skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Crise cardiaque


Qu’est-ce qu’une crise cardiaque?

Une crise cardiaque se produit lorsqu’un blocage nuit à la circulation sanguine vers une partie du cœur, qui est alors privée d’oxygène. Cette partie se détériorera petit à petit tant que l’apport en sang ne sera pas rétabli. L’étendue des dommages varie selon la durée de l’interruption, de légers à graves et irréversibles.

Pour en savoir plus sur les signes d’une crise cardiaque, cliquez ici.

Certaines crises cardiaques peuvent ne pas affecter le fonctionnement du cœur tandis que d’autres peuvent nuire à sa capacité à pomper le sang efficacement. Parfois, une crise cardiaque entraîne un arrêt cardiaque.

Pour plus de détails sur l’anatomie du cœur, cliquez ici

Signes  d’une crise cardiaque

Apprenez les signes d’une crise cardiaque. Vous pourriez sauver une vie en agissant rapidement.

  • Douleur ou inconfort thoraciques (pression ou inconfort, serrement, douleur vive, sensation de brûlure ou de lourdeur à la poitrine)
  • Sueurs
  • Inconfort à d’autres régions du haut du corps (cou, mâchoire, épaule, bras ou dos)
  • Nausée
  • Essoufflement
  • Étourdissements

L’inconfort ou les douleurs thoraciques sont encore le signe le plus courant chez les hommes et les femmes. Cependant, certaines personnes:

  • n’éprouvent aucune douleur thoracique;
  • n’éprouvent que des douleurs ou de l’inconfort thoraciques légers;
  • n’éprouvent qu’un seul symptôme, tandis que d’autres en éprouvent plusieurs.

Autant chez les hommes que chez les femmes, le signe le plus commun est la douleur ou l’inconfort thoracique. Toutefois, ces dernières peuvent subir une crise cardiaque sans ressentir de pression à la poitrine. Leurs symptômes peuvent comprendre un essoufflement; une pression ou une douleur à la mâchoire, dans le haut du dos, dans la partie inférieure du thorax ou dans la partie supérieure de l’abdomen; des étourdissements ou un évanouissement, ou encore une fatigue extrême.

Si vous ressentez l’un ou l’autre de ces signaux, vous devriez :

  • COMPOSER LE 9-1-1 ou le numéro d’urgence local immédiatement, ou demander à quelqu’un de le faire pour vous. Conservez la liste des numéros d’urgence près du téléphone en tout temps.
  • Cesser toute activité et vous asseoir ou vous allonger, dans la position dans laquelle vous êtes le plus confortable.
  • Si vous prenez habituellement de la nitroglycérine, en prendre une dose normale.
  • Mâchez et avalez un comprimé pour adulte (325 mg) ou deux comprimés de 81 mg d’AAS (Aspirin ou aspirine), à condition que vous n’y soyez pas allergique ou intolérant. Si vous faites une crise cardiaque, mâcher et avaler de l’AAS dès les premiers signes peut réduire votre risque de mourir en aidant à arrêter la formation de caillots sanguins dans les artères. N’utilisez pas des analgésiques tels que l’acétaminophène (Tylenol) ou l’ibuprofène (Advil) au lieu de l’aspirine. L’aspirine ne remplace pas les soins médicaux. Appelez le 9-1-1 ou votre numéro local d’intervention d’urgence en premier
  • Restez calme et attendez l’arrivée des secours.

Gardez une liste de vos médicaments dans votre portefeuille ou près de votre téléphone.

Les services médicaux d’urgence auront besoin de ces renseignements.

Les signes chez les hommes et chez les femmes sont-ils vraiment si différents?

De manière générale, les femmes s’imaginent une crise cardiaque comme un classique hollywoodien : une douleur si foudroyante qu’elle pousse le personnage à porter les mains à sa poitrine avant de s’effondrer. Or, si la douleur ne leur semble pas si grave, ou s’il y a d’autres signes que cette douleur, comme de la nausée, une fatigue soudaine ou de l’essoufflement (ceux que signalent plus souvent les femmes), elles sont plus enclines à retarder leur transport au service des urgences, puis moins susceptibles d’y recevoir rapidement un traitement rigoureux.

À 39 ans, on n’est pas préparé à une crise cardiaque. Malheureusement, les maladies du cœur peuvent frapper n’importe qui, n’importe quand

Annie Richard  Survivante d’une crise cardiaque

Causes d’une crise cardiaque

Une crise cardiaque se produit lorsqu’un blocage d’une ou de plusieurs artères coronaires nuit à la circulation sanguine, ce qui prive d’oxygène une partie du cœur.
 
Plus de 9 crises cardiaques sur 10 sont causées par une athérosclérose.
 
L’athérosclérose est l’accumulation de plaque dans les artères. Cette accumulation entraîne un rétrécissement progressif de l’artère et peut causer un blocage, ou mener à la formation d’un caillot. Selon sa taille, ce dernier peut bloquer la circulation du sang dans l’artère.
 
Un spasme d’une artère coronaire peut aussi causer une crise cardiaque.
 
Il s’agit de la contraction temporaire d’une artère coronaire, qui peut interrompre l’apport de sang au cœur. Souvent, la cause du spasme demeure inconnue.

