skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Un arrêt cardiaque à la piscine

Les sauveteurs de la piscine sont intervenus juste à temps lorsque le cœur d’Aneen s’est arrêté.
Aneen Conradie

Aneen Conradie à Vancouver

Aneen Conradie et son copain, Philip, prévoyaient passer un après-midi de baignade au centre aquatique de l’Université de la Colombie-Britannique, où elle était étudiante en psychologie. Aneen, alors âgée de 22 ans, n’avait jamais été entièrement à l’aise dans l’eau. Mais lorsque Philip l’a mise au défi de sauter d’un plongeoir, elle a pris son courage à deux mains.

En plein plongeon, Aneen a soudainement eu de la difficulté à respirer, et son souffle n’est pas revenu lorsqu’elle est remontée à la surface. C’est à ce moment qu’elle a su que quelque chose n’allait pas. Sa journée de détente prenait des allures de cauchemar : elle était en train de s’évanouir.

Philip a nagé rapidement à sa rencontre pour la tirer de l’eau, aidé d’un sauveteur. Les lèvres, le front et la poitrine d’Aneen bleuissaient. Elle faisait un arrêt cardiaque.

Une intervention rapide

L’un des sauveteurs a commencé à pratiquer la RCR pendant qu’un autre est allé chercher un DEA (défibrillateur externe automatisé) à proximité. Après cinq chocs en dix minutes, le cœur d’Aneen a recommencé à battre normalement.

En reprenant ses esprits, Aneen s’inquiétait de rater son cours de psychologie. « L’une des premières choses que j’ai dites à mon copain, c’est : “Peux-tu envoyer un message à une camarade de classe pour lui dire que je vais rater le cours d’aujourd’hui?” », se souvient-elle en riant. 

Au cours des jours qui ont suivi, les médecins ont fait des tests pour trouver ce qui avait provoqué l’arrêt cardiaque. Aneen était jeune, en bonne santé et active. Or,ses antécédents familiaux les ont mis sur la piste du coupable : un cousin d’Afrique du Sud était atteint du syndrome du QT longue, une maladie du cœur pouvant causer des arythmies ou un arrêt cardiaque. Les tests ont confirmé qu’Aneen en était atteinte elle aussi.

Des travaux de recherche prometteurs

Le Dr Andrew Krahn, cardiologue à l’Université de la Colombie-Britannique, faisait partie de l’équipe soignante d’Aneen. Ce chercheur subventionné par Cœur + AVC s’efforce de réduire le nombre de morts causées par un arrêt cardiaque.

On estime qu’environ 40 000 arrêts cardiaques surviennent chaque année au pays. Lorsque le cœur s’arrête, la circulation sanguine vers le cerveau et les autres organes s’arrête elle aussi. Le fait de pratiquer les manœuvres de RCR et d’utiliser un DEA dans les premières minutes suivant l’événement peut plus que doubler les chances de survie de la personne en détresse.

Le Dr Krahn, spécialiste de l’arythmie cardiaque, se sert de l’analyse génétique pour déterminer quelles personnes présentent une anomalie cardiaque héréditaire dangereuse. Il tente de mettre au point un test pour détecter et traiter de telles anomalies avant même qu’un arrêt cardiaque puisse survenir.

D’autres travaux subventionnés par Cœur + AVC visent à accentuer l’efficacité de la RCR et à augmenter le nombre de témoins qui interviennent dans les cas d’urgence cardiaque.

Une nouvelle réalité

Les médecins d’Aneen lui ont prescrit des bêtabloquants, un médicament qui ralentit le rythme cardiaque. Elle a aussi reçu un défibrillateur cardioverteur implantable (DCI), un petit appareil qui suit constamment son rythme cardiaque et produit une décharge électrique au besoin pour rétablir un rythme normal.

Aneen est incroyablement reconnaissante envers les sauveteurs qui ont réagi rapidement en effectuant les manœuvres de RCR et en utilisant un DEA. « Si je suis encore là pour vous parler aujourd’hui, c’est uniquement parce que des témoins ont su quoi faire dans une telle situation. »

Aneen, Philip et quelques amis veulent s’inscrire à une formation en RCR.

Elle conseille aux survivants d’un arrêt cardiaque de se concentrer sur le côté positif et de se tourner vers l’avenir. Malgré son diagnostic, Aneen a toujours le goût de l’aventure : elle prévoit d’autres défis physiques et planifie un voyage à vélo aux Pays-Bas ou à Cuba.