skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Crise cardiaque

Aussi appelée infarctus du myocarde

Qu’est-ce qu’une crise cardiaque

Une crise cardiaque se produit lorsque l’apport sanguin à une partie du cœur est interrompu par l’obstruction d’une artère coronaire. Privées d’oxygène, les cellules de cette partie du muscle cardiaque meurent peu à peu tant que l’apport n’est pas rétabli. L’étendue des dommages varie selon la durée de l’interruption : les lésions cardiaques peuvent être bénignes, graves ou irréversibles. Dans certains cas, la crise cardiaque peut être mortelle.

Types de crise cardiaque

Il existe deux types de crise cardiaque :

Infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI)

  • Il se produit lorsque l’obstruction artérielle est totale, c’est-à-dire que la circulation sanguine dans une artère coronaire transportant le sang riche en oxygène vers le cœur est complètement interrompue.
  • Puisque l’apport de sang oxygéné est interrompu, toute l’épaisseur du muscle cardiaque qui est alimentée par cette artère s’endommage, ce qui peut entraîner la mort de celui-ci.
  • Cela se voit sur l’électrocardiogramme (ECG), qui affichera une élévation du segment ST correspondant au siège de la lésion à la paroi du cœur.

Infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI)

  • Il se produit lorsque l’obstruction artérielle est partielle, c’est-à-dire que la circulation sanguine dans une artère coronaire transportant le sang riche en oxygène vers le cœur n’est pas complètement interrompue.
  • Seule une partie de l’épaisseur de la paroi du cœur s’endommage.
  • L’ECG n’affichera aucune élévation du segment ST.
Signes et symptômes d’une crise cardiaque

Signes et symptômes d’une crise cardiaque: un inconfort thoracique – soit une pression, un serrement, une réplétion, un brûlement, une lourdeur ou une douleur ressentie à la poitrine; un inconfort dans d’autres régions du haut du corps – comme le cou, la mâchoire, une épaule, un bras ou le dos; de la transpiration ou des sueurs inhabituelles; des nausées; de l’essoufflement; des étourdissements (vertiges).

Chez les hommes et les femmes, l’inconfort ou la douleur thoracique est le symptôme le plus commun d’une crise cardiaque. Il est toutefois important de connaître les faits suivants :

  • Les signes et symptômes ne sont pas toujours soudains ou graves.
  • Certaines personnes n’éprouvent aucune douleur thoracique.
  • Certaines ressentent uniquement une faible douleur ou un léger inconfort thoracique.
  • Certaines n’éprouvent qu’un seul symptôme.
  • D’autres peuvent ressentir ou présenter une combinaison de signes et symptômes.

Si vous présentez l’un des signes d’une crise cardiaque énumérés, il est impératif de :

  1. COMPOSER LE 9-1-1 ou le numéro local des services d’urgence immédiatement.
  2. Cesser toute activité et vous asseoir ou vous allonger, dans la position dans laquelle vous êtes le plus à l’aise.
  3. Prendre votre dose habituelle de nitroglycérine, le cas échéant.
  4. Mâcher et avaler de l’aspirine, ou acide acétylsalicylique (AAS), si vous n’avez aucun risque d’allergie ou d’intolérance – prendre 1 comprimé de 325 mg ou 2 de 81 mg.
  5. • L’aspirine peut empêcher le caillot sanguin responsable de la crise cardiaque de grossir.
    • Elle ne peut être remplacée par d’autres antidouleurs, comme du Tylenol (acétaminophène) ou de l’Advil (ibuprofène).
    • Elle ne comble pas le besoin en soins médicaux. Avant d’en prendre, composez le 9-1-1 ou le numéro local des services d’urgence.

     

  6. Vous calmer et vous reposer en attendant les secours.
  7. Garder une liste de vos médicaments dans votre portefeuille ou près de votre téléphone pour le personnel des services d’urgence.
Signes et symptômes chez les femmes

Généralement, les femmes s’imaginent qu’une crise cardiaque ressemble à ce qu’on voit dans les films hollywoodiens : une douleur foudroyante poussant le personnage à porter ses mains à sa poitrine avant de s’effondrer au sol. Ainsi, si la douleur ne leur semble pas si grave, ou si elles ressentent d’autres symptômes que cette douleur, comme des nausées, une fatigue soudaine ou de l’essoufflement anormal (ceux que signalent le plus souvent les femmes), elles sont plus enclines à retarder leur transport aux services d’urgence, puis moins susceptibles d’y recevoir rapidement un traitement intensif.