Différence entre une crise et un arrêt cardiaque

Vous pensez peut-être que crise et arrêt cardiaque sont synonymes. Détrompez-vous!
 
Une crise cardiaque peut entraîner un arrêt cardiaque, mais ce sont deux conditions différentes.

  • Crise cardiaque : le cœur bat et le sang circule. La personne est toujours en vie.
  • Arrêt cardiaque : le cœur a cessé de battre et le sang ne circule plus. La victime ne répond pas : elle est en train de mourir.

Une crise cardiaque exige des soins médicaux immédiats, mais pas de RCR. Cela dit, une crise cardiaque peut évoluer en arrêt cardiaque, qui exige alors la RCR.

Différence entre une crise cardiaque et une angine de poitrine

« Angine de poitrine » est le terme médical qui désigne la douleur thoracique. Il ne s’agit pas d’une crise cardiaque. La douleur causée par l’angine :

  • disparaît avec du repos ou la prise d’un médicament;
  • est un signe que votre risque de crise ou d’arrêt cardiaque est plus élevé que les autres.
Diagnostic d’une crise cardiaque

Un médecin diagnostique une crise cardiaque après avoir évalué :

  • les signes et symptômes;
  • les antécédents médicaux et familiaux;
  • les résultats de tests.

Ce qui suit est une liste de tests courants :

Électrocardiogramme (ECG)

  • Sert à vérifier le fonctionnement du cœur en mesurant son activité électrique.
  • Permet de détecter une crise cardiaque récente ou en cours, une anomalie du rythme cardiaque (ou arythmie), un blocage des artères coronaires, et les zones endommagées par une crise cardiaque antérieure.
  • Peut être utilisé pour suivre le rétablissement d’un patient après une crise une cardiaque, l’évolution d’une maladie du cœur et l’efficacité des médicaments ou d’un stimulateur cardiaque.

Analyses de sang

Elles servent à détecter les protéines libérées dans le sang par le cœur pendant une crise cardiaque. La présence d’enzymes cardiaques dans le sang indique souvent que le cœur a été endommagé.
 
Cathétérisme cardiaque
Ce test sert à détecter les artères bloquées et à comprendre le fonctionnement particulier du cœur d’un patient. Il est réalisé si les analyses de sang ou l’ECG suggèrent une crise cardiaque.
 
Selon les résultats, le médecin peut conseiller :

  • des médicaments;
  • une opération ou une autre intervention;
  • des changements d’habitudes de vie pour vivre plus sainement.
Traitement

Le traitement rapide peut prévenir ou limiter les dégâts d’une crise cardiaque. N’attendez pas et composez le 9-1-1 aux premiers signes d’une crise cardiaque.

Le traitement peut commencer pendant le transport en ambulance. Votre dispensateur de soins peut vous conseiller des médicaments, une opération ou une autre intervention ou des changements d’habitudes de vie pour vivre plus sainement.

Attention : Si vous avez subi une crise cardiaque ou que vous vivez avec une maladie du cœur, votre risque d’AVC est plus élevé.

La bonne nouvelle est qu’en adoptant au moins cinq comportements sains (ne pas fumer; maintenir un poids santé; faire régulièrement de l’activité physique; prendre en charge votre pression artérielle, votre diabète et votre taux de cholestérol), vous diminuez de 88 % votre risque de mourir d’une maladie du cœur ou d’un AVC.

Rétablissement

Il est normal d’avoir peur ou de ressentir de l’inquiétude après avoir vécu une crise ou un épisode cardiaque.
 
Vous pouvez avoir beaucoup de questions :

  • Pourquoi moi?
  • Comment ma vie va-t-elle changer?
  • Qu’est-ce que je peux manger?
  • Est-ce que je peux encore faire de l’activité physique?
  • À quoi servent mes médicaments?
  • Qu’en est-il de mon avenir?
  • À qui puis-je demander de l’information ou de l’aide pour mon rétablissement?

La section Rétablissement et soutien de notre site Web déborde de conseils pratiques pour vous aider tout au long de votre rétablissement.
 
Grâce à notre aide, plus de 800 000 personnes sont parvenues à contrôler leurs facteurs de risque pour vivre longtemps et en santé. Soyez l’une d'elles.

Nous pouvons aider

Faites l’Évaluation du risque cardiovasculaire de Cœur + AVC pour obtenir un profil de risque et un plan d’action personnalisés.

Téléchargez ou commandez gratuitement Bien vivre avec une maladie du cœur. Cette publication est destinée aux personnes ayant récemment subi une crise cardiaque ou vivant avec une maladie coronarienne.

Apprenez les signes de l’AVC.

Joignez-vous à notre communauté de survivants en vous inscrivant à notre bulletin axé sur le rétablissement. Vous recevrez des nouvelles sur la recherche, de l’information, des conseils et des stratégies pour vous aider à mieux gérer votre rétablissement.

Ressources

Pour découvrir des services qui peuvent vous aider au fil de votre cheminement avec une maladie du cœur, consultez notre liste des services et des ressources.

Dans la video Esther souligne l’importance qu’ont pris les liens familiaux et son bagage culturel lors de son rétablissement.

Lisez le Bulletin du cœur