skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Nouvel espoir de prévention de l’insuffisance cardiaque

Des chercheurs ont découvert la cause de jusqu’à 20 % des cas d’insuffisance cardiaque.
Le Dr Gavin Oudit discute avec un patient.

Le Dr Gavin Oudit (à gauche) discute avec un patient, Gary Padlewski.

Insuffisance cardiaque. Le nom en dit long au sujet de cette maladie dévastatrice pour laquelle il n’existe aucun remède. Mais nous avons maintenant de l’espoir quant à la prévention de nombreux cas d’insuffisance cardiaque grâce à une découverte de l’équipe dirigée par le Dr Gavin Oudit, chercheur subventionné par Cœur + AVC.

Comprendre l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque, également appelée insuffisance cardiaque congestive, est un syndrome complexe causé par l’affaiblissement du cœur, celui-ci étant incapable de pomper efficacement le sang pour répondre aux besoins de l’organisme. Au pays, plus de 600 000 personnes souffrent actuellement d’insuffisance cardiaque, et chaque année, 50 000 autres en reçoivent un diagnostic. D’ici 2030, on s’attend à ce que cette affection coûte 2,8 milliards de dollars à l’économie nationale chaque année.

L’insuffisance cardiaque n’est pas un incident ponctuel. Il s’agit plutôt d’une maladie chronique qui, généralement, empire avec le temps. Les personnes qui en sont atteintes ressentent des symptômes débilitants, comme l’essoufflement, l’enflure d’une région du corps et l’épuisement.

À l’Université de l’Alberta, le Dr Oudit mène des travaux de recherche passionnants visant à découvrir de nouveaux traitements pour l’insuffisance cardiaque. 

Cibler la cause principale

Le Dr Oudit a dirigé une équipe internationale qui a décelé une molécule (P13K alpha) qui cause la myocardiopathie dilatée, une affection caractérisée par l’élargissement et l’affaiblissement du ventricule gauche. La myocardiopathie dilatée est responsable de 20 % des cas d’insuffisance cardiaque.

En isolant cette molécule, l’équipe du Dr Oudit croit pouvoir élaborer des traitements mieux ciblés pour les personnes atteintes de myocardiopathie dilatée et ainsi réduire leur risque de développer l’insuffisance cardiaque. 

« Si nous pouvons maintenant repérer les patients atteints de myocardiopathie dilatée, nous pouvons leur offrir des traitements ciblés, explique le Dr Oudit. C’est l’objectif que nous visons. Pouvoir appliquer les résultats de nos travaux de recherche sur la molécule directement auprès de nos patients, c’est très encourageant. »

Le Dr Oudit est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’insuffisance cardiaque, et directeur de la clinique Heart Function de l’Institut de cardiologie Mazankowski de l’Université de l’Alberta. Ses travaux sont financés grâce aux donateurs de Cœur + AVC.

« Mon objectif est de tirer parti des connaissances et des forces collaboratives que nous avons pour transposer les découvertes fondamentales faites en laboratoire en traitements pour réduire le fardeau des maladies du cœur sur les patients, les familles et le système de soins de santé », explique-t-il.

La vie. Ne passez pas à côté.