skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Les fruits d’un travail de 25 ans

La recherche du Dr Yu Tian Wang sur les cellules cérébrales a mené à la mise au point de médicaments pour préserver le cerveau en cas d’AVC.
Le Dr Yu Tian Wang dans son laboratoire

Le Dr Yu Tian Wang cherche à maintenir les cellules cérébrales en vie. Il y a plus de 25 ans, le chercheur a entrepris d’observer l’intérieur de ces cellules pour trouver les voies neuronales susceptibles d’entraîner la mort cellulaire à la suite d’un AVC, avec la maladie d’Alzheimer et dans le cas d’autres maladies cérébrales.

Petit à petit, il est arrivé à comprendre ces processus microscopiques et le moyen de les interrompre.

Aujourd’hui, cette recherche fondamentale a permis de trouver quatre nouveaux médicaments pour le cerveau, qui sont à divers stades de développement. L’un d’entre eux, le NA-1, est actuellement à l’essai sur des patients ayant subi un AVC.

Les donateurs de Cœur + AVC appuient ce projet de recherche depuis 1994.

Préparer le terrain avec la recherche fondamentale

Le Dr Wang, neuroscientifique à l’Université de la Colombie-Britannique, est titulaire de la Chaire de recherche sur l’AVC de Cœur + AVC, Colombie-Britannique et Yukon. Il est aujourd’hui une sommité mondiale en ce qui a trait aux causes de la mort des cellules cérébrales. 

C’est lorsqu’il était un jeune scientifique à l’Hôpital SickKids de Toronto et à l’Université de Toronto qu’il a reçu sa première subvention de recherche de Cœur + AVC. Malgré la concurrence féroce, sa demande a convaincu un groupe de pairs examinateurs que son projet avait le potentiel d’élargir notre compréhension de la santé cérébrale.

Cette subvention accordée par la fondation a été la première d’un financement renouvelé à mesure que les recherches du Dr Wang ont progressé. Le chercheur a alors été recruté par l’Université de la Colombie-Britannique. Son statut de scientifique chevronné, reconnu par sa chaire, lui alloue du temps pour la recherche.

« Les réalisations du Dr Wang illustrent l’importance d’appuyer les chercheurs en début de carrière », affirme Mary Elizabeth Harriman, directrice de la recherche et des partenariats à Cœur + AVC.

De plus, selon elle, les travaux du Dr Wang montrent que des percées en sciences fondamentales concernant des cellules et des molécules peuvent aboutir à des traitements qui, dans le cas présent, permettront de limiter les lésions cérébrales résultant d’un AVC. 

Un passage de la théorie à la pratique aussi réussi est relativement rare selon Mme Harriman. Lorsque le financement s’épuise avant que la recherche ait atteint son plein potentiel, de nombreuses découvertes en sciences fondamentales s’enlisent dans ce que certains surnomment la « vallée de la mort ».

Protéger le cerveau après un AVC

Les donateurs de Cœur + AVC peuvent donc être fiers du travail mené par le Dr Wang. Mais en quoi ce travail aidera-t-il une personne ayant subi un AVC?

Un exemple de l’application concrète de sa recherche est la création du NA-1, un peptide qui, après un AVC, bloque la libération du glutamate. Cette une neurotoxine entraîne la mort des cellules cérébrales.

Le Dr Michael Tymianski, neurochirurgien, qui reçoit aussi du financement de Cœur + AVC, est à l’origine de la mise au point du NA-1. Il a contacté le Dr Wang, car ce dernier avait conçu un modèle animal pour l’AVC. 

« Nous avons fait passer [la recherche du Dr Tymianski] d’une boîte de culture à un animal vivant », indique le Dr Wang. Ce travail ardu consistait à reproduire chez la souris des AVC semblables à ceux de l’homme. « À l’époque, notre laboratoire était le seul à être en mesure de faire cela. »

Les essais cliniques actuels pour le NA-1 recourent au personnel paramédical pour administrer le médicament aux patients avant même l’arrivée de ceux-ci à l’hôpital. D’ici quelques années seulement, ce médicament pourrait être sur le marché. Les essais sont menés par le Dr Jim Christenson, expert en médecine d’urgence et chercheur subventionné par Cœur + AVC. 

Notre laboratoire était le seul à être en mesure de faire cela

Le Dr Yu Tian Wang Chercheur

Mary Elizabeth Harriman fait remarquer que cette collaboration entre chercheurs illustre une tendance croissante dans le financement de la recherche et une stratégie délibérée de Cœur + AVC. Une plus grande part des fonds de recherche sera consacrée à des projets qui, pour augmenter leur potentiel de réussite, misent sur des équipes interdisciplinaires apportant différents éclairages à de grands enjeux.

Trouver de nouveaux médicaments

Pendant ce temps, le Dr Wang travaille d’arrache-pied sur trois autres médicaments. En ciblant les voies de la mort neuronale à différentes étapes, ces médicaments peuvent agir en synergie pour aider à prévenir la mort des cellules cérébrales.

Dans son laboratoire, il se consacre à un travail de longue haleine, mais important, de recherche fondamentale en neurosciences. Il tente d’accroître notre compréhension des voies neuronales et recherche des façons de préserver la santé cérébrale. « Mon équipe de laboratoire continue à travailler sur les modèles animaux et la recherche fondamentale pour mettre au point une nouvelle génération de médicaments. »

Apprenez-en plus sur la recherche financée par Cœur + AVC.
Apprenez-en plus sur la prévention et le traitement de l’AVC.

La vie. Ne passez pas à côté.