skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Cardiomyopathie


Qu’est-ce qu’une cardiomyopathie?

Une cardiomyopathie, ou myocardiopathie, est une maladie qui touche le muscle cardiaque et réduit la capacité du cœur à pomper le sang riche en oxygène vers le reste du corps. Cela peut entraîner une insuffisance cardiaque.

Types

Il existe quatre types de cardiomyopathie. Le traitement varie selon le type et la gravité.

1. Cardiomyopathie dilatée

C’est la forme la plus courante de cardiomyopathie. Elle résulte souvent d’une réduction du flux sanguin dans le muscle cardiaque (ischémie cardiaque). Cela affaiblit et amincit les parois des cavités du cœur.

La CMD commence souvent dans le ventricule gauche, qui est la principale cavité s’occupant de pomper le sang dans le cœur. Lorsque la paroi se dilate et s’amincit, l’intérieur de la cavité s’agrandit. Le ventricule gauche pompe avec moins de force, de sorte qu’il propulse moins efficacement le sang vers le reste du corps. Le problème peut ensuite se propager au ventricule droit et aux oreillettes.

La CMD touche surtout les hommes d’âge moyen. Ses causes comprennent les infections virales du muscle cardiaque et la consommation excessive d’alcool, de cocaïne ou d’antidépresseurs. Dans de rares cas, la maladie peut résulter de la grossesse ou de troubles du tissu conjonctif comme la polyarthrite rhumatoïde. Toutefois, la plupart du temps, la cause en est inconnue.

2. Cardiomyopathie hypertrophique

La CMH se produit lorsque la paroi du cœur s’épaissit, ce qui fait en sorte que le muscle cardiaque a plus de difficulté à pomper le sang.

En cas de CMH obstructive, la taille du ventricule reste normale, mais l’épaississement de la paroi peut bloquer le flux sanguin qui sort des ventricules. Parfois, la paroi entre les cavités inférieures du cœur (le septum) devient également plus épaisse et bloque la circulation sanguine à la sortie du ventricule gauche.

La CMH peut entraîner le développement de troubles du rythme cardiaque (arythmies). Dans de rares cas, une personne peut subir un arrêt cardiaque soudain lors d’une activité physique intense.

La CMH est habituellement une maladie héréditaire causée par des mutations génétiques, mais la cause en est parfois obscure. Bien qu’elle puisse se développer à tout âge, la CMH est généralement plus grave lorsqu’elle est diagnostiquée pendant l’enfance.

3. Cardiomyopathie restrictive

Le muscle cardiaque devient moins élastique, ce qui empêche le cœur de s’étirer correctement. Cela limite la quantité de sang qui peut pénétrer dans les cavités du cœur.

Ce type de cardiomyopathie est rare et touche le plus souvent les personnes âgées. Il peut être causé par d’autres maladies telles que l’hémochromatose, l’amylose, la sarcoïdose, les troubles du tissu conjonctif ou les cardiopathies à éosinophiles.

4. Cardiomyopathie arythmogénique du ventricule droit 

La CAVD, ou dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD), est un type rare de cardiomyopathie. Elle entraîne le remplacement du muscle ventriculaire droit par du tissu adipeux ou cicatriciel, ce qui perturbe le rythme cardiaque normal.

La CAVD est l’une des principales causes de mort d’origine cardiaque subite chez les jeunes – en particulier les jeunes athlètes –, mais elle peut se manifester chez les personnes de tout âge et de tout niveau de forme physique. Elle est souvent causée par des mutations génétiques.

Les symptômes les plus communs de la CAVD comprennent des palpitations, des évanouissements, des douleurs thoraciques ainsi qu’une fréquence cardiaque rapide et irrégulière. Consultez un médecin si vous éprouvez l’un de ces symptômes, surtout si un membre de votre famille immédiate a reçu un diagnostic de CAVD.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de la cardiomyopathie sont des problèmes de santé ou des habitudes de vie qui augmentent le risque de développer la maladie. Certains facteurs de risque peuvent être contrôlés et d’autres non.

Problèmes médicaux

Facteurs de risque non contrôlables

  • Antécédents familiaux de cardiomyopathie, d’insuffisance cardiaque ou d’arrêt cardiaque

Facteurs de risque contrôlables

Causes

La cause de la cardiomyopathie est souvent inconnue, mais certains facteurs peuvent y contribuer.

