skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Prenez le contrôle

Faire face au défi que représente le changement des habitudes de vie

Votre équipe soignante pourrait vous suggérer de cesser de fumer, de faire davantage d’exercice, de manger sainement, de consommer moins d’alcool ou de prendre de nouveaux médicaments. Il peut être ardu de changer son comportement. En effet, presque tous ceux qui ont essayé de se mettre au régime ou de cesser de fumer savent de quoi il est question! Et cela est vrai même quand vous savez que votre santé dépend de ces changements.

Obstacles courants qui nuisent aux changements

  • Vous ne savez pas pour quelles raisons ou comment faire des changements.
  • Vous aimez les choses comme elles sont.
  • Vos habitudes et vos routines sont liées à celles d’autres personnes. Si celles-ci ne changent pas, comment pourriez-vous y arriver?
  • Vous êtes dépendant à la nicotine, à l’alcool, aux aliments riches en gras ou aux sucreries et vous ne savez pas comment surmonter cette dépendance.
  • Vous avez de la difficulté à départager les changements importants à mettre en place de ceux qui le sont moins.
  • Vous trouvez difficile d’établir des objectifs et de travailler en vue de les atteindre.
  • Vous n’avez pas l’énergie ou vous vous sentez trop stressé pour faire face aux changements.
  • Vous avez peur de ce qui pourrait arriver à votre vie ou à vos relations si vous changez.
  • Vous pensez qu’il est trop tard pour changer vos habitudes, que le mal est déjà fait.
  • Vous avez déjà tenté des changements sans y parvenir et vous ne voulez pas échouer encore une fois.
  • Vous ne savez pas où trouver de l’aide ni de quel genre de soutien vous avez besoin.

Comment apporter des changements à ses habitudes de vie

Il en revient à vous de déterminer les modifications que vous souhaitez apporter à vos habitudes de vie ainsi que leur ampleur. Demandez-vous : « Qu’est-ce que j’aimerais faire pour améliorer ma santé au cours des prochaines semaines ou des prochains mois? » Vous ne pourrez procéder qu’après vous être fixé un objectif relativement à chaque changement. Il pourrait s’agir d’arrêter de fumer, de boire moins d’alcool ou de faire davantage d’activité physique. Vous pouvez établir plusieurs objectifs.

Toutefois, souvenez-vous que le changement peut s’avérer difficile, en particulier lorsqu’il concerne les habitudes de vie. Il est donc conseillé de concentrer vos efforts sur un objectif à la fois. L’approche proposée a aidé beaucoup de personnes à adopter de saines habitudes de vie. Elle pourrait vous convenir à vous aussi.

Demandez de l’aide

Les programmes de réadaptation cardiaque sont gérés par des experts qui peuvent vous aider à apporter des changements à vos habitudes de vie et à mieux vivre avec votre maladie du coeur. Ils sont offerts en personne, par téléphone ou en ligne.

Comment apporter des changements pour de saines habitudes de vie

Demandez-vous : « Qu’aimerais-je faire pour améliorer ma santé? Que puis-je faire pour améliorer ma qualité de vie avec la maladie du coeur? »

Le secret est d’adopter de bonnes habitudes auxquelles vous ne dérogez pas. Le changement que vous adoptez doit devenir une habitude, un geste que vous accomplissez naturellement chaque jour, comme vous brosser les dents. Voici sept conseils qui vous aideront à planifier vos changements.

  1. Fixez-vous un objectif s.m.a.r.t.
    Votre équipe soignante peut vous aider à déterminer les changements qui auront la plus grande incidence sur votre santé globale et votre maladie du coeur. Assurez-vous d’être en mesure de les apporter.

    Une fois que vous avez déterminé votre objectif, examinez-le du point de vue des critères S.M.A.R.T. :

    •  Spécifique : Un objectif imprécis ne peut donner que des résultats imprécis. Assurez-vous que votre objectif répond aux questions « Quoi? », « Quand? », « Où? » et « Comment? ».
    •  Mesurable : Définissez un objectif précis avec un chiffre afin de mieux mesurer vos progrès.
    •  Atteignable : Assurez-vous d’être en mesure d’atteindre votre objectif. Si celui que vous avez défini est extrêmement difficile, l’échec est garanti.
    •  Réaliste : S’agit-il d’un objectif pour lequel vous vous sentez prêt et capable de faire des efforts?
    •  Temporellement défini : Précisez l’échéance à laquelle vous devrez avoir atteint votre objectif.

    Établissez un objectif que vous serez en mesure d’atteindre assez rapidement. Il pourrait s’agir de faire le tour de votre quartier tous les jours pendant une semaine. N’oubliez pas que votre objectif doit être à la fois spécifique et réaliste. Mettez toutes les chances de votre côté!

  2. Pensez aux moyens d’atteindre l’objectif
    La planification est l’un des meilleurs moyens de réussir. Demandez-vous : « Que doisje faire pour atteindre mon objectif? »

    Ensuite, planifiez toutes les étapes que vous devrez suivre. Ainsi, si votre objectif consiste à manger sept portions de légumes et fruits chaque jour, vous pourriez réaliser les étapes suivantes :

    Combien de portions de légumes et fruits par jour est-ce que je consomme actuellement?

