skip-to-main-content

Appelez le 9-1-1 en présence des signes de la crise cardiaque, de l’arrêt cardiaque ou de l’AVC.

N’hésitez pas, même pendant la pandémie. Les hôpitaux sont prêts. Ne laissez pas la COVID-19 faucher plus de vies.

Coronavirus, maladies du cœur et AVC

Nouveautés et précautions pour les gens touchés par une maladie du cœur ou l’AVC.

Si vous ou l’un de vos proches êtes atteints d’une maladie du cœur ou avez subi un AVC, la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19) vous inquiète peut-être particulièrement.

Cindy Yip, notre directrice de l’information, de la gestion du savoir et du programme sur les maladies du cœur, a regroupé les renseignements disponibles pour répondre à ces préoccupations.

Que savons-nous de ce virus?

Dans leur quête, les chercheurs commencent à entrevoir les effets de ce virus encore très récent sur la santé cardiaque et cérébrale.

Selon les données dont nous disposons, les personnes atteintes d’une maladie du cœur ou d’un trouble vasculaire et celles ayant subi un AVC présentent un risque plus élevé de complications si elles contractent la COVID-19.

Il est donc important de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter l’infection.

Visionnez ce webinaire pour connaître les conseils d’experts pour prendre soin de vous pendant la pandémie de la COVID-19.

Comment puis-je me protéger contre l’exposition au virus?

Le plus important est de respecter les mesures des autorités en matière de santé publique, entre autres la distanciation sociale et le lavage fréquent et minutieux des mains.

Si vous souffrez d’un trouble cardiaque ou d’une maladie vasculaire ou que vous avez subi un AVC, voici d’autres mesures que vous pouvez prendre à ce moment-ci :

  • Assurez-vous d’avoir une liste de personnes-ressources – aidants, professionnels de la santé, personnel de soins à domicile, ainsi que membres de la famille et amis qui peuvent vous aider.
  • Assurez-vous que vous avez une provision de vos médicaments sur ordonnance et vérifiez si votre pharmacie offre la livraison à domicile. Il est judicieux de veiller à ce qu’un membre de votre famille connaisse bien vos médicaments sur ordonnance et soit en mesure de les renouveler.
  • En faisant des réserves de denrées non périssables, optez pour des choix sains. Par exemple, si vous avez une insuffisance cardiaque, il est important que vous gardiez à l’œil la quantité de sel que vous consommez. Vérifiez les étiquettes pour choisir des aliments à faible teneur en sel et sans sel ajouté.

Par ailleurs, une alimentation saine et une activité physique régulière, tout comme une vie sans fumée, favorisent la santé cardiaque et cérébrale.

Dois-je continuer à prendre mes médicaments?

Oui, vous devez continuer à prendre tous vos médicaments comme prescrit.

Des rumeurs circulent selon lesquelles certains médicaments pour le cœur pourraient augmenter le risque associé à la COVID-19. Toutefois, aucune preuve scientifique n’appuie ces constats.

De plus, si vous arrêtez de prendre certains de vos médicaments, votre état de santé risque de s’aggraver et de nécessiter une aide médicale. 

Ces conseils s’appliquent à tous les médicaments, y compris les inhibiteurs de l’ECA (enzyme de conversion de l’angiotensine) et les ARA (antagonistes des récepteurs de l’angiotensine), des médicaments couramment utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque et l’hypertension artérielle.

Parlez à votre professionnel de la santé si vous avez des inquiétudes, ou consultez les recommandations de ces organismes :

Dois-je éviter de me rendre à des rendez-vous médicaux?

Pendant cette pandémie, il est conseillé de rester chez soi autant que possible pour minimiser le risque d’exposition au virus.

Toutefois, il est important de demander de l’aide médicale lorsque c’est nécessaire. C’est d’autant plus crucial si vous avez un trouble cardiaque ou des facteurs de risque d’AVC, et que vous ressentez des symptômes qui sont nouveaux ou qui empirent. Ces problèmes de santé comprennent entre autres l’insuffisance cardiaque, une pression artérielle très élevée, une maladie valvulaire et une arythmie.

La Société canadienne de cardiologie conseille aux professionnels de la santé de suspendre les rendez-vous non essentiels et de procéder à des consultations par téléphone ou par téléconférence lorsque cela est possible.

Si vous ressentez des symptômes ou que vous avez des préoccupations par rapport à votre santé, contactez votre clinique ou communiquez avec le cabinet de votre médecin.

Si un rendez-vous en personne est nécessaire, suivez les indications de votre médecin afin de minimiser le risque d’exposition à la maladie à coronavirus.

Les autorités en matière de santé publique surveillent la situation avec vigilance et émettent des conseils destinés aux professionnels de la santé. Des mesures devraient donc être mises en place dans le cabinet de votre médecin pour protéger à la fois les patients et les membres de l’équipe médicale.

Dois-je assister à mes contrôles réguliers de RIN à la clinique?

Cela dépend de la situation. Si vous prenez de la warfarine, un anticoagulant, il est important de contrôler régulièrement votre taux de RIN (le rapport international normalisé est une analyse du sang). Néanmoins, votre équipe soignante veut minimiser votre risque d’exposition à la maladie à coronavirus.

Avant de faire tout changement, discutez-en avec le membre du personnel médical ou infirmier qui surveille vos taux de RIN.

Si votre taux est relativement stable, il est possible qu’on vous conseille de réduire la fréquence des contrôles. Dans ce cas, vous devez continuer à surveiller attentivement vos habitudes alimentaires et à porter une attention particulière aux aliments qui ont une incidence sur le RIN.

Si votre taux de RIN est instable, nécessitant des ajustements fréquents de votre posologie, il existe peut-être des services de dépistage à domicile dans votre région. Vous devrez peut-être aussi respecter votre calendrier de visites à la clinique. Encore une fois, votre professionnel de santé est le mieux placé pour vous conseiller.

Il existe des appareils de surveillance à domicile, mais ils peuvent être coûteux et ne sont pas couverts par la plupart des régimes d’assurance-médicaments.

Que faire si je présente les signes d’un AVC ou d’une crise cardiaque ou d’un arrêt cardiaque?

Si vous ressentez des symptômes ou êtes témoin des signes de la crise cardiaque, de l’arrêt cardiaque ou de l’AVC, appelez le 9-1-1 immédiatement. N’hésitez pas à demander des soins médicaux.

Que dois-je faire si je pense que j’ai la COVID-19?

Isolez-vous le plus rapidement possible et contactez votre professionnel de la santé, votre autorité locale de santé publique ou la ligne info-COVID de votre province pour connaître la procédure à suivre. 

Cette information vous aidera à évaluer vos symptômes et à demander un test dans votre province.

Avant de vous rendre à un cabinet médical ou à une clinique, appelez-y.

Plus vite vous obtiendrez des conseils sur la manière d’atténuer vos symptômes, plus vous aurez de chances de vous rétablir. 

La COVID-19 accentue l’importance de notre combat

Donnez maintenant pour aider les personnes les plus vulnérables.


La vie. Ne passez pas à côté.