Cœur + AVC applaudit les intentions annoncées par le MSSS pour combattre le vapotage chez les jeunes

Les intentions annoncées réduiraient les arômes et les concentrations en nicotine qui attirent les jeunes et les rendent dépendants

Montréal  – Cœur + AVC salue les intentions formulées aujourd’hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux ayant pour but de mieux réglementer le vapotage. Le ministre a clairement signifié ses intentions d’agir afin limiter le taux de nicotine et diminuer les saveurs disponibles. Cœur + AVC souhaite qu’une réglementation accrue s’applique rapidement et contribue à combattre le vapotage chez les jeunes.

Nous faisons face à une crise du vapotage chez les jeunes. Au pays, un élève sur cinq de la 1re secondaire à la 1re année du cégep vapote, et une étude canadienne récente a montré que les taux de vapotage chez les jeunes ont explosé de 112 % au cours de la période de 2017 à 2019. « C’est alarmant ! Les jeunes commencent à vapoter avant leur 16e anniversaire et vapotent en moyenne six jours par semaine, 30 fois par jour. La quantité de nicotine qu’ils consomment chaque semaine est équivalente à la quantité contenue dans trois paquets de cigarettes, c’est énorme. C’est pourquoi nous sommes particulièrement heureux des intentions visant à limiter le taux de nicotine dans les produits de vapotage. La limitation de cette substance addictive contribuera à réduire la dépendance des jeunes aux produits de vapotage », mentionne Kevin Bilodeau, directeur, relations gouvernementales, Québec, à Cœur + AVC.

Le ministre a aussi énoncé son intention de réduire la quantité d’arômes disponibles au Québec. Cette mesure de protection est particulièrement applaudie. Selon une étude publiée par Cœur + AVC, les arômes incitent les jeunes à s’initier au vapotage et à continuer de le faire. Neuf jeunes sur dix mentionnent que les arômes constituent l’une des principales raisons pour lesquelles ils ont commencé à vapoter et autant affirment que c’est un facteur important dans la poursuite de leurs habitudes de vapotage. « Les arômes attirent les jeunes, puis la nicotine les rend dépendants. Les nouvelles mesures de protection sont donc un grand pas en avant pour protéger nos jeunes du vapotage et, ultimement, du tabagisme », affirme M. Bilodeau.

Une étude financée par Cœur + AVC sur les habitudes et les préférences de vapotage chez les jeunes démontre que les jeunes qui vapotent régulièrement dépensent en moyenne un peu moins de 15 $ par semaine pour acheter des produits de vapotage. « Cela équivaut à environ une heure de travail au salaire minimum et fait en sorte que le vapotage est très abordable pour les jeunes. Nous sommes d’avis qu’agir sur les prix, en ayant recourt à une taxe spéciale, découragerait certains consommateurs et réduirait le nombre de jeunes vapoteurs », mentionne M. Bilodeau.

La protection des jeunes n’empêchera pas les fumeurs adultes qui veulent arrêter de fumer d’avoir accès à des cigarettes électroniques qui pourraient les aider à le faire.

À propos de Cœur + AVC

La vie. Ne passez pas à côté. C’est pour cette raison que Cœur + AVC mène la lutte contre les maladies du cœur et l’AVC. Nous devons propulser les prochaines découvertes médicales afin que les gens au pays ne passent pas à côté de moments précieux. Ensemble, nous promouvons la santé, préservons la vie et favorisons le rétablissement grâce à la recherche, à la prévention et à des politiques publiques.


Coordonnées

Maryse Bégin
Maryse.Begin@coeuretavc.ca
514 871-8038 poste 20232

Des nouvelles sur mesure Je vous remercie! Vous êtes abonné.

Abonnez-vous aux nouvelles personnalisées de Cœur + AVC pour ne rien manquer : conseils sur la santé du cœur, progrès en recherche, actualités, activités à appuyer, et plus!
Votre première newsletter devrait arriver dans les 7 à 10 prochains jours.
Il semble que notre système ait eu un problème. Veuillez réessayer.
Veuillez saisir une adresse électronique valide.
Veuillez cocher la case reCaptcha.