skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Financer l’excellence pour propulser les découvertes

La recherche génère un impact. Depuis 1952, Cœur + AVC a investi plus de 1,55 milliard de dollars dans la recherche vitale sur la santé cardiaque et cérébrale. Depuis la création de la fondation, le taux de mortalité liée aux maladies du cœur et à l’AVC a chuté de plus de 75 %. 

Cependant, il reste beaucoup de travail à faire. 

Notre stratégie de recherche est fondée sur un engagement à l’égard de l’excellence et sur l’investissement dans les projets de recherche les plus prometteurs, soumis à un examen par les pairs. Nous finançons des projets dirigés par des chercheurs, renforçons la capacité et les forces de la communauté de la recherche et investissons dans les priorités qui ont le plus d’impact et d'avantages pour les personnes vivant avec les séquelles d’une maladie du cœur, d’un AVC ou d’une démence connexe.

La stratégie est mise en œuvre au moyen d’une série de programmes de recherche qui permettent aux chercheurs de réaliser leurs propres projets, en solo ou en équipe, et de répondre aux priorités établies par Cœur + AVC.

Nous investissons également sur les chercheurs, qu’ils soient étudiants au doctorat, ou en début, en milieu ou en fin de carrière. 

Notre engagement est indéfectible. Non seulement nous générons de nouvelles connaissances, mais nous soutenons leur application pour en faire bénéficier l’ensemble de la population. 

Recherche financée par Cœur + AVC

Nous repoussons les limites de la découverte et de l’innovation pour améliorer la prévention et le traitement et pour mieux soutenir les personnes qui vivent avec les séquelles d’une maladie du cœur, d’un AVC ou d’une démence connexe, ou qui risquent d’en souffrir.

Cœur + AVC finance la recherche dans les quatre thèmes définis par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) , un organisme fédéral de recherche :

  1. La recherche biomédicale fondamentale Recherche qui a pour but de comprendre le fonctionnement normal et anormal de l’organisme humain aux niveaux moléculaire, cellulaire, organique ou de l’ensemble du corps, incluant la création d’outils et de techniques à cet effet, ainsi que le développement de nouveaux traitements ou dispositifs qui améliorent la santé et la qualité de vie, jusqu’à leur application sur des sujets humains. Ces études portant sur des sujets humains sont sans but diagnostique ou thérapeutique. 
  2. La recherche clinique Recherche qui a pour but d’améliorer le diagnostic et le traitement – incluant la réadaptation et les soins palliatifs – de maladies ou de blessures, ainsi que la santé et la qualité de vie des personnes qui traversent des étapes normales de la vie. Recherche sur le traitement lui-même ou les moyens de traiter les patients.
  3. Les systèmes et services de santé Recherche qui a pour but d’améliorer l’efficacité des professionnels et des systèmes de santé en agissant sur la politique et la pratique professionnelle. La recherche menée par les services de santé est un domaine multidisciplinaire d’investigation scientifique qui étudie l’impact des facteurs sociaux, des systèmes de financement, des structures et des procédés organisationnels, des technologies de la santé et des comportements personnels sur l’accès aux soins de santé, sur leur qualité et leurs coûts, et enfin, sur notre santé et notre bien-être à tous.
  4. La santé des populations et les facteurs sociaux, culturels et environnementaux Recherche qui a pour but d’améliorer la santé de la population canadienne, ou de sous-populations spécifiques, grâce à une meilleure compréhension de la façon dont les facteurs sociaux, culturels, environnementaux, occupationnels et économiques définissent l’état de santé.

Notre programme de subventions de recherche stimule la créativité des chercheurs et permet ceux-ci de mener des projets portant sur tous les thèmes de la recherche ainsi que sur ceux de notre mission, soit promouvoir la santé, préserver la vie et favoriser le rétablissement.

Nos bourses de fonctionnement permettent aux étudiants post-doctorants et aux chercheurs en début de carrière dans une université de mener des recherches tout en enseignant et en fournissant des soins. Notre but est de soutenir la prochaine génération de brillants chercheurs au pays qui se consacrent à la recherche sur la santé cardiaque et cérébrale.

