skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque?

L’arrêt cardiaque survient lorsque le cœur cesse subitement de battre normalement et qu’il ne pompe plus le sang dans le reste du corps.

Il y a plus environ 40 000 arrêts cardiaques chaque année au pays.

Huit arrêts cardiaques sur dix surviennent dans des endroits publics ou à la maison. Seulement une personne sur dix survit à un arrêt cardiaque qui survient hors de l’hôpital.

Les chances de survie à un arrêt cardiaque doublent lors du recours rapide à la RCR combinée avec un DEA dès les premières minutes.

Ça peut se produire sous vos yeux, à quelqu’un que vous connaissez

Michelle, qui a sauvé sa fille grâce à la RCR.

Signes de l’arrêt cardiaque
  • L’arrêt cardiaque arrive subitement. Il n’y a habituellement aucun signe précurseur.
  • La personne s’effondre et elle ne répond pas au toucher ni au bruit.
  • La personne halète ou cesse de respirer.

L’arrêt cardiaque est une urgence médicale. La personne risque de ne pas survivre si vous n’intervenez pas.

Ce que vous devez faire
  1. Composez immédiatement le 9-1-1 (ou le numéro local des services d’urgence) et demandez un DEA (défibrillateur externe automatisé) s’il y en a un.
  2. Commencez à appuyer vite et fort au centre du thorax.
      Effectuez les compressions au rythme de la chanson Stayin’ Alive.
      Continuez jusqu’à ce qu’une personne prenne le relais ou que la victime commence à réagir.
  3. Utilisez le DEA s’il y en a un.
      Les DEA sont sécuritaires et faciles à utiliser.
      Allumez l’appareil et suivez les instructions vocales qui vous diront ce que vous devez faire. La décharge électrique viendra uniquement lorsque nécessaire.

Passez à l’action. N’attendez pas. Lorsque le cœur cesse de battre, le sang riche en oxygène ne se rend pas au cerveau, au cœur et aux organes. La mort cérébrale peut commencer en aussi peu que trois minutes. Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite une intervention immédiate.

Pratiquer la RCR immédiatement et utiliser un DEA fait plus que doubler les chances de survie de la personne. La RCR contribue à acheminer le sang riche en oxygène au cerveau et au reste du corps. Le DEA contribue à redonner un rythme cardiaque normal.

Vous êtes la meilleure chance de cette personne. Ayez le courage d’agir vite.

N’attendez pas l’arrivée des services d’urgence, ils pourraient être encore loin.

N’attendez pas qu’une autre personne intervienne. La peur ou l’incertitude peuvent vous faire hésiter, mais la RCR la plus efficace commence immédiatement – l’action rapide est la meilleure. Lorsque vous pratiquez la RCR, même si ce n’est pas parfait, vous donnez à la victime une meilleure chance de survivre.

N’hésitez pas. Vous ne pouvez pas lui faire mal. Vous ne pouvez que l’aider.

Si vous n’êtes pas certain de savoir quoi faire, le répartiteur du 9-1-1 peut vous accompagner et vous dire quoi faire.

La différence entre un arrêt cardiaque et une crise cardiaque

Il y a une différence entre un arrêt cardiaque et une crise cardiaque, même si beaucoup confondent les deux termes. Néanmoins, elles sont toutes les deux des urgences médicales.

De quoi s’agit-il?

Arrêt cardiaque

  • Il y a un problème électrique dans le cœur.
  • Le rythme du cœur devient irrégulier et inefficace, et il n’arrive plus à pomper le sang dans le reste du corps.
  • En quelques minutes, le cœur s’arrête complètement.
  • C’est pourquoi il faut agir vite.

Crise cardiaque

  • Il s’agit d’un problème de « tuyauterie » dans le cœur.
  • Le débit sanguin est ralenti ou bloqué.
  • Le cœur bat encore bien.
À quoi ça ressemble?

Arrêt cardiaque

  • Habituellement, une personne en arrêt cardiaque s’effondre sans avertissement.
  • Elle ne répond pas au toucher ni au bruit.
  • Elle halète ou cesse complètement de respirer.

Crise cardiaque

  • La personne est généralement consciente. Elle ressent souvent de l’inconfort.
Ce que vous devez faire

Arrêt cardiaque

  1. Composez le 9-1-1 et demandez un DEA.
  2. Appuyez vite et fort au milieu du thorax.
      De 100 à 120 compressions par minute, environ.
      Au rythme de la chanson Stayin’ Alive.
  3. S’il y en a un, utilisez le DEA le dès que vous le pouvez.   Allumez l’appareil et suivez les instructions vocales.

N’hésitez pas et n’attendez pas que quelqu’un d’autre intervienne. Vous êtes la meilleure chance de la victime.

Crise cardiaque

  1. Composez le 9-1-1.
  2. Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire; asseyez-vous ou allongez-vous. Prenez la position la plus confortable.
  3. Prenez votre nitroglycérine (si un médecin en vous a prescrit). Prenez la dose normale.
  4. Prenez de l’ASPIRINMC (ASA) : mâchez soit un comprimé de 325 mg ou deux comprimés de 81 mg. N’en prenez pas si vous êtes allergique ou intolérant.
  5. Restez où vous êtes et attendez.

Mettez vos connaissances à l’épreuve : Comment réagiriez-vous?

 

Qui est à risque?

Un arrêt cardiaque peut survenir :

  • À tout âge
  • En tout temps
  • Peu importe la forme physique de la victime
  • Sans avertissement
Causes

La plupart des arrêts cardiaques sont causés par des arythmies (rythme cardiaque irrégulier), qui peuvent ne pas avoir été diagnostiquées.

L’arrêt cardiaque peut également être déclenché par :

  • Une coronaropathie
  • Une crise cardiaque
  • Une cardiopathie congénitale
  • Une électrocution, une noyade, un étouffement, un traumatisme, une détresse respiratoire
  • Une consommation de drogue à usage récréatif

Si le cœur arrête de battre, le sang riche en oxygène ne se rend plus au cerveau, au cœur et aux organes. La mort cérébrale peut commencer en aussi peu que trois minutes. Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite une intervention immédiate. Soyez prêt à agir. Votre réaction pourrait plus que doubler les chances de survie de la victime. Vous pouvez sauver une vie en apprenant à pratiquer la RCR et à utiliser un DEA.

Ressources

\Même s’il est possible de pratiquer la RCR et d’utiliser un DEA sans avoir suivi de cours, le grand avantage d’une formation en premiers soins, en RCR et sur l’utilisation d’un DEA est la confiance et le courage que vous en tirerez, ce qui peut vous aider à garder en vie une victime d’un arrêt cardiaque :

Ressources

Pour découvrir des services qui peuvent vous aider au fil de votre cheminement avec une maladie du cœur, consultez notre liste des services et des ressources.