipe de soins utilisera un appareil de télémétrie et un moniteur Holter afin de surveiller votre rythme cardiaque. Après votre retour à la maison, votre nouvel appareil sera surveillé par transmetteur, par surveillance téléphonique et par des rendez-vous de suivi. Le remplacement des piles, si nécessaire, est une intervention qui ne nécessite pas d’hospitalisation.

Il faut prévoir quelques semaines après la mise en place avant de reprendre vos activités habituelles. Avant votre congé de l’hôpital, demandez à votre médecin de vous dire ce que vous devez savoir sur les soins de la plaie, les recommandations en ce qui a trait aux douches (il faut généralement attendre quelques jours avant de pouvoir en prendre une), les mouvements, la conduite d’un véhicule, l’intensité de l’activité physique, les lieux ou les électroménagers à éviter et le retour au travail.