skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Ivabradine


Qu’est-ce que l’ivabradine?

L’ivabradine est un type de médicament qui ralentit la fréquence cardiaque en inhibant le courant électrique que produit le stimulateur naturel du cœur.

À quoi sert ce médicament?

L’ivabradine est utilisée pour traiter l’insuffisance cardiaque.

Comment agit ce médicament?

L’ivabradine ralentit le cœur de quelques battements par minute, ce qui facilite le travail de celui-ci et améliore votre fraction d’éjection – une mesure indiquant le pourcentage de sang expulsé du ventricule gauche à chaque contraction par rapport à la quantité de sang contenu dans cette cavité.

Votre dispensateur de soins établit la dose qu’il vous faut. Celle-ci pourrait changer en fonction de votre fréquence cardiaque.

Cette médication pourrait être ajoutée à votre plan de traitement. Combinée à d’autres médicaments contre l’insuffisance cardiaque, elle peut :

  • ralentir l’aggravation de l’insuffisance cardiaque;
  • soulager les symptômes de la maladie;
  • améliorer votre fraction d’éjection;
  • éviter l’hospitalisation liée au traitement de l’insuffisance cardiaque.
Comment est administré ce médicament?

L’ivabradine est pris deux fois par jour, soit une fois le matin et une fois le soir.

Si vous oubliez une dose et que la prochaine doit être prise dans plus de quatre heures, prenez la dose oubliée, puis continuer de prendre les suivantes à l’heure habituelle.

Si vous oubliez une dose et que la prochaine doit être prise dans moins de quatre heures, prenez simplement la prochaine à l’heure prévue. Ne prenez pas la dose oubliée. Ne prenez jamais deux doses en même temps.

Interactions médicamenteuses

Ne prenez aucune des substances suivantes sans avoir consulté votre dispensateur de soins :

  • Réglisse noire
  • Alcool
  • Médicament contre la toux ou le rhume
  • Millepertuis commun (St. John’s Wort)
  • Produits à base de plantes médicinales ou produits de la médecine chinoise
  • Herbes des traditions autochtones
  • Médicaments anti-inflammatoires (ibuprofène, naproxène; Advil, Aleve, Celebrex, Motrin, Indocid)

Mises en garde

L’ivabradine ne convient pas pour vous si :

  • vous êtes allergique à ce médicament;
  • votre fréquence cardiaque au repos est inférieure à 70 battements par minute avant de prendre ce médicament;
  • votre pression artérielle est inférieure à 90/50;
  • vous portez un stimulateur cardiaque;
  • vous souffrez de l’une des maladies suivantes :
  • vous avez de graves problèmes de foie;
  • vous êtes enceinte ou tentez de l’être;
  • vous allaitez;
  • vous êtes âgé de moins de 18 ans;
  • vous prenez certains antibiotiques, antifongiques, ou médicaments contre le VIH ou la dépression (votre dispensateur de soins de santé pourra vous dire lesquels).
Effets secondaires

Contactez votre dispensateur de soins si les effets ci-dessous persistent ou empirent.

Effets secondaires courants 

Ce qu’il faut faire

Basse fréquence cardiaque qui provoque les symptômes suivants :
fatigue ou faiblesse
étourdissement
vertige

Levez-vous lentement lorsque vous passez de la position allongée à la position assise, ou de la position assise à la position debout.

Alternez les périodes d’activité et de repos. 

Si votre fréquence cardiaque est de moins de 50 battements par minute, votre dispensateur de soins pourrait baisser votre dose ou vous demander de cesser de prendre le médicament.

Palpitations (fréquence cardiaque irrégulière)

Contactez votre dispensateur de soins. Vous pourriez devoir faire examiner votre fréquence cardiaque par électrocardiogramme (ECG). 

Problèmes de vision, particulièrement lors d’un brusque changement de luminosité, comme : 
avoir une vision brouillée
voir des taches de lumière
voir des halos autour des objets
voir des flashs de couleurs ou de motifs

Ces effets secondaires sont temporaires et se produisent dans les deux premiers mois de la prise de ce médicament. 

Portez des lunettes de soleil si les problèmes de vision empirent avec les variations de luminosité.

Contactez votre dispensateur de soins. Il décidera peut-être de diminuer votre dose. 

