Pourquoi le vaccin contre la grippe?

Les maladies du cœur et l’AVC accroissent le risque de complications de l’influenza
Une professionnelle de la santé administre un vaccin contre la grippe à une personne.

Chez les personnes qui sont atteintes d’une maladie du cœur, qui ont subi un AVC ou qui risquent d’être touchées par ces problèmes de santé, l’influenza (la grippe) peut accroître la possibilité d’avoir une crise cardiaque ou un AVC. Heureusement, le vaccin contre la grippe peut réduire les hospitalisations, les décès et d’autres complications liées à la grippe, comme la crise cardiaque et l’AVC.

La grippe peut accroître le risque de subir une autre crise cardiaque ou un autre AVC.

Le Dr Alexandre Poppe est chercheur chez Cœur + AVC et neurologue spécialisé en AVC au service de neurologie du Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Il a discuté avec Cœur + AVC de l’importance de recevoir un vaccin contre la grippe cet automne.

Que dites-vous à vos patients au sujet de la vaccination annuelle contre la grippe?

Je recommande le vaccin contre la grippe à tous mes patients, surtout aux plus âgés.

Selon les recommandations en matière de santé publique, toutes les personnes âgées de six mois ou plus devraient se faire vacciner contre la grippe. Nous savons que les personnes atteintes de maladies chroniques, dont les maladies cardiovasculaires et l’AVC, présentent le risque le plus élevé.

La grippe peut accroître le risque de subir une autre crise cardiaque ou un autre AVC. Des études ont révélé que ce risque augmente peu de temps après une infection par le virus de la grippe, mais probablement encore plus chez une personne prédisposée à subir un AVC.

La grippe peut aussi entraîner une hospitalisation. C’est pourquoi la réduction du risque de contracter la grippe, par l’entremise du vaccin, réduit aussi le risque de complications à l’hôpital. 

Compte tenu de la pandémie en cours et du besoin de recevoir des doses de rappel du vaccin contre la COVID-19, que faut-il savoir sur le vaccin contre la grippe?

La COVID-19 et la grippe sont deux maladies différentes; le vaccin contre la COVID-19 ne protège pas contre la grippe, et vice-versa.

Il est donc important de recevoir les deux vaccins. Selon le Comité consultatif national de l’immunisation, l’administration très rapprochée des deux vaccins (même au cours d’un seul rendez-vous) ne représente aucun danger réel.

De plus, nous savons tous que la pandémie a été très difficile pour le système de santé et qu’elle a épuisé ses ressources. Nous devons tenter par tous les moyens d’éviter la surcharge des hôpitaux et des cliniques. La vaccination est une mesure relativement simple qui permet d’éviter les visites à l’hôpital en raison de maladies respiratoires et de complications.

Combien de temps une personne atteinte de la COVID-19 doit-elle attendre avant de recevoir un vaccin contre la grippe?

Selon les lignes directrices de Santé Canada, les personnes qui présentent des symptômes aigus de la COVID-19 ou tout symptôme d’infection respiratoire aiguë, comme un mal de gorge ou un écoulement nasal, doivent attendre d’être rétablies avant de recevoir le vaccin contre la grippe.

Le Comité consultatif national de l’immunisation recommande que les personnes de 65 ans ou plus reçoivent un vaccin contre la grippe à forte dose. Qu’en pensez-vous? 

Les doses plus faibles sont recommandées chez les personnes plus jeunes et les enfants, principalement parce que leur système immunitaire est plus robuste. Celui des personnes plus âgées peut ne plus être aussi efficace; une dose plus élevée peut donc contribuer à assurer une réponse immunitaire.

En apprendre plus

Conseils de Santé Canada sur la prévention de la grippe