skip-to-main-content
Faire un don
Pourquoi faire un don

Déficit cognitif d’origine vasculaire


Cette page Web traite de la relation entre les maladies du cœur, l’AVC et les déficits cognitifs d’origine vasculaire. Il existe d’autres maladies qui affectent le cerveau et qui peuvent mener à la démence (dont la maladie d’Alzheimer). La recherche montre de plus en plus qu’un grand nombre d’entre elles peuvent également être liées au système vasculaire.

Qu’est-ce qu’un déficit cognitif d’origine vasculaire?

Un déficit cognitif d’origine vasculaire est un trouble de l’esprit – la capacité mentale d’être conscient, de penser et de ressentir.

Les symptômes des déficits cognitifs d’origine vasculaire peuvent aller de l’oubli à des problèmes plus graves d’attention, de mémoire, de langage et de fonctions exécutives comme la résolution de problèmes. La forme la plus grave de déficit cognitif d’origine vasculaire est la démence vasculaire. Celle-ci peut compliquer même les tâches les plus simples comme s’habiller et se laver.

La démence vasculaire et la maladie d’Alzheimer partagent des signes et des symptômes similaires, mais on ne parle pas de la même maladie.

Causes

Le cœur et le cerveau sont reliés par le système vasculaire. Il s’agit d’un réseau de vaisseaux sanguins qui transportent le sang, l’oxygène et les nutriments dans tout le corps. Un déficit cognitif d’origine vasculaire peut être causé par une maladie de la paroi vasculaire ou par de minuscules caillots qui bloquent les petits vaisseaux dans le cerveau, ce qui entraîne un manque d’oxygène et endommage les cellules cérébrales.

Les symptômes de la démence vasculaire peuvent se manifester graduellement ou apparaître soudainement après un AVC ou une intervention chirurgicale majeure, comme un pontage cardiaque.

Facteurs de risque

N’importe qui peut être atteint d’un déficit cognitif d’origine vasculaire, mais le risque augmente en présence d’antécédents de maladie du cœur ou d’AVC. 

Les troubles cardiaques, cérébraux et cognitifs partagent un bon nombre de facteurs de risque. Tout comme le fait d’avoir une maladie augmente le risque d’en développer d’autres, la prévention d’une maladie peut en contrer d’autres. Ces relations sont profondes et complexes et nécessitent davantage de recherche. Les facteurs de risque des déficits cognitifs d’origine vasculaire sont les suivants.

Maladie du cœur ou AVC préexistants :

Facteurs de risque liés à une maladie :

Facteurs de risque liés au mode de vie :

  • une alimentation de faible qualité nutritionnelle;
  • un manque d’exercice;
  • un poids et un tour de taille qui ne sont pas sains;
  • le tabagisme (y compris fumer du cannabis);
  • une consommation excessive d’alcool;
  • l’utilisation de contraceptifs oraux ou le recours à l’hormonothérapie substitutive;
  • une consommation de drogue à usage récréatif;
  • le stress.

Facteurs de risque incontrôlables :

  • l’âge – le risque augmente avec l’âge;
  • le sexe – le risque d’une femme change au cours de sa vie;
  • une origine sud-asiatique ou africaine;
  • une origine autochtone;
  • des antécédents familiaux de maladies du cœur, d’AVC, d’AIT ou de déficits cognitifs d’origine vasculaire;
  • la situation personnelle – l’accessibilité à des aliments sains, à de l’eau potable, à des soins de santé ou à des services sociaux.

De même, un antécédent médical de maladie du cœur, d’AVC ou de déficit cognitif d’origine vasculaire est un facteur de risque supplémentaire pour d’autres troubles cardiaques et cérébraux.

Symptômes

Les symptômes des déficits cognitifs d’origine vasculaire apparaissent habituellement graduellement et s’aggravent avec le temps à mesure que les vaisseaux sanguins sont endommagés. Ils peuvent aller de légers problèmes de mémoire, de concentration et de pensée jusqu’à des problèmes plus sérieux et plus généraux. La forme la plus grave de déficit cognitif d’origine vasculaire est la démence vasculaire.

Les déficits cognitifs d’origine vasculaire peuvent affecter les fonctions exécutives de l’esprit. Il s’agit d’un ensemble de processus cognitifs qui aident à résoudre des problèmes et à accomplir des tâches. Voici certaines fonctions exécutives :

  • la planification;
  • l’organisation;
  • le traitement de l’information;
  • l’exécution de plusieurs tâches à la fois;
  • la prise de décision;
  • le raisonnement;
  • le sens de l’orientation.
Diagnostic

Il peut être difficile de distinguer les déficits cognitifs d’origine vasculaire des autres types de troubles cognitifs parce que les symptômes se chevauchent. Il n’existe pas de test spécifique permettant de diagnostiquer un déficit cognitif d’origine vasculaire. Les personnes qui en présentent des symptômes devraient être dirigées vers un professionnel de la santé pour un diagnostic plus approfondi.

De nombreuses personnes ignorent les liens qui existent entre les maladies du cœur, l’AVC et les déficits cognitifs d’origine vasculaire. Si vous avez eu un AVC ou un problème cardiaque, demandez à votre médecin de faire un dépistage des symptômes des déficits cognitifs d’origine vasculaire, surtout si vous commencez à remarquer des changements dans votre façon de penser ou en ce qui a trait à votre mémoire.

Traitement

La prise en charge d’un déficit cognitif d’origine vasculaire commence souvent par la gestion des problèmes de santé et des facteurs de risque qui ont contribué au déficit. Il est important de connaître et de surveiller votre pression artérielle, votre diabète et votre taux de cholestérol sanguin.

Votre médecin peut recommander la réadaptation cognitive, une médication et des changements de mode de vie.

Il existe plusieurs outils qui peuvent aider à ralentir la maladie et à favoriser la réadaptation cognitive, tels que des exercices d’entraînement, des exercices pratiques, des changements à l’environnement et des outils informatiques.

Si on vous prescrit des médicaments, voici quelques conseils pour les gérer.

Il importe aussi de mener une vie saine.

Vivre avec un déficit cognitif d’origine vasculaire

Il est normal d’éprouver de l’inquiétude ou de la peur si vous avez des troubles cognitifs. Trouvez du réconfort émotionnel auprès d’un parent, d’un ami, d’un médecin, d’un professionnel en santé mentale ou d’un groupe de soutien. Parler de vos émotions et de vos sentiments est une étape importante de votre rétablissement.

Un déficit cognitif d’origine vasculaire est souvent le résultat d’une maladie du cœur ou d’un AVC. Si vous avez souffert de l’une ou l’autre de ces affections, les sections sur le rétablissement et le soutien pour les maladies du cœur et l’AVC regorgent de conseils et d’astuces pratiques pour vous aider dans votre cheminement vers le rétablissement.

Les meilleures choses que vous pouvez faire pour gérer votre santé physique sont les suivantes :

Ressources

Faites le premier pas et travaillez avec votre médecin pour mieux comprendre vos facteurs de risque.

Consultez la section Web sur notre bulletin (Dé)connexions : Des liens insoupçonnés posent un risque, qui traite des maladies du cœur, de l’AVC et des déficits cognitifs d’origine vasculaire.

Si vous recevez un diagnostic de déficience cognitive ou de démence, ce peut être accablant. La Société Alzheimer est une excellente source d’information pour apprendre à vivre avec la démence.

La vie. Ne passez pas à côté.