    •  J’en consomme quatre par jour. Par conséquent, je dois en prendre trois de plus pour atteindre mon objectif.

    Quelques idées pour augmenter le nombre de portions quotidiennes

    •  Prendre une salade de légumes colorés au dîner.
    •  Préparer une soupe aux légumes pour le dîner.
    •  Manger un fruit comme collation l’après-midi.
    •  Commander un sauté de légumes au restaurant.

    Que puis-je faire pour y parvenir?

    •  Planifier mes repas de la semaine.
    •  Aller à l’épicerie avec une liste qui tient compte des portions supplémentaires de fruits et de légumes.
    •  Laver et couper à l’avance les légumes et fruits dont j’aurai besoin.
    •  Faire le suivi de la quantité de légumes et fruits que je mange chaque jour.

  3. Envisagez les obstacles
    Pensez d’avance aux difficultés que vous risquez de rencontrer. Ayez un plan pour les surmonter. Par exemple, il est possible qu’un rendez-vous médical vous oblige à renoncer à une promenade du matin. Prévoyez alors aller marcher après le dîner ou le souper.
  4. Demandez de l’aide
    Les programmes de réadaptation cardiaque sont développés par des experts qui peuvent vous aider à apporter des changements à vos habitudes de vie et à accepter votre situation. Ils sont offerts en personne, par téléphone ou en ligne. Consultez le site de l’Association canadienne de prévention et de réadaptation cardiovasculaires à l’adresse cacpr.ca/francais pour trouver un programme près de chez vous. Si aucune ressource n’est offerte dans votre région, informez-vous auprès de votre médecin. Il n’y a pas que les professionnels qui peuvent vous aider : votre famille et vos amis sont également une source sûre de soutien. Si vous vivez avec quelqu’un, demandez-lui d’adopter lui aussi votre nouvelle habitude. Voici quelques conseils supplémentaires pour obtenir le soutien de votre entourage :

    •  Demandez à un membre de votre famille, à un ami ou à un voisin de vous accompagner dans vos promenades.
    •  Demandez à quelqu’un de vous aider à couper les légumes et les fruits.
    •  Si les achats d’épicerie ne font pas partie de vos tâches, demandez à la personne qui s’en occupe d’acheter uniquement des collations saines.
    •  Demandez aux personnes avec lesquelles vous vivez de ne pas fumer à la maison ou en votre présence.
    •  Demandez à votre équipe soignante de vous fournir de l’information et de vous encadrer. Votre physiothérapeute pourrait, par exemple, vous recommander des programmes sécuritaires d’activité physique. Votre diététiste-nutritionniste pourrait vous donner des conseils en matière de saine alimentation.

  5. Faites le suivi de vos progrès
    Plus vous faites le suivi des progrès que vous accomplissez, plus vous augmentez vos chances d’atteindre votre objectif. Ainsi, s’il s’agit d’aller vous promener après le souper quatre fois par semaine, un simple journal comme celuici vous permettra de calculer le temps que vous passez à marcher au quotidien. Vous n’avez à faire ce suivi qu’au début, jusqu’à ce que votre nouvelle habitude soit bien ancrée.
  6. Tenez bon en cas d’imprévu
    Il n’est pas toujours facile de respecter un plan quand vous êtes fatigué ou stressé, ou que vous ne vous sentez pas bien. Cela dit, sachez que les petits contretemps font partie du processus : ce ne sont pas des échecs. Surtout, n’abandonnez pas. Voici quelques conseils pour vous aider à reprendre le cours de votre objectif après un imprévu :

    •  Rappelez-vous les raisons pour lesquelles vous souhaitez apporter ce changement. Pensez à toute l’importance qu’il revêt à vos yeux.
    •  Tenez compte de tout ce que vous avez accompli à ce jour. Trop souvent, la nature humaine veut que l’on se concentre sur ce qui ne fonctionne pas, mais essayez plutôt de vous féliciter comme il se doit pour les progrès que vous avez réalisés.
    •  Recommencez à tenir un journal.
    •  Examinez les causes du contretemps. Qu’allez-vous faire si la même difficulté surgit à nouveau?
    •  Obtenez du soutien. Demandez à votre famille de vous aider à vous ressaisir.
    •  Examinez de nouveaux vos objectifs. Sont-ils spécifiques, réalisables et mesurables? Devez-vous les changer?
    •  Serait-il utile de modifier votre plan?
  7. Célébrez vos réussites
    Chaque fois que vous réalisez des progrès dans l’atteinte de votre objectif, prenez le temps de vous féliciter. Offrez-vous comme récompense un petit quelque chose qui vous plaît, par exemple l’occasion de lire un bon livre après votre promenade. N’oubliez jamais de vous concentrer sur chacun des petits pas que vous faites vers l’atteinte de votre objectif. Si vous désiriez marcher tous les jours pendant une semaine et qu’en fin de compte, vous ne vous êtes promené que cinq fois, ne vous dites pas que vous n’avez pas atteint le but que vous vous étiez fixé. Rendez-vous plutôt compte que vous avez réussi à aller marcher cinq jours consécutifs!
Ressources