skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Un jeu qu'il n'a pas pu prédire

Paul Hickie, ancien joueur de football de la LCF, a été surpris par une soudaine maladie du cœur, suivie d’un AVC.

Paul Hickie, en pleine action dans la LCF

Jusqu’à maintenant, Paul Hickie a eu une vie bien remplie. Il a été botteur dans la Ligue canadienne de football (LCF) pour les Eskimos d’Edmonton et les Roughriders de la Saskatchewan, mais aussi joueur de hockey junior, et il a participé à des matchs caritatifs avec des joueurs tels que Lanny McDonald. Époux comblé et père de deux filles, il sera bientôt grand-père. Après des années au sein de la LCF, Paul s’est lancé dans une nouvelle carrière; il est maintenant vice-président des ventes au groupe d’entreprises LaPrairie, à Calgary.

Paul a toujours été actif physiquement. Après le football, il a commencé à jouer au hockey; il est passionné de golf et il promène régulièrement ses enfants à quatre pattes. Il n’a jamais fumé, il maintient un poids santé, et sa femme et lui ont une saine alimentation.

 

<p>Paul et Penny avec leur fille, Karli, au mariage de cette dernière.</p>

Paul et Penny avec leur fille, Karli, au mariage de cette dernière.

En avril 2016, lors de vacances au Mexique, Paul a fait de la plongée libre avec des tortues et des raies, et il a réussi un score de 74 sur un parcours de golf qu’il n’avait jamais vu auparavant. Mais peu de temps après son retour à la maison, Paul ne se sentait pas bien.

Il pensait qu’il s’agissait d’une grippe passagère. Quand il s’est finalement rendu à l’hôpital, 12 jours plus tard, ses reins ne fonctionnaient plus correctement et il avait contracté une infection bactérienne. Quelques jours après sa sortie de l’hôpital, Paul a fait un AVC.

Une valve cardiaque endommagée

Il s’est avéré que l’infection bactérienne avait gagné le cœur de Paul, causant une inflammation appelée endocardite. Cela a endommagé sa valvule aortique, entraînant la formation d’un caillot sanguin, ce qui a provoqué l’AVC. Paul s’est retrouvé entièrement paralysé du côté gauche. Il a subi une opération à cœur ouvert seulement huit jours après son AVC afin de remplacer sa valvule aortique.

Le cas de Paul souligne les liens existant entre les troubles cardiaques et cérébraux. D’ailleurs, le bulletin de Cœur + AVC intitulé (Dé)connexions met l’accent sur ces liens, ainsi qu’avec les déficits cognitifs d’origine vasculaire – causés par des anomalies dans les petits vaisseaux sanguins du cerveau –, et montre qu’ils sont bien plus profonds que ce que l’on avait initialement compris.

Le bulletin incite les personnes vivant avec une maladie du cœur, les séquelles d’un AVC ou une déficience cognitive d’origine vasculaire à s’assurer que leur médecin effectue des tests plus poussés pour déceler d’autres problèmes de santé connexes.

Les effets secondaires

En voyant Paul aujourd’hui, vous ne devineriez jamais qu’il a subi un AVC. Mais lui, il le sait. Il n’a aucune sensation dans sa main gauche, mais a une douleur névralgique sensorielle du côté gauche, qui est souvent incapacitante. Certains jours sont mieux que d’autres; nouer une cravate pour une réunion de direction peut être le moment le plus difficile de sa journée. Cependant, il a la volonté et la détermination de le faire, et des exercices réguliers lui permettent d’atténuer la douleur.

<p>Paul, de retour sur un terrain de golf apr&egrave;s son AVC.</p>

Paul, de retour sur un terrain de golf après son AVC.

Paul est de retour au travail, et il aime toujours le golf – même si son incapacité est moins prononcée qu’elle l’était. Il n’a plus joué au hockey depuis son AVC, mais il espère pouvoir s’adonner de nouveau à ce sport.

 « Je ne m’attendais pas à avoir un diagnostic de maladie du cœur ni à faire un AVC. C’est arrivé sans prévenir. Je veux que tous sachent que si ça m’est arrivé, ça peut leur arriver aussi. N’ignorez pas les signes que votre corps vous envoie. Consultez votre médecin avant qu’il ne soit trop tard, déclare Paul.

Et mon message ne s’adresse pas seulement aux hommes. J’ai appris que les femmes sont autant à risques en ce qui concerne les maladies du cœur et l’AVC, et on ne semble pas en avoir conscience. J’ai une femme que j’adore, et deux magnifiques filles. Je n’ai pas attendu pour leur transmettre ce message! »

La vie. Ne passez pas à côté.