N’arrêtez pas la prise de ce médicament sans en parler à votre dispensateur de soins.

Nausée ou troubles gastriques

Prenez ce médicament en mangeant.

Éliminez les odeurs fortes.

Ouvrez les fenêtres pour faire entrer de l’air frais.

Utilisez un ventilateur, un désodoriseur ou un purificateur d’air.

Effets secondaires moins courants 

Ce qu’il faut faire

Diarrhée, constipation ou douleur abdominale

Éruption cutanée, rougeur ou démangeaison

Contactez votre dispensateur de soins.

Difficulté à respirer

Déglutition difficile

Gonflement du visage, des lèvres, de la langue

Cessez immédiatement de prendre ce médicament.

Rendez-vous au service des urgences le plus proche. 

 

Conseils
  • Vous devrez vous soumettre à un électrocardiogramme (ECG) :
    • avant de commencer à prendre l’ivabradine;
    • deux semaines après avoir commencé à le prendre;
    • chaque fois que votre dispensateur de soins change votre dose.
  • Prenez votre ivabradine exactement comme il est prescrit par votre dispensateur de soins même si vous vous sentez bien.
  • N’arrêtez pas soudainement de prendre votre médicament sans en parler à votre dispensateur de soins, sauf si :
    • vous avez de la difficulté à respirer ou à avaler;
    • votre visage, vos lèvres ou votre langue gonflent (enflent);
    • vous éprouvez des étourdissements si intenses que vous n’arrivez pas à rester debout.
  • Ne consommez pas de pamplemousse ni de jus de pamplemousse lorsque vous prenez l’ivabradine. En effet, ce fruit change l’absorption du médicament dans le corps, ce qui entraîne d’autres effets secondaires.
  • Certains médicaments peuvent modifier l’absorption de l’ivabradine dans votre corps et aggraver les effets secondaires. Indiquez à votre dispensateur de soins tous ceux que vous prenez, y compris :
    • les antibiotiques;
    • les antifongiques;
    • les antidépresseurs;
    • les médicaments contre le VIH;
    • les herbes ou remèdes de la médecine chinoise ou des traditions autochtones (ou tous produits naturels);
    • les médicaments pour votre cœur ou votre pression artérielle;
    • les médicaments liés au traitement de l’épilepsie.

Pour toutes questions sur la prise de vos médicaments ou sur les doses oubliées, communiquez avec votre pharmacien ou votre dispensateur de soins, ou appelez le 9-1-1.

Habitudes de vie

Une alimentation saine et pauvre en lipides, spécialement en gras saturés et trans, ainsi qu’une vie sans fumée, une consommation réduite d’alcool, la pratique d’activité physique et le contrôle du stress sont aussi des mesures importantes pour diminuer le risque de maladies du cœur. Consultez votre professionnel de la santé pour savoir comment réussir à changer votre mode de vie.

Ressources

Votre dispensateur de soins ou votre pharmacien sont vos meilleures sources d’information. Vous pouvez aussi en apprendre davantage à propos de vos médicaments sur ces sites de confiance.

La section « Médicaments et produits de santé » de Santé Canada fournit de l’information sur la santé et les médicaments pour aider la population à maintenir et améliorer sa santé. Consultez notamment :

Votre ministère de la Santé fournit aussi des ressources utiles sur la santé dans votre province ou territoire. Par exemple, le Portail santé mieux-être du Québec contient des renseignements sur la santé et sur les services offerts dans la province ainsi que des outils pour trouver l’aide dont vous avez besoin, et le programme MedsCheck de l’Ontario offre des consultations gratuites avec un pharmacien.

Notre page « Assurance médicaments » peut vous être utile.

Notre guide exhaustif Bien vivre avec une maladie du cœur s’adresse aux patients comme vous, ainsi qu’à votre famille et à vos amis. En plus de favoriser votre rétablissement, il vous aidera à comprendre le diagnostic de la maladie et les traitements que vous recevrez, ainsi qu’à apporter les changements nécessaires à votre mode de vie.

Lisez aussi nos conseils sur la gestion de vos médicaments.

Le contenu de cette page est une version adaptée de la fiche d’information se trouvant dans le guide Vivre avec une insuffisance cardiaque – un recueil de ressources pour vous aider à prendre en charge l’insuffisance cardiaque

La vie. Ne passez pas à côté.