skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Prévenir les crises cardiaques, et plus encore

Le conseil sur la coronaropathie et autres maladies vasculaires de Cœur + AVC

La coronaropathie est causée par le rétrécissement ou le blocage des artères coronaires. C’est la maladie du cœur la plus courante, et la principale cause de crise cardiaque et d’angine de poitrine (douleurs thoraciques).

Les maladies vasculaires se produisent lorsque des anomalies des vaisseaux sanguins réduisent la circulation sanguine et compromettent le fonctionnement du cœur.

Environ 70 000 crises cardiaques surviennent chaque année au pays.

Ensemble, ces deux maladies peuvent avoir des conséquences dévastatrices. Les maladies du cœur constituent la deuxième cause de décès au pays.

C’est la raison pour laquelle Cœur + AVC a décidé de faire de la coronaropathie et autres maladies vasculaires un des six secteurs qui a selon nous de meilleures chances d’avoir un impact majeur (faire défiler vers le bas pour en savoir plus). En favorisant la recherche de nouvelles solutions en matière de prévention, de traitement et de rétablissement de ces maladies, nous sauverons plus de vies et nous donnerons à des milliers de personnes au pays plus de moments précieux.

Un conseil qui se prononcera sur les mesures à prendre

Les membres du conseil de la coronaropathie et autres maladies vasculaires de Cœur + AVC, qui sont des chercheurs et des membres de la communauté à parts égales, proviennent de différents milieux et comprennent des personnes ayant une expérience vécue de la maladie (soit à titre de patient, soit à titre d’aidant) et des personnes issues des secteurs des politiques, de la technologie, de la philanthropie et des soins de santé. 

Le groupe, dirigé par deux coprésidentes, reflète également la représentation géographique (milieux ruraux et urbains, et échelle régionale et provinciale), la diversité culturelle et la langue maternelle (français ou anglais). D’autres éléments ont été pris en compte pour les chercheurs, notamment l’avancement professionnel, les sujets de recherche et l’environnement de travail et de recherche, tandis que la profession et les compétences précises ont été prises en considération pour les membres de la communauté.

Depuis janvier 2018 et pendant les deux prochaines années, les membres du conseil examineront les priorités et les possibilités les plus prometteuses en matière de détection, de traitement et de prise en charge de la coronaropathie et des maladies vasculaires.

Leurs connaissances et leurs commentaires aideront Cœur + AVC à déterminer comment avoir l’impact le plus tangible sur les personnes atteintes de ces maladies et leur famille.

La coprésidence du conseil

Dr Robert Hegele, coprésident de recherche : Robert Hegele est un éminent professeur de médecine et de biochimie à l’Université Western de London, en Ontario. Il dirige la Lipid Genetics Clinic et le London Regional Genomics Centre au Robarts Research Institute. De plus, il préside les prestigieuses chaires de recherche Jacob J. Wolfe, en médecine, et Martha Blackburn, en santé cardiovasculaire. 

Les recherches du Dr Hugele se concentrent principalement sur la génétique des lipides, sur le diabète et sur les maladies du cœur. C’est d’ailleurs son laboratoire qui a découvert les bases génétiques et moléculaires de 20 maladies différentes chez l’humain. Les lipides jouent un rôle de premier plan dans la formation de plaque, les coronaropathies et les changements relatifs aux fonctions vasculaires. C’est pourquoi l’expérience et l’expertise du Dr Hegele seront inestimables alors qu’il tentera de faire la lumière sur les enjeux et les lacunes critiques qui concernent l’artère coronaire et les maladies vasculaires.

 

Mme Wendy St. Denis, coprésidente communautaire : Wendy St. Denis a travaillé pour des organisations à but non lucratif pendant plus de 20 ans, notamment Patinage Canada et Skate Ontario. Elle a d’ailleurs été intronisée au Temple de la renommée des sports de North Bay pour ses activités de direction liées au patinage artistique.

À 48 ans, Mme St. Denis présentait des symptômes d’angine de poitrine. À la suite d’une angiographie, suivie d’une angioplastie, on lui a implanté une endoprothèse vasculaire. Toutefois, après quelques semaines, les symptômes étaient de retour, et elle a dû subir un pontage coronarien. Près d’un an plus tard, elle a partiellement perdu la vue pendant 24 heures. En l’absence d’un diagnostic de mini-AVC, une année s’était écoulée lorsqu’elle a réussi à convaincre son médecin de famille de lui faire passer une échographie. On a alors découvert que son artère carotide gauche était complètement bloquée. Grâce à son expérience vécue de la maladie et à ses aptitudes en leadership, Mme St. Denis contribuera à améliorer le travail du conseil sur la coronaropathie et autres maladies vasculaires.

Membres

Dre Sonia Anand (Ontario) : spécialiste médicale du système vasculaire, et directrice, programme de génomique des populations, centre Hamilton Health Sciences, Université McMaster 

M. Emil Boychuk (Ontario) : enseignant torontois à la retraite, et conseiller en orientation et en carrière qui assume un rôle de mentor et de conseiller auprès des jeunes; survivant d’une maladie du cœur

Dr Keith Brunt (Nouveau-Brunswick) : scientifique translationnel en chef, Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick; directeur général, groupe de recherche IMPART Canada

Dr Davinder Jassal (Manitoba) : chercheur principal, imagerie cardiovasculaire, cardiologie, Université du Manitoba

Mme Amie Kelsey (Ontario) : formatrice et infirmière de soins intensifs (retraitée); conseillère bénévole de personnes en deuil; survivante d’une opération à cœur ouvert

Dre Donna May Kimmaliardjuk (Ontario) : toute première chirurgienne cardiaque inuit au pays; résidente à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa depuis 2014, parmi les dix seuls chirurgiens en résidence au pays

Dre Katey Rayner (Ontario) : scientifique et directrice, Laboratoire des microARN cardiométaboliques, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa

M. Alexander Smith (Ontario) : spécialiste des relations gouvernementales; survivant d’une crise cardiaque vivant avec une arythmie et un stimulateur cardiaque

M. Charles Tam (Ontario) : expert de l’industrie des dispositifs médicaux, spécialisé en réglementation entourant l’association médicament et dispositif, en implants cardiovasculaires, et en dispositifs tissulaires

Dre Holly Witteman (Québec) : chercheuse, ingénierie des facteurs humains, département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université Laval

Mme Sandra Zelinsky (Alberta) : chercheuse en participation des patients et en développement communautaire, groupe de recherche PaCER; conseillère en participation des patients, conseil consultatif externe, Réseau CANVector

Les secteurs essentiels à la mission de Cœur + AVC

Cœur + AVC a adopté un nouveau cadre de travail qui aidera à réaliser des progrès dans ce que nous nommons nos secteurs essentiels à la mission (SEM). Ces six affections cardiovasculaires et vasculaires cérébrales représentent collectivement le plus gros fardeau du point de vue de la santé de la population, du coût économique et de l’impact sociétal.

Les SEM ne sont pas les seuls secteurs d’activité auxquels s’intéresse Cœur + AVC, mais ils restent ceux dans lesquels nous pensons que nous aurons l’impact le plus marqué. Les six SEM sont les suivants :

Le travail de nos six conseils des SEM s’inscrit dans un processus plus vaste de planification stratégique actuellement en cours au sein de Cœur + AVC, lequel vise à déterminer notre orientation en tant qu’organisme.

Autres renseignements