skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Principes de base du stress


Qu’est-ce que le stress?

 Le stress est la réponse du corps à une menace réelle ou perçue. Cette réponse – battements de cœur rapides, muscles tendus et transpiration – vise à vous préparer à réagir à une situation ou à vous mettre à l’abri d’un danger.

Le stress peut parfois être utile. Mais trop de stress peut nuire à votre santé et augmenter votre risque de maladies du cœur et d’AVC.

On pourrait dire qu’il existe un bon et un mauvais stress. Il est possible de gérer le bon stress. Il peut vous stimuler et vous aider à réaliser les objectifs que vous vous fixez. Le bon stress ne vous causera pas de torts.

Le mauvais stress, lui, peut vous donner l’impression que vous n’avez plus le contrôle de vous-même. Il peut vous donner des sueurs froides et grandement accélérer les battements de votre cœur. Il peut entraîner un sentiment de peur et vous faire sentir malade. Le mauvais stress, qui peut durer plusieurs heures, plusieurs jours, plusieurs semaines ou même plus longtemps, peut causer de nombreux dommages. Il peut nuire à votre santé et votre bien-être.

Vos perceptions, vos pensées et vos actions peuvent grandement contribuer à transformer le mauvais stress en bon stress. En parvenant à mieux comprendre votre personnalité et vos réactions à des situations stressantes, vous pouvez apprendre à mieux y faire face.

Les maladies du cœur, l’AVC et le stress

Il existe des liens indéniables entre les maladies du cœur, l’AVC et le stress.

Le stress impose une charge de travail plus élevée au cœur, et augmente la pression artérielle ainsi que le taux de cholestérol et de glucose dans le sang. Ces effets peuvent à leur tour augmenter le risque de formation et de transport de caillots sanguins dans le cœur ou le cerveau, provoquant ainsi une crise cardiaque ou un AVC.

De plus, il peut être difficile de mener une vie saine si vous éprouvez du stress. Au lieu de faire de l’activité physique pour soulager votre stress, vous pourriez vous mettre à trop manger, à consommer des aliments malsains, à boire trop d’alcool ou à fumer. Ces comportements peuvent à leur tour augmenter votre risque d’être atteint d’une maladie du cœur ou de subir un AVC.

Une réaction de colère au stress peut également aggraver les choses. Lorsque vous êtes en colère, votre pouls et votre pression artérielle augmentent, vous exposant ainsi à un risque de maladies du cœur. Les personnes enclines à la colère sont également plus susceptibles d’adopter des comportements nuisibles à la santé.

Le fait d’avoir eu un problème de santé grave – comme une crise cardiaque ou un AVC, ou d’avoir reçu un diagnostic de maladie grave – peut également provoquer du stress. Et ce stress peut ralentir le processus de rétablissement ou même créer des problèmes de santé qui n’existaient pas auparavant. 

Comprendre le stress

Pour gérer votre stress, vous devez parvenir à reconnaître les situations où vous éprouvez du stress ainsi que les effets que celui-ci a sur vous. Examinez les causes de votre stress, vos pensées, ce que vous ressentez et la manière dont vous réagissez.

Qu’est-ce qu’un facteur de stress?

Les situations qui provoquent du stress sont appelées facteurs de stress. Ces facteurs sont pratiquement omniprésents dans notre environnement de tous les jours.

Les facteurs de stress peuvent être des événements majeurs, comme :

  • le décès d’un proche;
  • un changement d’emploi;
  • un déménagement;
  • la fin des études;
  • une perte d’emploi.

Les facteurs de stress peuvent être des événements courants, comme :

  • les bouchons de circulation;
  • les pressions au travail;
  • les responsabilités familiales.

Les facteurs de stress peuvent être des événements en cours, comme :

  • des difficultés à se payer à manger;
  • des difficultés à trouver un emploi;
  • des difficultés à trouver un logement abordable.

Si vous parvenez à trouver vos facteurs de stress, vous pouvez commencer à apprendre comment les surmonter. 

La réponse au stress

Stade 1: Mobilisation de l’énergie

Votre corps réagit à un facteur de stress soudain et effrayant comme le fait d’éviter de justesse un accident de la route en appuyant brusquement sur les freins de votre véhicule. C’est ce qu’on appelle le stress primaire.

Vous pouvez également vous mettre délibérément dans une situation stressante, notamment lorsque vous vous rendez à une entrevue d’emploi. On parle alors de stress secondaire.

Dans les deux cas, vous pourriez éprouver les symptômes suivants :

  • votre fréquence cardiaque augmente;
  • votre respiration est rapide, haletante;
  • vous avez des sueurs froides;
  • vous avez des papillons dans l’estomac – de l’indigestion ou un manque d’appétit;
  • vous avez une sensation de vertige ou d’étourdissement.

Stade 2 : Consommation d’énergie

Si vous ne vous remettez pas des effets du stade 1, votre corps commencera à libérer ses réserves de sucres et de graisses, consommant ainsi des ressources vitales. Vous pourriez ainsi :

  • vous sentir sous pression;
  • vous sentir épuisé;
  • vous mettre à trop manger ou avoir une mauvaise alimentation;
  • éprouver de l’anxiété ou de la nervosité;
  • avoir de la difficulté à vous concentrer;
  • souffrir de maladies comme le rhume ou la grippe;
  • accroître vos comportements malsains.

Stade 3 : Épuisement

Si votre stress ne disparaît pas, il peut devenir chronique. Votre corps aura besoin de plus d’énergie qu’il ne peut en produire, et vous pourriez souffrir d’une affection grave, comme :

  • une maladie du cœur;
  • un AVC;
  • une hypertension artérielle;
  • une maladie mentale.

Vous pourriez également éprouver les symptômes suivants :

  • insomnie (troubles du sommeil);
  • altération du jugement;
  • changements de personnalité.
Ressources

Essayez de relever notre défi stress de 10 minutes
Association canadienne pour la santé mentale (pour obtenir davantage de renseignements sur le stress et la santé mentale)