Arrêt cardiaque

Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque?

Le cœur cesse subitement de battre normalement et ne pompe plus le sang dans le reste du corps.

8 sur 10
Huit arrêts cardiaques sur dix surviennent à la maison ou dans un lieu public.
1 sur 10
Une personne sur dix y survit.
2 x 
Les victimes ont deux fois plus de chances de survivre si un témoin effectue la RCR sans tarder.
Seth en fauteuil roulant, son frère et sa soeur à ses côtés.
Seth en fauteuil roulant, son frère et sa soeur à ses côtés.
Lorsqu’une situation critique est survenue, cette école était prête

Leur ami Seth sauvé par la RCR, ils sautent en cœur en son honneur

Lisez l’histoire de Seth

Signes de l’arrêt cardiaque

L’arrêt cardiaque arrive subitement. Il n’y a habituellement aucun signe précurseur.

  1. La personne s’effondre.

  2. Elle ne répond pas au toucher ni au bruit.

  3. La personne halète ou cesse de respirer.

Lorsque le cœur cesse de battre, le sang ne circule plus dans l’organisme. La mort cérébrale peut commencer en aussi peu que trois minutes.


Agir sans tarder peut doubler les chances de survie de la victime.


Sauver une vie en 90 secondes

Avez-vous quelques minutes? C’est suffisant pour apprendre les rudiments de la RCR et comment utiliser un DEA. Regardez nos courtes vidéos.

Vous êtes la meilleure chance de cette personne. Ayez le courage d’agir vite.


N’attendez pas l’arrivée des services d’urgence; ils pourraient être encore loin.

Commencez la RCR dès que possible. N’attendez pas qu’une autre personne intervienne. Chaque seconde compte.

Lorsque vous pratiquez la RCR, même si ce n’est pas parfait, vous donnez à la victime une meilleure chance de survivre.


Qui est à risque?

L’arrêt cardiaque peut survenir;

- À tout age;
- En tout temps;
- Peu importe la forme physique de la personne;
- Sans avertissement.

Causes

La plupart des arrêts cardiaques sont causés par des arythmies (caractérisée par un rythme cardiaque irrégulier), qui peuvent ne pas avoir été diagnostiquées. L’arrêt cardiaque peut également être déclenché par :

  1. Une coronaropathie
  2. Une crise cardiaque
  3. Une cardiopathie congénitale
  4. Une électrocution, une noyade, un étouffement, un traumatisme ou une détresse respiratoire

  5. Une consommation de drogue à usage récréatif

Distinguer l’arrêt cardiaque de la crise cardiaque

Bien qu’on les confonde souvent, l’arrêt cardiaque et la crise cardiaque sont bien différents. Les deux états sont toutefois des urgences médicales.

 

De quoi s’agit-il?

Arrêt cardiaque

Crise cardiaque

Le cœur cesse de pomper le sang

Le cœur ne reçoit pas assez de sang et commence à mourir

Il est causé par un rythme cardiaque anormal

Elle est causée par un blocage du débit sanguin vers le cœur

Le cœur n’arrive pas à faire circuler le sang dans l’organisme

Le cœur continue de pomper le sang.

C’est une urgence médicale

C’est une urgence médicale

La mort est imminente sans intervention immédiate.

Les dommages au cœur s’aggravent chaque minute sans soins.

 


 

À quoi ça ressemble?

Arrêt cardiaque

Crise cardiaque

La personne s’effondre

La personne est généralement consciente. 

Elle ne répond pas au toucher ni au bruit

Elle peut présenter les symptômes suivants inconfort à la poitrine ou au haut du corps; sueurs; nausées; essoufflement; étourdissements.

La personne halète ou cesse de respirer.

 


 

Ce que vous devez faire

Arrêt cardiaque

Crise cardiaque

Composez le 9-1-1 et demandez un défibrillateur

Composez le 9-1-1

Commencez la RCR.

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire; asseyez-vous ou allongez-vous

Utilisez le défibrillateur dès que possible

Prenez votre nitroglycérine.

N’hésitez pas. L’arrêt cardiaque est une urgence médicale qui exige une intervention immédiate.

Mâchez de l'acide acétylsalicylique (AAS, ou aspirine) [un comprimé de 325 mg ou deux de 81 mg].

Reposez-vous et attendez.

 


Une crise cardiaque peut entraîner un arrêt cardiaque si elle est sévère.

 

Cœur + AVC s’efforce de préserver la vie en accélérant et en améliorant l’intervention et le traitement d’urgence en cas d’AVC ou d’arrêt cardiaque.