À 39 ans, on n’est pas préparé à une crise cardiaque. Malheureusement, les maladies du cœur peuvent frapper n’importe qui, n’importe quand.

Annie Richard  Survivante d’une crise cardiaque

Facteurs de risque 

Les facteurs de risque sont des problèmes de santé ou des habitudes de vie qui peuvent entraîner une maladie du cœur. La coronaropathie, ou maladie coronarienne, est la forme la plus courante de maladie du cœur. Il existe des facteurs de risque contrôlables et d’autres qui ne le sont pas.

Facteurs de risque vous pouvez contrôler

Facteurs de risque que vous ne pouvez pas contrôler

  • Âge – Le risque de subir une crise cardiaque augmente avec l’âge.
  • Antécédents familiaux – Votre risque est plus élevé si l’un de vos proches parents a été atteint d’une maladie du cœur à un jeune âge.
  • Antécédents médicaux – Les affections auto-immunes, comme l’arthrite rhumatoïde ou le lupus, augmentent votre risque de subir une crise cardiaque. Il en va de même pour la prééclampsie de grossesse.
  • Origine autochtone – Les membres des Premières Nations, les Métis et les Inuits ont un risque plus élevé de maladies du cœur que la population générale. C’est qu’ils sont plus susceptibles de souffrir d’hypertension artérielle et de diabète, des problèmes de santé qui peuvent entraîner des maladies du cœur.
  • Origine africaine ou sud-asiatique – Les gens d’origine africaine ou sud-asiatique sont plus susceptibles de faire de l’hypertension artérielle, d’être atteints de diabète et d’avoir d’autres facteurs de risque à un jeune âge que le reste de la population.
  • Situation personnelle et facteurs environnementaux – L’accessibilité à des aliments sains, à de l’eau potable, à des soins de santé et à des services sociaux ont une influence sur votre santé.
Causes

En général, une crise cardiaque survient lorsque la circulation sanguine dans une ou plusieurs artères coronaires est interrompue. L’obstruction empêche l’oxygène d’atteindre certaines parties du cœur.

La principale cause de l’interruption de la circulation sanguine est le rétrécissement et le durcissement des artères, ou athérosclérose.

  • L’athérosclérose se caractérise par l’accumulation de plaque de gras à l’intérieur de la paroi d’une artère.
  • Cette accumulation durcit la paroi de l’artère.
  • Au fil du temps, l’artère se rétrécit et se bouche.
  • La plaque peut aussi se rompre, ce qui cause la coagulation du sang et la formation d’un caillot sanguin.
  • Le caillot sanguin peut grossir, bloquer une artère coronaire et interrompre la circulation sanguine vers le cœur, provoquant ainsi une crise cardiaque.

Une crise cardiaque peut également être provoquée par un spasme de l’artère coronaire.

  • L’artère coronaire se resserre temporairement à la suite d’un spasme.
  • Ce resserrement peut interrompre la circulation sanguine dans l’artère.
  • Certaines drogues à usage récréatif peuvent causer un spasme potentiellement mortel. 
  • Les causes des spasmes sont souvent inconnues.
Différence entre une crise cardiaque et un arrêt cardiaque

On pense à tort qu’une crise cardiaque et un arrêt cardiaque sont une seule et même chose. Une crise cardiaque peut entraîner un arrêt cardiaque, mais ce sont deux problèmes de santé bien différents.

Lors d’une crise cardiaque :

  • le cœur bat;
  • le sang circule dans le corps;
  • la personne n’est pas morte.

Lors d’un arrêt cardiaque :

  • le cœur ne bat plus;
  • le sang ne circule plus dans le corps;
  • la personne ne réagit pas;
  • la personne est mourante.

Une crise cardiaque exige des soins médicaux immédiats, mais pas de RCR. Cela dit, une crise cardiaque peut évoluer en arrêt cardiaque, qui exige alors la RCR.

