skip-to-main-content

Plus que 2 jours pour TRIPLER votre impact

Votre don sera TRIPLÉ* grâce à Manuvie. N’attendez pas!

Communiqué de presse : L’AAS prescrite n’est plus toujours recommandée comme mesure préventive

De nouvelles lignes directrices pourraient protéger les millions d’adultes au pays qui prennent de l’AAS sans recommandation médicale 

OTTAWA — Une nouvelle ligne directrice de Cœur + AVC, publiée aujourd’hui dans le Canadian Medical Association Journal, ne recommande pas aux personnes sans antécédents de maladies du cœur, d’AVC ou d’autres troubles vasculaires de prendre de l’acide acétylsalicylique (AAS) comme mesure préventive. Il s’agit d’un changement apporté à une pratique courante qui remonte à plusieurs décennies. 

Les recommandations sont fondées sur de nouvelles recherches sérieuses qui indiquent que la prise quotidienne d’AAS (dont des noms de marque connus comprennent Aspirin, Entrophen et Novasen) pourrait s’avérer nocive chez les personnes à faible risque de maladies du cœur, d’AVC ou d’autres troubles vasculaires, en causant des effets secondaires graves comme une hémorragie interne. 

« Les nouvelles recommandations s’appliquent uniquement aux personnes qui n’ont pas d’antécédents de maladies du cœur, d’AVC ou d’autres troubles vasculaires. On recommande fortement aux personnes qui ont des antécédents de maladies du cœur, d’AVC ou d’autres troubles vasculaires de continuer à prendre quotidiennement une faible dose d’AAS pour prévenir un autre épisode si un professionnel de la santé l’a conseillé », déclare le Dr Theodore Wein, neurologue et professeur adjoint à l’Université McGill, et président du groupe de rédaction de Cœur + AVC qui a élaboré la nouvelle ligne directrice.

Les recommandations pourraient avoir une grande portée. D’après les résultats d’un nouveau sondage commandé par Cœur + AVC, 5,3 millions d’adultes au pays prennent de l’AAS pour prévenir une maladie du cœur ou un AVC. De ce nombre, 2,4 millions le font sans l’avis de leur médecin. 

« Nous incitons les gens à consulter leur médecin ou leur professionnel de la santé pour évaluer les risques et les bienfaits de la prise quotidienne d’AAS à titre préventif, avant de décider d’amorcer, de continuer ou de cesser cette médication », explique Patrice Lindsay, directrice du changement à l’échelle des systèmes et du programme sur l’AVC à Cœur + AVC. « Il s’agit d’une décision personnelle importante en matière de santé qui doit s’appuyer sur des recherches récentes et être prise avec l’accord de professionnels de la santé. »

Cette nouvelle ligne directrice vient changer une croyance répandue au sein de la population et chez les professionnels de la santé. Il faut sensibiliser les gens aux risques. Ils doivent savoir comment ces risques pourraient l’emporter sur les bienfaits potentiels chez des millions d’entre eux. 

L’American Heart Association a également révisé ses recommandations sur l’AAS en fonction de ces nouvelles données probantes. Les recommandations ont été élaborées en collaboration avec le Consortium Neurovasculaire Canadien et ont été approuvées par lui ainsi que par la Société canadienne de cardiologie, Thrombose Canada, la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux, l’Association des pharmaciens du Canada et la Nurse Practitioners’ Association of Ontario.

Près de 80 % des maladies du cœur et des AVC précoces peuvent être évités par l’adoption de saines habitudes de vie, comme manger sainement, vivre sans fumée et faire de l’activité physique. Aussi, plusieurs facteurs de risque, dont un niveau élevé de pression artérielle, peuvent être contrôlés. 

Ces nouvelles recommandations ont été publiées dans le cadre des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC de Cœur + AVC.

Pour plus d’information sur la nouvelle ligne directrice : coeuretavc.ca/AAS.

Coordonnées

Maryse Bégin
Gestionnaire régionale, Communications, Québec
Fondation des maladies du cœur et de l’AVC
514 871-8038, 20232
Maryse.Begin@coeuretavc.ca

À propos de Cœur + AVC

La vie. Ne passez pas à côté. C’est pour cette raison que Cœur + AVC mène la lutte contre les maladies du cœur et l’AVC. Nous devons propulser les prochaines découvertes médicales afin que les gens au pays ne passent pas à côté de moments précieux. Ensemble, nous promouvons la santé, préservons la vie et favorisons le rétablissement grâce à la recherche, à la prévention et à des politiques publiques

La vie. Ne passez pas à côté.