skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Diabète


Qu’est-ce que le diabète?

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le corps ne parvient pas à produire assez d’insuline (diabète de type 1) ou à utiliser efficacement cette hormone (diabète de type 2).

Le corps utilise l’insuline pour métaboliser le sucre et contrôler la glycémie. Le sucre, c’est-à-dire le glucose, est une source importante d’énergie pour les cellules des tissus, des muscles, du cœur et du cerveau. Si le corps ne parvient pas à convertir le sucre en énergie, le taux de glucose dans le sang sera trop élevé, ce qui peut endommager les organes et les vaisseaux sanguins.

Corrélation entre le diabète et les maladies cardiovasculaires

Le diabète augmente le risque d’hypertension artérielle, de rétrécissement des artères (athérosclérose), de maladie coronarienne et d’AVC. Les personnes diabétiques présentent un risque accru de maladies du cœur et d’AVC, et sont plus susceptibles de développer ces maladies à un âge précoce. Les femmes qui souffrent de diabète sont également exposées à un risque plus élevé de maladies du cœur.



Apprenez-en davantage sur le lien entre le diabète et les maladies du cœur grâce aux explications du Dr Peter Lin et de la Dre Alice Cheng.

Types de diabète
  • Le diabète de type 1 se manifeste habituellement pendant l’enfance, mais peut aussi survenir à l’âge adulte. Il fait son apparition quand le système immunitaire attaque les cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas. Ces cellules libèrent une hormone, l’amyline, qui régule l’entrée du sucre dans le sang. Seulement 10 % des personnes diabétiques souffrent de diabète de type 1.

On ne comprend pas entièrement ce qui cause cette maladie. On sait toutefois que le système immunitaire attaque les cellules des îlots pancréatiques. Les chercheurs croient qu’il existe un lien entre le diabète, la génétique et les facteurs environnementaux.

  • Le diabète de type 2 concerne davantage les adultes, mais touche aussi parfois les enfants. La maladie se manifeste quand l’organisme ne produit pas suffisamment d’insuline ou ne parvient pas à utiliser celle qu’il produit. Il s’agit du type de diabète le plus répandu.

Le diabète de type 2 est étroitement lié à l’embonpoint. La génétique et les facteurs environnementaux jouent aussi un rôle.

  • Le diabète gestationnel est temporaire et apparaît pendant la grossesse lorsque le corps n’arrive pas à sécréter assez d’insuline. Il résulte d’une résistance des cellules à l’action de l’insuline, causée naturellement durant la grossesse par les hormones du placenta. Pour compenser, le pancréas produit habituellement un excès d’insuline, et c’est lorsqu’il n’y parvient pas que le diabète    gestationnel se manifeste.

De plus, la mère touchée par le diabète gestationnel et son enfant présentent un risque accru de développer le diabète plus tard au cours de leur vie.

  • Le prédiabète se caractérise par une glycémie supérieure à la normale, mais qui n’est pas suffisamment élevée pour qu’on puisse parler de diabète de type 2. Les personnes prédiabétiques sont aussi plus à risque de développer une maladie du cœur ou de souffrir d’autres troubles liés au diabète.  
Facteurs de risque

Vous êtes plus à risque de développer le diabète de type 1 ou 2 s’il y a des antécédents dans votre famille. Si vous souffrez de cette maladie, encouragez les membres de votre famille à subir un test de dépistage.

Facteurs de risque associés au diabète de type 1

Les causes exactes du diabète de type 1 ne sont pas connues. Toutefois, vous êtes plus à risque de développer la maladie si un membre de votre famille en souffre.

Facteurs de risque associés au diabète de type 2

Il existe plusieurs facteurs de risque associés au diabète de type 2. Bon nombre d’entre eux sont aussi des facteurs de risque liés aux maladies du cœur, à l’AVC et à d’autres maladies chroniques. Les principaux facteurs de risque sont les suivants :

  • Antécédents familiaux – Vous êtes plus à risque si un membre de votre famille souffre de diabète de type 2.
  • Poids - Votre risque est plus élevé si vous faites de l’embonpoint ou si votre surplus de poids se situe principalement au niveau du ventre.  
  • Ethnicité - Les personnes d’origine africaine, asiatique et hispanique sont plus susceptibles de développer la maladie. 
  • Faible revenu - L’insécurité alimentaire accroît le risque de diabète de type 2. 
  • Diabète gestationnel - Un pourcentage élevé de femmes qui ont souffert de diabète pendant la grossesse développent le diabète de type 2 plus tard dans leur vie.
  • Prédiabète - Le prédiabète est un important facteur de risque du diabète de type 2.
  • Certains problèmes médicaux - Les problèmes suivants peuvent augmenter votre risque :
  • le syndrome des ovaires polykystiques;
  • certains troubles psychiatriques (dépression, trouble bipolaire, schizophrénie);
  • l’apnée obstructive du sommeil.

-    Ethnicité autochtone - En raison des obstacles sociaux, systémiques et institutionnels auxquels ils font face, les Autochtones présentent un risque élevé de diabète. Diabète Canada a créé un document intitulé Principes de base pour aider les populations autochtones à faire des choix sains. Ce document est disponible en plusieurs langues (français, inuktitut, ojibwé, inuinnaqtun, cri des plaines et anglais). 