Différence entre une crise cardiaque et une angine de poitrine

Le terme médical « angine de poitrine » désigne la douleur ou l’inconfort thoracique causé par une interruption temporaire de l’apport de sang oxygéné au cœur. Il ne s’agit pas d’une crise cardiaque. Généralement, l’angine de poitrine :

  • disparaît au repos ou à la prise de médicaments;
  • est le signe d’un risque accru de subir une crise ou un arrêt cardiaque.
Diagnostic

Avant de diagnostiquer une crise cardiaque, le médecin examine les symptômes décrits, analyse les antécédents médicaux et fait subir un examen médical et d’autres tests pertinents :

  • Électrocardiogramme (ECG)
    • Il mesure l’activité électrique du cœur pour détecter une crise cardiaque récente ou en cours.
    • Il peut être utilisé pour suivre le rétablissement d’un patient après une crise une cardiaque, l’évolution d’une maladie du cœur et l’efficacité des médicaments ou d’un stimulateur cardiaque.
  • Analyses sanguines
    • Il permet de détecter les protéines libérées dans le sang par le cœur lors d'une crise cardiaque,que l’on appelle troponines. 
  • Radiographie thoracique
  • Échocardiogramme
  • Cathétérisme cardiaque
  • Tomodensitométrie (TDM) cardiaque
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) 
Traitement

Le traitement rapide peut prévenir ou limiter les lésions que cause une crise cardiaque au cœur.

Il faut agir vite en composant d’abord le 9-1-1 aux premiers signes d’une crise cardiaque. Le traitement d’urgence peut commencer dans l’ambulance pendant le transport vers l’hôpital.

Il est possible de traiter une crise cardiaque en prenant des médicaments, en subissant une intervention médicale ou en modifiant ses habitudes de vie. Vous discuterez des options de traitement avec votre médecin et déciderez avec lui de la meilleure solution pour votre situation.

Médicaments

Divers médicaments servent à traiter la crise cardiaque, comme :

Voici quelques conseils pour la gestion de vos médicaments.

Interventions médicales

Les interventions visant à améliorer l’apport sanguin au cœur sont notamment :

Habitudes de vie

Vous pouvez réduire votre risque de développer une maladie du cœur ou de subir un AVC en maîtrisant votre pression artérielle, votre diabète et votre taux de cholestérol sanguin. Il importe aussi de mener une vie saine :

Parlez à votre médecin des changements les plus bénéfiques à apporter à vos habitudes de vie.

Vie après une crise cardiaque

Un programme personnalisé de réadaptation cardiaque prévoit des exercices physiques, ainsi que des séances d’information et de consultation psychologique pour soutenir votre rétablissement après une crise cardiaque. Ce programme vous aidera à recouvrer vos forces et à réduire votre risque de souffrir d’autres troubles cardiaques à l’avenir. Consultez votre médecin, un service de santé publique ou un centre hospitalier pour découvrir les programmes de réadaptation cardiaque offerts dans votre région. 

Une crise cardiaque peut augmenter le risque de développer une insuffisance cardiaque, un problème de santé qui apparaît lorsque le cœur n’arrive plus à pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins du corps en oxygène. C’est pourquoi il est important d’être à l’affût de vos symptômes et de signaler tout changement de votre état de santé à votre équipe de soins.

Rétablissement

Il est tout à fait normal de s’inquiéter ou d’avoir peur après une crise cardiaque. Pour obtenir du soutien émotionnel, tournez-vous vers un membre de votre famille, un ami, un médecin, un travailleur social, un psychologue ou un groupe d’entraide. Parler de vos émotions et vos pensées fait partie intégrante votre rétablissement.

  • Trouvez des ressources sur le soutien social ou par les pairs ici.
  • Téléchargez ou commandez notre guide gratuit Bien vivre avec une maladie du cœur.

Joignez-vous à notre communauté de survivants, et inscrivez-vous à notre infolettre sur le rétablissement. Vous y découvrirez les dernières nouvelles en recherche, de l’information, des conseils et des stratégies pour vous aider à mieux gérer votre rétablissement.

Ressources

Pour découvrir des services qui peuvent vous aider au fil de votre cheminement avec une maladie du cœur, consultez notre liste de services et ressources.

Dans cette vidéo, Esther souligne l’importance qu’ont pris ses liens familiaux et son bagage culturel durant son rétablissement après une crise cardiaque.

Lisez le Bulletin du cœur.

Avez-vous besoin de soutien?                                            

Consultez notre section rétablissement et soutien.