skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Le stimulateur cardiaque implantable


En quoi consiste-t-il?

Cette intervention sert à implanter un appareil appelé stimulateur cardiaque, qui contrôle le rythme et les battements cardiaques.

Pourquoi l’effectue-t-on?

Cette intervention sert à traiter les arythmies ou battements cardiaques anormaux, spécialement s’ils ne réagissent pas bien au traitement médicamenteux.

Comment procède-t-on?

Le stimulateur cardiaque comprend deux éléments. Les électrodes sont des fils munis d’électrodes à leur extrémité qui transmettent au muscle cardiaque des signaux émis par le générateur d’impulsion. Ces signaux électriques font contracter (pomper) le muscle cardiaque. Le générateur d’impulsion (souvent appelé stimulateur cardiaque) est un petit appareil informatisé qui engendre un signal électrique. La plupart des implantations de stimulateur cardiaque sont effectuées sous anesthésie locale (un peu comme l’anesthésie utilisée chez le dentiste).

À quoi faut-il vous attendre?

Habituellement, cette intervention est prévue d’avance. Environ une semaine avant l’intervention, on vous demandera de vous rendre à l’hôpital. Vous subirez probablement divers examens, comme des analyses d’urine et de sang, un électrocardiogramme, etc. Votre médecin vous expliquera les risques et les bienfaits de cette intervention et vous demandera de signer un formulaire de consentement. Avant le début de l’intervention, informez votre médecin si vous :

  • avez déjà subi une réaction à un agent de contraste, à l’iode, ou si vous avez éprouvé une réaction allergique sérieuse (p. ex., piqûre d’insecte ou fruits de mer);
  • souffrez d’asthme;
  • êtes allergique à un médicament;
  • avez des problèmes hémorragiques ou prenez des médicaments pour éclaircir le sang;
  • avez des antécédents de problèmes rénaux ou de diabète;
  • avez des perçages au thorax ou à l’abdomen;
  • avez connu récemment des changements dans votre état de santé; ou
  • êtes ou pourriez être enceinte.
Positionnement d’électrode endocavitaire

C’est l’intervention la plus courante lors de l’implantation d’un stimulateur cardiaque.

  • Vous serez éveillé tout au long de cette intervention;
  • On vous administrera un sédatif afin de vous aider à vous détendre et une anesthésie locale dans les zones concernées par l’intervention (habituellement le haut du thorax);
  • Un tube mince et souple (cathéter) sera inséré dans un vaisseau sanguin et, à l’aide d’un fluoroscope, acheminé à l’intérieur du cœur;
  • Une fois à l’intérieur du cœur, les électrodes seront fixées à la paroi intérieure;
  • Les électrodes seront ensuite testées pour s’assurer de leur bon fonctionnement. De temps en temps, on vous demandera de prendre de profondes respirations ou de tousser afin de vérifier le positionnement des électrodes.
  • Une fois les mèches positionnées au meilleur endroit, elles seront branchées au générateur d’impulsions;
  • Le générateur d’impulsion sera glissé dans une pochette aménagée juste sous la peau dans la partie supérieure de votre thorax ou de votre abdomen;
  • Vous pourriez ressentir une légère pression lorsque les mèches et le générateur d’impulsion seront glissés dans la pochette.

Positionnement d’électrode épicardique

  • Parce qu’il faut pratiquer une grande incision au thorax, cette intervention est habituellement pratiquée sous anesthésie générale et vous serez endormi;
  • La surface extérieure du cœur est exposée et les électrodes sont fixées directement à la surface du cœur (épicarde);
  • Le générateur d’impulsion est habituellement placé sous la peau en haut de l’abdomen, mais peut aussi l’être au thorax.

Après l’intervention

  • Une fois la chirurgie terminée, on vous amènera en salle de réveil;
  • Vous pourriez ressentir des douleurs autour du site d’implantation du générateur, mais elles peuvent être soulagées par des analgésiques;
  • Selon votre état de santé et le type d’intervention subi, vous pourriez passer entre quelques heures et quelques jours à l’hôpital.

À votre retour à la maison, surveillez vos incisions.

