skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Comment fonctionne le cœur


Le cœur

Le cœur est un muscle. Sa fonction consiste à faire circuler le sang dans le corps.

Faits intéressants :

  • Le cœur est environ de la taille d’un poing.
  • Il est protégé par la cage thoracique, notamment par les côtes et le sternum.
  • Le cœur bat en moyenne 100 000 fois par jour.

Chaque battement, le cœur pompe le sang et le fait circuler dans le réseau d’artères et de veines.

 

  • Le sang achemine l’oxygène et les nutriments essentiels vers chaque cellule du corps.
  • Il élimine les déchets métaboliques et le dioxyde de carbone.
  • Les artères distribuent le sang riche en oxygène provenant du cœur dans le corps.
  • Les veines ramènent le sang pauvre en oxygène au cœur et aux poumons, et le cycle recommence.

Comme tous les autres muscles du corps, le cœur a besoin d’un approvisionnement en sang oxygéné pour fonctionner. Les artères coronaires assurent cet approvisionnement. La coronaropathie est une forme de maladie du cœur et survient lorsque les artères coronaires du cœur se rétrécissent ou sont obstruées. Le cœur ne reçoit alors pas assez d’oxygène pour fonctionner normalement.

 

Anatomie du cœur

Le cœur est composé de quatre parties, appelées les cavités. On appelle les deux cavités supérieures (du haut) les oreillettes, et les cavités inférieures (du bas) les ventricules.
 
Une paroi musculaire appelée septum sépare les côtés droit et gauche du cœur.
 
Le côté droit du cœur, où se trouvent l’oreillette et le ventricule droits, reçoit le sang appauvri en oxygène provenant du reste du corps.
 
Le côté gauche, où se trouvent l’oreillette et le ventricule gauches, reçoit le sang fraîchement oxygéné par les poumons.
 
Les quatre cavités communiquent entre elles au moyen de valvules, ou valves, qui s’ouvrent et se referment chaque battement du cœur. Ainsi, il y a quatre valvules cardiaques : 

  1. la valvule aortique;
  2. la valvule tricuspide;
  3. la valvule pulmonaire;
  4. la valvule mitrale.

Ces valvules antiretour imposent un sens unique à la circulation du sang, qui passe d’une cavité du cœur à l’autre, et ainsi de suite, pour ensuite être expulsé vers le reste du corps. Les « battements » du cœur qu’on arrive à entendre avec le stéthoscope sont en fait l’ouverture et la fermeture des valvules cardiaques pour laisser passer le sang.
 
Le dysfonctionnement des valvules peut entraîner différentes valvulopathies. Par exemple, lorsqu’une valvule ne se referme ou ne s’ouvre pas correctement, le sang peut fuir dans la cavité suivante ou refluer dans la cavité précédente (régurgitation ou insuffisance valvulaire). Ou encore, lorsqu’une valvule se rétrécit (sténose valvulaire), le cœur voit son approvisionnement sanguin restreint. Les valvules peuvent aussi être endommagées par une inflammation infectieuse (endocardite), un rhumatisme cardiaque, une malformation cardiaque, le vieillissement ou l’usure normale.

 

Fonction du cœur

Pour faire circuler le sang dans le corps, le cœur se contracte et se dilate. Cette action de pompage s’illustre bien par l’alternance du serrement et du desserrement d’un poing. Chaque battement, le cœur expulse du sang dans les artères. C’est ce qui crée le pouls.

Detailed heart illustration french

  1. D’abord, l’oreillette droite se remplit du sang appauvri en oxygène provenant du corps (des muscles, des organes, du cerveau et même du cœur). Lorsque l’oreillette est pleine, elle se contracte. À la contraction, la valvule tricuspide reliant l’oreillette droite et le ventricule droit s’ouvre. Le sang entre alors dans le ventricule droit.
  2. Lorsque le ventricule droit est plein, il se contracte à son tour pour pousser le sang dans les poumons par la valvule pulmonaire.
  3. Les poumons remplacent le dioxyde de carbone présent dans le sang par de l’oxygène. Le sang, maintenant oxygéné, est expulsé vers l’oreillette gauche.
  4. Lorsque l’oreillette gauche se contracte, la valvule mitrale reliant cette dernière au ventricule gauche s’ouvre. Ainsi, le sang pénètre dans ce ventricule.
  5. Le ventricule gauche expulse le sang oxygéné par la valvule aortique vers l’aorte, qui alimente le reste du corps cœur. 
  6. Le sang riche en oxygène circule dans tout le corps. Enfin, les veines ramènent le sang pauvre en oxygène à l’oreillette droite, qui s’en remplit, et le cycle recommence.

 

Fréquence cardiaque

La fréquence cardiaque représente le nombre de fois que le cœur bat par minute. Une fréquence normale varie d’une personne à l’autre. Toutefois, un adulte moyen au repos a généralement une fréquence cardiaque de 60 à 100 battements par minute. Au repos, elle tend à ralentir, tandis qu’elle accélère à l’effort. Connaître votre propre fréquence cardiaque peut vous aider à déceler des problèmes de santé.
 
Une activité électrique contrôle la fréquence (vitesse) et le rythme cardiaque. Lorsque ce dernier est régulier, on parle d’un rythme sinusal normal.
 
Lorsqu’il y a un problème avec le rythme ou la fréquence cardiaque, on parle d’arythmie.

Activité électrique du cœur

L’activité électrique du cœur consiste en des signaux électriques qui le font battre à un rythme régulier et à une fréquence normale. Le trajet de ces signaux commence avec une impulsion du nœud sinusal, ou sino-auriculaire (SA), situé dans l’oreillette droite. L’impulsion électrique traverse le cœur de haut en bas, soit des oreillettes aux ventricules. Chacune leur tour, les parties du cœur se contractent pendant que les autres se dilatent.

detailed heart illustration two french

  1. D’abord, l’impulsion électrique est émise par le nœud SA et transmise aux oreillettes, qui se contractent et expulsent le sang vers les ventricules.
  2. L’impulsion atteint le nœud auriculo-ventriculaire (AV), situé sur la paroi qui sépare les oreillettes des ventricules. Elle y reste un moment, le temps que les ventricules se remplissent de sang.
  3. L’impulsion électrique se rend aux ventricules par des fibres musculaires situées dans le septum (faisceau atrio-ventriculaire ou faisceau de His) et dans les parois internes des ventricules (fibres de Purkinje).
  4. Enfin, l’impulsion déclenche la contraction des ventricules, ce qui expulse le sang vers les poumons et le reste du corps.

Un électrocardiogramme (ECG) est un test qui aide à diagnostiquer un problème de l’activité électrique du cœur. Il mesure l’activité électrique en traçant les signaux perçus sur une feuille.

Ressources

Les Manuels Merck

Planète Santé

Passeport Santé

Pour découvrir des services qui peuvent vous aider au fil de votre cheminement avec une maladie du cœur, consultez notre liste de services et de ressources.