Nos subventions soutiennent également des initiatives de recherche stratégique menées en partenariat avec d’autres organismes. Ces initiatives correspondent à nos priorités telles que la réadaptation après un AVC et la réanimation. En plus de notre groupe de professeurs et de titulaires de chaires de calibre international, nous comptons deux principales initiatives de recherche stratégique :

  • le Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC (PCRA), dans le cadre duquel nous faisons progresser la recherche, testons de nouvelles approches, menons des essais cliniques et transmettons de nouvelles connaissances sur le rétablissement après un AVC aux personnes susceptibles de les mettre en application;
  • le Consortium canadien de recherche en réanimation (CanRoc), l’initiative de recherche sur la réanimation la plus importante au monde, que nous contribuons à financer. Cette collaboration pancanadienne implique les 10 provinces et étudie tous les aspects des soins préhospitaliers, notamment les gestes des secouristes non professionnels, l’accès aux défibrillateurs externes automatisés (DEA) et les techniques des services médicaux d’urgence dans les cas d’arrêt cardiaque, pour mieux comprendre quelles interventions précoces sont le plus efficaces.

Vos dons appuient des travaux de recherche novateurs dans le continuum de soins, y compris la prévention, le traitement et le rétablissement.

Priorité : santé des femmes

Les preuves sont indéniables : en ce qui concerne la santé cardiaque et cérébrale, les femmes sont sous-représentées dans les travaux de recherche, leurs affections sont mal diagnostiquées et traitées, elles reçoivent un faible soutien, et elles ne sont pas suffisamment sensibilisées à leurs risques. Même si les maladies du cœur et l’AVC sont la principale cause de mort prématurée chez les femmes au pays, les deux tiers des études cliniques en la matière portent sur les hommes. 

Nous tâchons de combler le fossé en recherche. Nous transformerons la santé cardiaque et cérébrale des femmes grâce à des travaux de recherche menés par des femmes et axés sur les femmes, et à l’établissement de nouvelles attentes pour tous les projets scientifiques que nous finançons, afin qu’elles soient pertinentes et applicables aux femmes.

Grâce au soutien de Santé Canada et des donateurs, Cœur + AVC est en mesure de sensibiliser davantage la population quant aux spécificités de la santé cardiaque et cérébrale des femmes, de miser sur des mesures concrètes pour faire progresser le savoir, et de provoquer des changements au sein de notre système de santé.

À l’heure actuelle, Cœur + AVC finance cinq chaires consacrées à la santé cardiaque et cérébrale des femmes à l’échelle nationale et plus d’une quinzaine de projets de recherche qui se penchent sur les spécificités de la santé cardiaque et cérébrale des femmes.

De plus, nous avons réformé nos programmes de recherche afin que tous les candidats tiennent compte du sexe et du genre dans les projets qu’ils nous soumettent. Ainsi, nous changeons leur approche en ce qui a trait à la recherche sur les cellules, les tissus, les animaux ou les humains, ainsi qu’à la collecte et à l’analyse de données et à la divulgation des résultats.

Apprenez-en davantage sur l’analyse comparative et le rapport fondés sur le sexe et le genre, et comment Cœur + AVC s’assure que les femmes sont représentées de façon équitable.

Voici quelques-unes des recherches prometteuses sur la santé des femmes que financent les donateurs de Cœur + AVC :

  • La Dre Nathalie Dayan, professeure en début de carrière qui dirige la première chaire de recherche octroyée par Cœur + AVC et l’Université McGill sur la santé cardiaque des femmes, évalue l’incidence de l’allaitement sur la santé des femmes après une grossesse avec complications cardiaques.
  • La Dr Husam Abdel-Qadir, titulaire de la chaire sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes pour chercheur en début de carrière, étudie les répercussions de la chimiothérapie sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes atteintes du cancer du sein.
  • La Dre Kara Nerenberg, titulaire de la chaire sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes pour chercheur en milieu de carrière, tâche d’améliorer la santé cardiaque et cérébrale des femmes après un accouchement.
Priorité : santé des peuples autochtones

Chez les Autochtones, les taux de maladies du cœur peuvent sont jusqu’à 50 % plus élevés que ceux relevés dans la population non autochtone, et les taux de mortalité à la suite d’un AVC sont deux fois plus élevés. Alléger ces problèmes complexes nécessite un travail d’équipe audacieux et la transformation des nouvelles connaissances en changements systémiques et politiques. 

Les travaux de recherche financés par Cœur + AVC ciblent les facteurs sociaux et culturels qui ont mené à des lacunes dans la promotion de la santé, le diagnostic et le traitement. 

Les résultats de ces travaux amélioreront la formation des professionnels de la santé, favoriseront l’établissement de relations de confiance entre les praticiens et les communautés autochtones et assureront la transformation des approches pour le transfert des connaissances afin que les résultats de la recherche soient plus accessibles. Ils permettront de renforcer les capacités d’autogestion des maladies du cœur et/ou des facteurs de risque au sein des communautés autochtones. 