Signes et symptômes

Habituellement, les symptômes du diabète de type 1 apparaissent soudainement et s’aggravent rapidement. Les symptômes du diabète de type 2 évoluent plus lentement, alors que certaines personnes n’en présentent aucun.

Les signes et les symptômes associés au diabète sont les suivants:

  • une soif inhabituelle;
  • une envie fréquente d’uriner;
  • une variation du poids (gain ou perte);
  • une fatigue extrême ou un manque d’énergie;
  • une vision trouble;
  • des infections fréquentes ou récurrentes;
  • des coupures et des ecchymoses qui guérissent lentement;
  • des fourmillements ou engourdissements dans les mains ou les pieds;
  • une difficulté à obtenir ou à maintenir une érection.
Diagnostic

Avant de diagnostiquer le diabète, le médecin examine les symptômes décrits, analyse les antécédents médicaux et fait subir un examen médical comple

Le patient doit aussi subir des tests pour mesurer le taux de glucose dans son sang. Le test d’hémoglobine glyquée permet d’évaluer l’équilibre glycémique sur une période de deux à trois mois. Si, pour une quelconque raison, il n’est pas possible de faire ce test (p. ex., en cas de grossesse), le patient doit subir l’un des tests suivants :

  • la glycémie à jeun;
  • la glycémie aléatoire;
  • l’hyperglycémie provoquée par voie orale. 
Traitement 

Une bonne prise en charge du diabète permet de prévenir les maladies du cœur et l’AVC. Il est possible de traiter le diabète en prenant des médicaments et en modifiant ses habitudes de vie. Discutez des options de traitement avec votre médecin et décidez avec lui de la meilleure solution pour vous.

Insuline : Le traitement du diabète de type 1 repose sur l’insulinothérapie. Les doses, la fréquence et le nombre d’injections sont déterminés par le médecin.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent aussi avoir besoin d’insuline. La clé pour bien prendre en charge la maladie est de stabiliser la glycémie en respectant les valeurs cibles établies par votre professionnel de la santé.

Contrôle de la glycémie par l’adoption de saines habitudes de vie : Bien contrôler le taux de sucre dans le sang est crucial pour la santé (et celle de votre bébé si vous souffrez de diabète gestationnel). Adopter de saines habitudes de vie peut vous aider à rétablir un taux normal de glycémie et à l’empêcher d’augmenter. Les saines habitudes de vie à adopter contribueront aussi à diminuer votre risque de maladies du cœur, d’AVC et d’autres problèmes de santé. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur les mesures à prendre pour rester en santé.

Contrôle de la glycémie par les médicaments : Il existe plusieurs médicaments oraux pour traiter le diabète de type 2. Ils agissent différemment pour contrôler la glycémie, en augmentant la production d’insuline, en améliorant la réponse à l’insuline ou en ralentissant la digestion. Les personnes vivant avec le diabète peuvent aussi avoir besoin de médicaments pour contrôler leur taux de cholestérol et leur pression artérielle.

Rétablissement 

L’ABCDESSS pour les personnes vivant avec le diabète (en anglais seulement) présente des règles d’or pour protéger votre santé :

A : Analyse de l’hémoglobine glyquée – Surveillez et contrôlez votre glycémie.

B : Bonne pression artérielle - Vérifiez votre pression artérielle régulièrement et faites ce qu’il faut pour maintenir les valeurs cibles.

C : Cholestérol - Assurez-vous de maintenir un faible taux de mauvais cholestérol (LDL, ou mauvais cholestérol).

D : Dosage de médicaments -Respectez votre médication pour diminuer votre risque de maladies du cœur, comme vos médicaments contre l’hypertension artérielle, pour baisser votre niveau de cholestérol, ou autres.

E : Exercice et saine alimentation.

S : Sens de l’autogestion. Fixez-vous des objectifs pour maintenir un mode de vie sain et comprendre les obstacles à surmonter.

S : Sens de la prévention. Demandez à votre médecin de prévenir d’éventuelles complications en examinant votre cœur, vos pieds, vos reins et vos yeux.

S : Sans fumée.

Après un diagnostic de diabète, il est normal de ressentir de l’inquiétude ou de la peur. Tournez-vous vers un groupe de soutien ou vers quelqu’un qui peut vous offrir un appui comme un membre de la famille, un ami, un médecin ou un intervenant en santé mentale. Joignez-vous à notre communauté de survivants, un groupe de soutien pour les personnes vivant avec une maladie du cœur ou les séquelles d’un AVC.

Ressources

Un nombre croissant de personnes sont atteintes d’une maladie du cœur en plus de faire du diabète; c’est le cas de Susan et Jonathan. Lire leur histoire.

Apprenez-en davantage sur les facteurs de risque des maladies du cœur et de l’AVC. Un million de personnes ont effectué l’évaluation de risque cardiovasculaire de Cœur + AVC. Soyez l’une d’entre elles!

Lisez les recommandations pour la prise en charge du diabète des Pratiques optimales de l’AVC au Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements concernant le diabète, consultez les sites de Diabète Canada (en anglais seulement) et de Diabète Québec