skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

La vérité sur le jus

Le jus d’orange est-il bon pour la santé? Notre diététiste dissipe les mythes à ce sujet.
Six gobelets en plastique transparent remplis de jus de fruits colorés se trouvent devant divers fruits.

Nous savons maintenant qu’il y a de bonnes raisons de s’inquiéter quant au sucre contenu dans ces boissons.

Une consommation excessive de sucre augmente le risque de subir un AVC et de développer une maladie du cœur, le diabète de type 2, des caries dentaires et certains types de cancers.

La quantité de sucre dans le jus

Tous les jus de fruits sont riches en sucre, qu’il s’agisse de jus de pomme, d’orange, de raisin, ou d’un mélange de pêche, mangue et bleuets. Une portion de 230 ml (8 onces) de jus contient environ 30 grammes de sucre en moyenne, soit presque 8 cuillères à thé. C’est autant que la même portion de boisson gazeuse de type cola. 

De plus, la plupart des jus commerciaux ne contiennent pas les parties les plus nutritives des fruits, comme la pelure et la pulpe, des sources importantes de fibres et de nutriments. Il est donc préférable de manger le fruit entier afin d’obtenir plus de fibres et de réduire la consommation de sucre.

Pensez-y : il est peu probable que vous mangiez trois pommes d’un coup, mais il est facile de boire 230 ml de jus. Votre corps ne se soucie pas de savoir d’où provient tout ce sucre.

Le sucre du jus d’orange et des boissons gazeuses 

Oui, le jus de fruits contient du sucre « naturel », mais cela ne le rend pas plus sain que le sucre des boissons gazeuses. En fait, l’Organisation mondiale de la Santé classe le sucre contenu dans le jus, tout comme celui des boissons gazeuses, dans la catégorie des « sucres libres ».

Cœur + AVC recommande aux gens de réduire leur consommation de sucres libres afin que ceux-ci constituent moins de 10 % des calories totales (idéalement moins de 5 %). Pour un adulte qui consomme 2 000 calories par jour, cela représente un maximum de 50 grammes (ou 12 cuillères à thé) par jour de sucres libres provenant de toutes les sources, y compris les bonbons, les pâtisseries, les boissons gazeuses et les jus. Pour les enfants, c’est encore moins : on parle d’environ 8 ou 9 cuillères à thé. 

Les enfants sont les plus grands consommateurs de jus, ce qui pose problème lorsque le jus remplace d’autres aliments nutritifs. La Société canadienne de pédiatrie recommande de limiter la consommation de jus et d’opter plutôt pour l’eau. 

Le jus présente tout de même un aspect positif : il contient certains nutriments. Des études montrent qu’en consommer au plus 140 ml par jour diminue le risque de maladies du cœur et d’AVC. Boire un peu de jus de fruits serait donc acceptable, mais consommer une trop grande quantité de sucre, peu importe la provenance (même du jus de fruits), est fortement déconseillé pour la santé.

Les jus de légumes

Qu’en est-il du jus de légumes commercial? Les jus à base de tomates ne contiennent peut-être que 2 cuillères à thé de sucre par 230 ml, mais ils contiennent également 650 mg de sel, ce qui est énorme. Il ne s’agit pas d’une option nutritive.

Depuis quelque temps, les jus de légumes pressés à froid, qui sont faibles en sucre et ne contiennent pas de sel ajouté, volent la vedette. Pensons aux boissons de céleri et de persil. Les gens se procurent des extracteurs à jus, et des bars à jus font leur apparition un peu partout au pays. Les portions individuelles se vendent parfois à 10 $.

Une boisson faite de légumes verts, de céleri, de concombre et de gingembre est-elle nutritive? Bien sûr, si vous pouvez vous le permettre. Il s’agit certainement d’un meilleur choix que le jus de fruits sucré. Toutefois, méfiez-vous des jus faits avec des légumes riches en sucre (carottes, patates douces, betteraves) et des jus de légumes qui contiennent aussi des fruits pour adoucir le goût.

On dit des jus pressés à froid qu’ils sont plus nourrissants que les jus commerciaux traditionnels faits de concentré, car ils sont moins transformés et ne sont pas pasteurisés à chaud. Je n’ai encore vu aucune étude clinique comparative approfondie des avantages nutritionnels, et donc, aucune donnée exacte.

Le pouvoir de la publicité 

Une mise en garde s’impose : une consommation excessive de jus peut poser des risques spécifiques pour les personnes qui prennent des anticoagulants ou qui ont une maladie rénale. Consultez votre médecin avant de consommer une grande quantité de jus, peu importe le type.

Enfin, la publicité qui entoure les jus. Ceux-ci ne détoxifient pas le corps, ne renforcent pas le système immunitaire et ne guérissent pas le cancer. Rien ne prouve scientifiquement que le jus soit meilleur que les fruits ou les légumes. Bien qu’une petite quantité de jus puisse faire partie d’une alimentation saine, vous économiserez de l’argent et gagnerez du temps en mangeant plutôt des fruits et des légumes. Vous éviterez aussi de consommer trop de sucre.

  • Apprenez-en plus sur la saine alimentation et sur la façon de réduire votre risque de maladies du cœur et d’AVC.

Ce texte est une adaptation d’un article publié pour la première fois dans le Washington Post.

 
La vie. Ne passez pas à côté.