 
Symptômes

Lorsque la cardiomyopathie en est à un stade précoce, certaines personnes peuvent ne présenter aucun signe ni symptôme. Au fur et à mesure que la maladie s’aggrave, les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • un pouls irrégulier ou rapide (palpitations cardiaques);
  • des évanouissements;
  • des étourdissements;
  • un essoufflement lors d’activités physiques ou au repos (causé par l’accumulation de liquide dans les poumons);
  • des battements de cœur irréguliers;
  • une enflure des mains et des pieds;
  • des ballonnements abdominaux (dû à une augmentation de liquide);
  • une toux en position couchée.

La CMH et la CAVD peuvent causer :

  • des vertiges;
  • des évanouissements;
  • des souffles cardiaques;
  • des douleurs thoraciques.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre médecin. Demandez immédiatement une aide médicale si vous ressentez des douleurs thoraciques, souffrez d’évanouissements ou avez de la difficulté à respirer. 

 
Diagnostic

Pour établir un diagnostic de cardiomyopathie, votre médecin effectuera un examen physique et évaluera :

  • vos signes et symptômes;
  • vos antécédents médicaux;
  • vos antécédents familiaux;
  • vos résultats de tests.

Certains des tests utilisés pour établir le diagnostic de cardiomyopathie sont :

 
Traitement

Le but du traitement de la cardiomyopathie est d’en réduire les symptômes. Le plan de traitement dépendra du type de cardiomyopathie, de la gravité et des symptômes éprouvés. Votre médecin vous recommandera des médicaments, une intervention chirurgicale, des changements de mode de vie ou une combinaison des trois pour gérer la maladie.

Médicaments

Si vous avez un problème médical sous-jacent causant la cardiomyopathie, il est important de le traiter.

Si votre équipe soignante connaît la cause de la cardiomyopathie, celle-ci sera traitée immédiatement à l’aide des médicaments appropriés comme :

Voici quelques conseils pour la gestion de vos médicaments.

Chirurgies et autres interventions

Une intervention chirurgicale peut être une option de traitement. Un défibrillateur cardioverteur implantable (DCI) peut être nécessaire pour gérer les troubles du rythme cardiaque. Il peut envoyer une décharge électrique pour contrôler un rythme anormal. Un stimulateur implantable peut être recommandé pour coordonner les contractions des côtés gauche et droit du cœur. Dans un petit nombre de cas, une transplantation cardiaque peut s’avérer nécessaire.

Mode de vie

La cardiomyopathie peut être correctement traitée et contrôlée, mais de nombreuses personnes qui en sont atteintes peuvent gérer la maladie simplement en apportant quelques changements à leur mode de vie. Certaines personnes pourraient devoir modifier leur mode de vie de façon draconienne. S’il leur est recommandé de limiter ou d’éviter certains sports ou certaines activités, il existe d’autres activités physiques d’intensité légère à modérée qui peuvent les aider à rester en santé et à éviter d’autres problèmes cardiaques. Il est important de consulter son cardiologue sur la façon de mener une vie saine et active sans risquer d’autres complications.

Un nutritionniste peut conseiller les patients en matière d’alimentation saine. Il peut donner des conseils pour gérer la consommation de liquides et de sel afin de favoriser la santé cardiaque.

Abandonner complètement la consommation d’alcool est une bonne idée. La perte de poids peut aussi aider à soulager les symptômes en réduisant le fardeau pour le cœur.

Discutez avec votre médecin des changements que vous pourriez apporter à vos habitudes de vie pour rester en santé.

 
Complications

La cardiomyopathie peut causer d’autres maladies du cœur.

  • Insuffisance cardiaque – parce que le cœur n’est pas en mesure de pomper efficacement le sang hors du cœur.
  • Caillots sanguins – qui peuvent se former dans le cœur lorsque le sang n’en est pas expulsé efficacement.
  • Valvulopathie – parce qu’un cœur plus grand peut empêcher les valvules de se fermer correctement.
  • Arrêt cardiaque et mort subite – qui peuvent être provoqués par un rythme cardiaque anormal. 
Vivre avec une cardiomyopathie

Après un diagnostic de maladie du cœur, il est normal de ressentir de l’inquiétude ou de la peur. Trouvez du réconfort émotionnel auprès d’un parent, d’un ami, d’un médecin, d’un professionnel en santé mentale ou d’un groupe de soutien. Parler de vos défis et de vos émotions est une étape importante de votre rétablissement.

Ressources

Pour découvrir les services qui peuvent vous aider au fil de votre cheminement avec une maladie du cœur, consultez notre liste de services et de ressources.

La vie. Ne passez pas à côté.