skip-to-main-content
Faire un don
Faire un don maintenant

Les faits sur les gras trans

Le gouvernement a décidé de les interdire dans nos aliments. Découvrez ce que cela signifie pour votre santé.
Une douzaine de beignes en train de frire dans l’huile.

Le gouvernement fédéral a annoncé des mesures législatives visant à éliminer les gras trans d’origine industrielle de tous les aliments vendus au pays. Quelle incidence cela aura-t-il sur notre approvisionnement alimentaire et notre santé? Carol Dombrow, diététiste-nutritionniste de Cœur + AVC, offre quelques réponses.

Qu’est-ce que les gras trans et où les trouve-t-on?

Les gras trans sont un type de gras que l’on trouve dans certains aliments. Les gras trans artificiels sont produits lorsque de l’hydrogène est ajouté à de l’huile végétale liquide pour la rendre plus solide. 

On trouve les gras trans dans des produits de pâtisserie et de boulangerie et des aliments frits commerciaux faits avec de la graisse végétale, comme les frites et les beignets. Ils sont aussi dans la margarine solide et la graisse végétale ainsi que dans certains aliments et collations prêts-à-manger. Lorsque vous lisez « huiles partiellement hydrogénées » sur l’étiquette d’un aliment transformé, cela signifie qu’il contient des gras trans. 

On peut trouver de petites quantités de gras trans présentes naturellement dans certains aliments comme les produits laitiers, le bœuf, l’agneau et certaines huiles. 

Quelle est l’incidence des gras trans sur la santé?

Les gras trans peuvent accroître votre risque de maladie du cœur. Ils augmentent votre « mauvais » cholestérol (LDL) et réduisent votre « bon » cholestérol (HDL) en favorisant l’accumulation de dépôts adipeux qui risquent de bloquer les vaisseaux sanguins et de provoquer une crise cardiaque.

Pourquoi une interdiction est-elle nécessaire?

On a accordé à l’industrie alimentaire plusieurs années pour retirer volontairement les gras trans des produits. Même si les quantités de gras trans ont diminué, plusieurs aliments en contiennent encore, comme les produits de boulangerie et pâtisseries, les fromages sans produits laitiers, le glaçage, les colorants à café, le lard ou la graisse végétale, les biscuits, les scones et les pâtes réfrigérées ne respectent pas les valeurs cibles souhaitées pour les gras trans. Certains de ces aliments sont consommés plus souvent par les enfants et d’autres groupes vulnérables que par le reste de la population. 

Seule une interdiction permettra de s’assurer que tous les gras trans d’origine industrielle sont réellement retirés de l’offre alimentaire du pays.

À quoi ressemble maintenant une alimentation saine?

Cette nouvelle mesure ne modifie pas les recommandations de base pour une alimentation saine et équilibrée, qui comprend : 

  • davantage de légumes et fruits;
  • diverses sources de protéines (légumineuses, produits laitiers et substituts faibles en matières grasses, viande maigre, volaille et poisson);
  • un plus grand nombre d’aliments d’origine végétale;
  • peu d’aliments transformés; 
  • aucune boisson sucrée. 

Pour ce faire, il faut préparer les aliments à la maison aussi souvent que possible et surveiller la taille des portions. 

Que pense Cœur + AVC de l’interdiction des gras trans?

Cœur + AVC considère qu’il s’agit d’un grand pas qui non seulement abaissera le nombre de crises cardiaques, mais aussi sauvera des vies partout au pays.  

De fait, l’organisme a joué un rôle clé pendant plus de 12 ans pour amener ce changement, en commençant par coprésider un groupe d’étude fédéral sur les gras trans, créé en 2006, qui a recommandé l’élimination de ces produits d’origine industrielle.

Ce changement fait partie de la stratégie en matière de saine alimentation du gouvernement fédéral, qui vise à faire en sorte que les choix les plus sains soient les plus faciles à adopter pour la population. Cœur + AVC appuie fortement cette stratégie, qui inclut la révision du Guide alimentaire canadien, des mesures législatives visant à interdire la publicité de boissons et aliments à faible valeur nutritive auprès des enfants, ainsi que des règles en matière d’étiquetage sur le devant des emballages.