Voici quelques-uns des chercheurs subventionnés à cet effet :

  • La Pre Bernice Downey étudie les facteurs culturels et sociaux qui ont une incidence négative sur la santé cardiaque des femmes autochtones et cherche à remédier à ce problème.
  • La Dre Heather Foulds, titulaire de l’une de nos chaires sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes autochtones pour chercheur en début de carrière, tente d’améliorer la prévention, le dépistage et le traitement des maladies cardiovasculaires chez les femmes autochtones.
  • Le Pr Jeffrey Reading, titulaire de la chaire de l’autorité sanitaire des Premières Nations en santé et bien-être cardiovasculaires, travaille à élaborer des stratégies de promotion de la santé qui intègrent l’histoire, la culture et les traditions spirituelles des Autochtones
Chercheurs en début de carrière

Encourager la relève est essentiel pour former une communauté de la recherche forte et dynamique au pays.

Cœur + AVC offre des occasions uniques d’appuyer les chercheurs à différentes étapes de leur carrière.

  • La bourse de perfectionnement en recherche est offerte aux chercheurs qui ont terminé leur doctorat et qui poursuivent une formation en recherche dans le domaine cardiovasculaire et/ou vasculaire cérébral.
  • La bourse de nouveau chercheur nationale fournit une aide salariale aux personnes qui en sont à leur première nomination professorale à un poste de professeur adjoint ou de professeur adjoint de clinique et qui ont fait preuve d’excellence en recherche cardiovasculaire ou vasculaire cérébral.
  • Les subventions de recherche sont des fonds de fonctionnement pour appuyer des projets importants, pertinents et novateurs dans tous les domaines touchant les maladies du cœur et l’AVC.

Consultez les occasions actuelles pour les chercheurs en début de carrière.

Découvrez le travail de la Pre Margie Davenport, lauréate d’une bourse nationale de nouveau chercheur. Grâce à la générosité des donateurs de Cœur + AVC, la Pre Davenport a pu présider un groupe d’experts qui a passé trois ans à analyser les données scientifiques les plus récentes sur les répercussions de l’exercice durant la grossesse. L’issue de ce travail est l’édition 2019 des Directives canadiennes en matière d’activité physique pendant la grossesse.

Nos partenaires en recherche

La recherche financée par Cœur + AVC est propulsée par la vision, la collaboration et la contribution d’organismes ayant des valeurs similaires. Ces partenariats font progresser les connaissances sur la santé cardiaque et cérébrale, soutiennent l’excellence, l’innovation et la capacité en recherche, et accélèrent l’application des connaissances. Ces progrès ont un impact significatif sur la population.

Grâce aux ressources financières, à l’expertise, aux réseaux ou aux liens avec les communautés, nos partenaires en recherche contribuent à amplifier la portée des recherches subventionnées par Cœur + AVC. 

Organismes de financement de la recherche

Depuis longtemps, Cœur + AVC travaille en partenariat avec des organismes de financement de la recherche provinciaux et fédéraux. En voici quelques-uns :

  • Instituts de recherche en santé du Canada : partenaire dans le cadre de chaires sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes;
  • Fondation Brain Canada : création d’une bourse de recherche novatrice pour étudier le lien unique entre le cœur et le cerveau;
  • Saskatchewan Health Research Foundation : partenariat pour la création de la chaire de recherche de la Saskatchewan pour la recherche clinique sur l’AVC.

Gouvernements 

Grâce à l’investissement de cinq millions de dollars de Santé Canada, Cœur + AVC a financé des recherches novatrices sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes et a investi pour le perfectionnement professionnel de 15 chercheurs au pays depuis 2017.

Universités et hôpitaux

Les centres de recherche des universités et des hôpitaux sont essentiels pour la recherche au pays et nos précieux partenaires. Par l’entremise de nos chaires de recherche et de nos bourses professorales, Cœur + AVC, en partenariat avec l’université ou l’hôpital, octroie du financement pour réserver du temps à la recherche. Ainsi, les chercheurs sont exemptés d’effectuer certaines tâches administratives ou liées à l’enseignement, ce qui leur permet de se consacrer à leurs travaux sur la santé cardiaque ou cérébrale.

Entreprises

De nombreuses entreprises dans tout le pays contribuent à nos recherches par le biais de partenariats.

Notre partenaire visionnaire de la recherche sur la santé cardiaque est le Canadien Pacifique (CP). Après un partenariat fructueux qui a permis de subventionner dix éminents chercheurs dans le cadre du programme CP a du cœur, le CP a renouvelé son engagement en 2019, en investissant 1,5 million de dollars sur trois ans dans la recherche sur les maladies du cœur.

La vie. Ne passez pas à côté.