  • Il est normal d’y voir quelques ecchymoses, mais appelez votre médecin si vous ressentez une douleur accrue, des rougeurs, de l’enflure, des saignements ou tout autre écoulement provenant d’une incision, de la fièvre ou des frissons;
  • La plupart des gens sont conscients de porter un stimulateur pendant une courte période après l’implantation, mais cette sensation diminue habituellement avec le temps;
  • Après l’implantation, vous pouvez prendre une douche ou un bain et reprendre vos activités sexuelles habituelles sans problème;
  • Par contre, au cours des huit premières semaines, évitez de faire des mouvements trop brusques avec les bras, de vous étirer ou de tendre les bras au-dessus de votre tête, ainsi que de toucher le stimulateur;
  • Ensuite, évitez simplement de mettre de la pression sur la partie du thorax qui recouvre le dispositif.
Surveiller son pouls

Assurez-vous de toujours avoir votre carte d’identification de stimulateur cardiaque sur vous ainsi que de connaître ses rythmes cardiaques maximal et minimal programmés. Surveillez régulièrement votre pouls et faites part des lectures à votre dispensateur de soins pendant vos rendez-vous portant sur le simulateur. Votre médecin peut également se servir d’un appareil spécial afin de savoir si les piles sont presque à plat.

Dispositifs pouvant nuire au fonctionnement de votre stimulateur

Les électroménagers et les appareils de bureau ne nuiront pas au fonctionnement de votre stimulateur cardiaque. Par conséquent, les fours à micro-ondes, les télévisions, les radios, les chaînes stéréo, les aspirateurs, les couvertures électriques, les sèche-cheveux, les rasoirs, les appareils de jardinage, les grille-pain, les robots culinaires, les ordinateurs et les photocopieuses ne présentent aucun problème.

Certains appareils, par contre, peuvent s’avérer problématiques, notamment les systèmes antivol des magasins, les détecteurs de métal et les téléphones cellulaires. Passez à travers les systèmes antivol et les détecteurs de métal d’un pas normal, mais sans tarder. À l’aéroport, vous pouvez également demander une fouille manuelle pour éviter que l’on n’utilise sur vous les détecteurs de métal manuels. Pour le téléphone cellulaire, il est recommandé de le tenir contre l’oreille la plus éloignée du stimulateur cardiaque. De plus, ne gardez pas de téléphone cellulaire allumé dans la poche de la poitrine de votre chemise.

Les écouteurs des lecteurs MP3 (même ceux de forme bouton) utilisent une substance magnétique et peuvent donc nuire au fonctionnement du stimulateur. Gardez-les en tout temps à au moins 3 cm (1,2 po) du stimulateur et ne les mettez jamais dans la poche à la poitrine de votre chemise. De plus, ne laissez pas quelqu’un mettre la tête contre votre poitrine pendant qu’il porte ces écouteurs.

Diverses interventions médicales peuvent avoir une incidence sur le fonctionnement de votre stimulateur, notamment l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et la lithotritie à ondes de choc électrohydraulique, une intervention non effractive pour les calculs rénaux. S’il vous est obligatoire de faire une IRM, certains modèles de stimulateur cardiaque peuvent ensuite être reprogrammés. L’utilisation d’une fraise en soins dentaires donne également parfois lieu à une augmentation de la fréquence de stimulation. Notez aussi qu’il est recommandé de parler à votre dispensateur de soins de votre stimulateur cardiaque avant d’essayer un dispositif médical. D’autres interventions encore peuvent nuire au fonctionnement du générateur d’impulsions, notamment l’ablation par radiofréquence pour l’arythmie, la diathermie à ondes courtes ou à micro-ondes pour la physiothérapie, les radiations thérapeutiques pour le cancer et la neurostimulation transcutanée pour la douleur. Votre médecin devra s’assurer que votre stimulateur fonctionne convenablement après ces interventions.

Par contre, les rayons X et les électrochocs ne devraient pas vous nuire.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur implantable?

Un défibrillateur implantable est un autre dispositif pour traiter les gens atteints d’arythmie qui, comme le stimulateur cardiaque, est implanté dans le thorax ou l’abdomen. Par contre, contrairement au stimulateur qui est conçu pour traiter les rythmes cardiaques irréguliers de façon constante, le défibrillateur permet d’éviter les anomalies soudaines et dangereuses (comme les arrêts cardiaques) en produisant une impulsion ou un choc vif (la défibrillation). Le stimulateur, lui, ne peut donner que de faibles impulsions.