skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Le vaccin antigrippal, les maladies du cœur et l’AVC

Protégez-vous avec le vaccin antigrippal, surtout si vous vivez avec une maladie du cœur ou les séquelles d’un AVC
Une infirmière pose un pansement sur le bras d’une jeune femme.

Si vous vivez avec une maladie du cœur ou les séquelles d’un AVC, ou si vous présentez un risque cardiaque ou vasculaire cérébrale, attraper la grippe peut augmenter votre risque de subir une crise cardiaque ou un AVC. La vaccination contre la grippe peut vous protéger. 

« La grippe est dure sur le corps », affirme le Dr Craig Jenne, chercheur subventionné par Cœur + AVC et professeur agrégé au département de microbiologie, d’immunologie et de maladies infectieuses de l’Université de Calgary. 

On estime que la grippe, ou l’influenza, est responsable d’environ 12 200 hospitalisations et de 3 500 décès chaque année au pays. Parmi les personnes les plus vulnérables à cette maladie infectieuse virale, on compte celles âgées de plus de 65 ans, et celles avec des problèmes de santé, comme une maladie du cœur.

La grippe et les épisodes cardiaques

Une étude menée au Canada montre que le risque de crise cardiaque est six fois plus grand chez les patients atteints de la grippe. 

Une autre étude à long terme indique que les complications liées à la grippe, comme la pneumonie, multiplient le risque de subir un épisode cardiaque au cours des années suivant l’infection. Cela vaut également pour les personnes ne présentant aucun facteur de risque, d’après le Dr Jenne, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’utilisation des techniques d’imagerie dans l’étude des infections.

<p>Le Dr Craig Jenne (à droite) avec son équipe de recherche à l’Université de Calgary</p>

Le Dr Craig Jenne (à droite) avec son équipe de recherche à l’Université de Calgary

Ses propres travaux révèlent que la grippe favorise la formation de caillot sanguin et l’inflammation des vaisseaux sanguins chez la souris – des mécanismes associés aux maladies du cœur et à l’AVC. Ces phénomènes expliqueraient pourquoi la grippe augmente le risque de subir un épisode cardiaque ou un AVC à court terme. Avec le temps, l’incidence de la grippe décuple le risque de maladies du cœur et d’AVC, même chez les personnes en santé.

Affaiblir la grippe par le vaccin

Heureusement, le vaccin antigrippal aide à réduire les effets de la grippe sur l’appareil circulatoire. Une étude démontre que la vaccination réduit l’incidence et la gravité des maladies cardiovasculaires et vasculaires cérébrales.

Le Dr Jenne souligne que le vaccin contre la grippe ne vise pas toujours les souches virales qui sévissent l’année où on l’administre, mais il est néanmoins bénéfique. « Même s’il ne vous empêche pas d’avoir la grippe, le vaccin diminue l’intensité de ses effets. »

De plus, votre vaccination protège aussi vos proches qui pourraient être à risque, ajoute-t-il. « Cela ne prend que quelques minutes de votre temps. » 
Consultez votre dispensateur de soins ou votre pharmacien pour en savoir plus sur le vaccin antigrippal.

La vie. Ne passez pas à côté.